Analyse d'une œuvre : la tasse de Vaphio

Thématique
6 août
2018

Titre de l’œuvre : Tasse de Vaphio
Date : Âge du bronze
Matériau : or
Lieu : Laconie (Grèce, sud-est du Péloponnèse)
Diamètre : 10,35 cm
Lieu de conservation : Athènes, Musée national archéologique
Numéro d'inventaire : n°1759

Analyse d'une œuvre : la tasse de Vaphio

Quelle est la raison de cet intérêt pour une tasse ? Une tasse, une œuvre d'art ? La fonction purement utilitaire d'un objet n'en fait pas une « œuvre d'art ».

Que ce soit pour une antiquité ou une œuvre d'art contemporaine, c'est le regardeur, le commanditaire ou le producteur lui-même qui la caractérise comme « œuvre d'art ». L'esthétique, le sujet, la technique, les matériaux, la destinée sont autant de critères qui permettent de considérer un objet comme relevant du domaine de l'art ou non.

Ces critères sont toutefois soumis à l'appréciation d'une époque donnée. Différentes définitions de la notion d'art peuvent être avancées selon que l'on aborde un objet « antique » ou un objet « moderne ».

Découvrons cette fameuse tasse qui fait notamment une brève et discrète apparition dans l'épisode 1 de la Saison 5 (2015) de Game of Thrones !

Comme le déclare le mélancolique poète britannique Lord Byron (1788-1824), « le vin console les tristes, rajeunit les vieux, inspire les jeunes et soulage les déprimés du poids de leurs soucis ». Dans la célèbre série, Tyrion Lannister, ne faisant pas exception à cette citation et ne dérogeant pas au goût de cette boisson aux tanins si accueillants, s'arme d'une carafe de vin et redonne une seconde vie à la fameuse tasse de Vaphio en la portant goulûment à ses lèvres.

Apprenons-en dès à présent davantage à propos de cette œuvre !

Description

De forme circulaire, la tasse de Vaphio présente un décor en bandeau sur l'ensemble de sa surface. Une véritable narration s'opère sous forme de frise. Bien que le décor se poursuive sans discontinuer, il peut cependant être divisé en trois scènes.

Analyse d'une œuvre : la tasse de VaphioRelevé du décor de la tasse de Vaphio.

En partant de la droite (voir ci-dessus), un taureau massif, bien campé sur ses quatre pattes, la tête baissée, semble tranquillement paître ou flairer le sol en avançant d'un pas lent. Concédons-le, son attitude paisible et son allure imposante nous évoquent davantage un bœuf inoffensif qu'un taureau sauvage.

Puis, un arbre au tronc noueux et au large feuillage opère une habile transition avec la deuxième représentation, au centre, qui met en scène deux taureaux aux corps plus vigoureux. Leur posture dynamique, leur tête relevée, leurs cornes pointues dont l'une d'elles est hors champ, la torsion du cou, les plis de leur peau épaisse contribuent à cette impression de vitalité. Un semblant de complicité anime ces deux taureaux, côte à côte, l'un tournant la tête vers l'autre.

La scène suivante, sur la gauche, représente un homme torse nu, de profil, qui retient au moyen d'une corde le taureau qui le précède. Cette représentation opère un véritable contraste entre la force physique sauvage du taureau impuissant beuglant de mécontentement - mais sans résistance violente - et l'homme le maîtrisant, le contrôlant, le domestiquant de ses mains fermes.

Animal sauvage et digne, symbole de force et de virilité dans de nombreuses civilisations antiques, le taureau en est ici réduit aux travaux des champs, au rôle servile du bœuf sous le joug de l'homme.

Analyse et contexte


Analyse d'une œuvre : la tasse de VaphioDétail des motifs traités au repoussé et ainsi que des ciselures.

Ces petites scénettes narratives, à l'atmosphère bucolique, sont riches de détails. L'orfèvre a exprimé toute la maîtrise de son art par les délicates ciselures qui marquent le pelage, les côtes saillantes, les muscles contractés, les nervures des feuilles, les torsades de la corde, ce qui participent du pittoresque de la représentation. Une expressivité toute particulière se dégage des différentes figures.

Le décor est traité selon la technique d'orfèvrerie dite du « repoussé », qui consiste à faire ressortir un motif sans aucun retrait de matière à l'aide d'un outillage spécifique. La qualité d'exécution, la minutie avec laquelle chaque détail est traité et l'habileté de l'artisan font de cet objet une pièce d'orfèvrerie d'exception.

Malgré la technique du repoussé, aucun bosselage n'est observable à l'intérieur de la tasse dont les motifs devraient apparaître en négatif. On les dit « en creux ». Comme vous pouvez le remarquer, une sorte d'ourlet habille délicatement le rebord de la tasse. Cet ourlet n'est autre que l'habile repli d'une seconde feuille d'or appliquée à l'intérieur de la tasse afin de masquer le creux du relief, témoignant du degré de maîtrise technique de l'artisan, de son ingéniosité et du degré poussé de la finition.

Cette technique de camouflage - onéreuse car nécessitant une quantité d'or supplémentaire - n'est pas le seul témoignage du savoir-faire antique.

En effet, la réalisation de l'anse de la tasse est complexe et cette technique se retrouve en Haute-Egypte sur une tasse-gobelet constituant le trésor de Tôd, marqué du nom du pharaon Amenemhat II, datant d'environ 1937 av. J.-C. et conservée au musée du Louvre à Paris.

La forme de l'anse est très singulière. L'attache a été réalisée au moyen de plaques fixées horizontalement par des rivets à la paroi de la tasse ainsi que d'une lamelle rectangulaire enroulée permettant d'obtenir un cylindre, soudé à la verticale entre les deux plaques fixées. Le tout est habilement soudé ensemble.

Ce type d'anse mycénienne remonterait à l'époque des premiers palais crétois. Le degré de maîtrise technique de ces tasses avait entraîné, après leur découverte, de nombreuses discussions et questionnements, notamment concernant leur origine, à savoir hypothétiquement d’Égypte, voire de Syrie.

Analyse d'une œuvre : la tasse de Vaphio  Analyse d'une œuvre : la tasse de VaphioComparaison entre l'anse de la tasse de Vaphio (à gauche) et de la tasse-gobelet du trésor de Tôd (à droite).

Cette tasse, dite « de Vaphio », a été découverte par l'archéologue grec Christos Tsountas (1857-1934) en 1888 dans ce que l'on nomme une « tombe à coupole » sur le site de Vaphio en Laconie, non loin de la célèbre Sparte.

Une tombe à coupole, également aussi appelée « tombe à tholos », désigne une tombe mycénienne, dont une coupole forme la couverture de la chambre, conférant à l'édifice funéraire un aspect circulaire.

Analyse d'une œuvre : la tasse de Vaphio  Analyse d'une œuvre : la tasse de VaphioVues de la tombe à tholos de Vaphio.

La tasse a donc été découverte en contexte funéraire, enfouie dans la terre. La pratique funéraire était l'inhumation mais aucun corps n'a été retrouvé en raison des conditions de conservation beaucoup trop humides. La chambre contenait cependant un riche mobilier funéraire : vases d'albâtre et d'argent, améthyste, armes en bronze, intailles (pierres gravées en creux), etc, mais également une seconde tasse, dont le décor différent joue le rôle de pendant.

En effet, celle-ci présente quant à elle des taureaux sauvages dans toute leur férocité face à l'homme cherchant à les capturer. Ce décor contraste avec celui de notre tasse - sur l'une, l'image du taureau apprivoisé, sur l'autre l'image du taureau dans toute sa fougue et sa fureur sauvages.

Mis à part son pendant, notre tasse présente également des similitudes et analogies d'un point de vue typologique, technique ou iconographique avec d'autres tasses et/ou décors égéens.

Analyse d'une œuvre : la tasse de VaphioRelevé du décor du pendant de la tasse de Vaphio.

Conclusion

Analyse d'une œuvre : la tasse de VaphioRéplique de la tasse de Vaphio utilisée pour le tournage de Game of Thrones.

La conservation remarquable, la qualité d'exécution, la technique complexe, le soin apporté aux détails ainsi que la préciosité du matériau utilisé qu'est l'or font de la tasse de Vaphio un témoin exceptionnel de l'art mycénien vers 1500 av. J.-C.

Pour anecdote, le relevé du décor du pendant de la tasse que nous avons étudiée était mis à l'honneur sur le verso du billet de 500 drachmes grec dont en voici un exemple de 1932, ci-dessous.

La tasse de Vaphio, discrètement mise à l'écran à travers Game of Thrones, n'est pas une utilisation de l'original mais celle d'une réplique de Lewis & Kaye et Farley Prop Hire à Londres, d'après Gilliéron.

Analyse d'une œuvre : la tasse de VaphioVerso du billet grec de 500 drachmes datant de 1932.

Pour approfondir

  • Perrot Georges, Les vases d'or de Vaphio, in: Bulletin de correspondance hellénique, vol. 15, 1891, pp. 493-537.
  • Crobate Chroniqueur
  • "Que ton coeur ne soit pas altier à cause de ce que tu sais; n'emplis pas ton coeur du fait que tu es un savant. Discute avec l'ignorant de la même façon qu'avec de l'homme ayant des connaissances; car on n'a jamais atteint les limites d'un art, et nul artisan n'est pourvu d'excellence. Une parole heureuse peut être dissimulée plus que l'émeraude, on peut la trouver parmi les servantes penchées sur la meule." - (Max. 1). L'art de vivre du vizir Ptahhotep.