Total War : La Chronique des Trois Royaumes - Chapitre III

El Presidente
Thématique
24 juin
2020

La Chronique des Trois Royaumes est une aventure suivie, réalisée à partir d'une campagne de Total War : Three Kingdoms et son DLC Mandate of Heaven. On y suit les pérégrinations de Liu Bei dans sa longue quête débutée en Hiver 182.

Liste des chapitres

Chapitre I | Chapitre II | Chapitre III | Chapitre IV | Chapitre V | Chapitre VI |

Total War : La Chronique des Trois Royaumes

Les forces de Liu Bei ratissaient la région à la recherche des bandits de Lang Jian. Les éclaireurs rapportèrent la présence de 320 brigands en train de marcher sur une large plaine, totalement à découvert. Ils semblaient nous attendre patiemment.

La stratégie était simple, et restait la même. Occuper leur infanterie avec la nôtre. Pendant ce temps, les cavaleries de Zhi Kui et de Liu Bei partaient vers la gauche et la droite pour prendre à revers les forces de Lang Jian.

Ce fut une terrible tragédie, une véritable hécatombe pour les bandits. Très peu d'entre eux survécurent au combat. Leur chef et 32 de ses hommes furent tout de même capturés. Lang Jian fut impressionnant durant le combat, résistant aux coups répétés de Liu Bei et Zhi Kui qui durent se mettre à deux pour le maîtriser.

Comme pour Zhi Kui, Liu Bei offrit à Lang Jian le choix entre une vie misérable de malandrin ou de le suivre. Ce n'était pas moins dangereux, mais seul Liu Bei pouvait le faire sortir de sa condition de hors-la-loi. Lang Jian accepta de bon cœur et intégra l'armée de Liu Bei avec ses hommes qui avaient survécu.

Forcément, au début, il y eut quelques tensions entre les anciens brigands et nos hommes. Mais, le temps d'une soirée à s'enivrer, les esprits s'appaisèrent.

Total War : La Chronique des Trois Royaumes

Pendant que ses hommes se reposaient au campement établi pour reposer les troupes, Liu Bei se rendit dans le village situé non loin en quête d'informations. Il eut le bonheur, et la surprise, d'y retrouver un messager envoyé par Lu Zhi qui l'attendait afin de lui remettre la récompense de 1000 Wu Zhu. Liu Bei commençait à se demander si son mentor ne le faisait pas suivre... Les rumeurs entourant les Turbans jaunes commençaient fortement à se répandre, il en profita pour en apprendre plus sur les Zhang.

Zhang Jue était un guérisseur qui avait obtenu le respect du peuple. Lui et ses frères aidaient les malades lorsque ceux-ci n'avaient pas les moyens de payer leurs traitements. Grâce à ce réseau constitué au fil des ans, Zhang Jue avait réussi à gagner en influence dans toute la Chine. Il s'en était servi pour diffuser une prophétie affirmant que le Mandat du Ciel était perdu, que le ciel jaunirait et que le peuple connaîtrait ensuite une période de paix et de prospérité.

En cette période difficile pour le peuple, durant laquelle les catastrophes, les inondations et la famine se succèdèrent, il ne fut pas étonnant de voir les paysans s'armer de fourches et s'organiser pour mettre à bat le pouvoir. Ils virent sûrement en les frères Zhang leurs sauveurs...

Liu Bei savait que la Dynastie des Han touchait à sa fin, que l'empereur malade ne pouvait plus exercer le pouvoir avec autorité comme l'avaient pu faire ses glorieux aïeuls des années auparavant. Cependant, attaché au pouvoir impérial, il ne pouvait pas laisser le pays s'embraser à cause d'une poignée d'illuminés.

Mais, pour le moment, il ne pouvait rien faire. Il avait tout d'abord besoin de s'entourer de braves.

Total War : La Chronique des Trois Royaumes

Hiver 183

Après quelques jours passés à recruter des volontaires et à soigner des blessures, nos éclaireurs amenèrent un nouveau messager. Celui-ci apportait une missive de Han Fu, seigneur de Bohai.

Il semblerait qu'il ait des problèmes avec des rebelles sur son territoire. Il demandait de l'aide et, en échange, il pourrait recommander Liu Bei pour une promotion à la cour impériale. Il offrira également 1000 Wu Zhu, ce qui semblait être la norme pour combattre des brigands dans la région...

Le messager l'informa également qu'un officier des Turbans jaunes, Tang Zhou, venait de se rendre à l'empereur. Il regrettait, semble-t-il, d'avoir rejoint les frères Zhang. Apparemment, un complot était en train de se préparer. Les Turbans jaunes s'apprêtaient à frapper l'empire. Tang Zhou dressa une liste des personnes impliquées. Certains furent arrêtés aussitôt et firent face à la justice peu clémente de l'empereur.

Il était clair que les Turbans jaunes n'allaient pas en rester là...

Printemps 184

Durant le voyage en direction de la province de Bohai, au nord, j'enseignais à Liu Bei quelques astuces apprises au cours de ma vie, notamment la clarté et le fait que la cohérence de la pensée et du discours conférait un avantage certain. Il semblait satisfait de mes enseignements.

De temps en temps, nous voyions débarquer des délégués régionaux dans les provinces et villages traversés. J'indiquai alors à Liu Bei que, pour combattre les éléments récalcitrants, les Han avaient nommé dans chaque région un commissaire habilité à lever des armées et à rendre justice au nom de l'empereur.

C'était une bonne chose pensa Liu Bei. Il prit note pour plus tard. Je lui indiqua tout de même qu'il fallait faire attention à ne pas trop donner de pouvoir à ces délégués régionaux. De tout temps, la décentralisation du pouvoir avait permis à des hommes ordinaires de constituer leur propre force, et même de contester la légitimité du mandat impérial.

Liu Bei et ses hommes purent arriver sans encombre près du grand bourg de Bohai. On nous indiqua que les rebelles ici étaient différents de ceux que nous avions affronté par le passé. Ils portaient des foulards jaunes et prétendaient avec ferveur que la fin des Han était proche ! Une telle insurrection ne pouvait être tolérée, et devait être punie !

Malheureusement, les éclaireurs apportèrent de bien mauvaises nouvelles. Les soi-disants brigands que devait affronter Liu Bei étaient bien plus nombreux. La défaite semblait inéluctable...

Zhang Jue

Zhang Jue est introduit dans le premier chapitre des Trois Royaumes de Luo Guanzhong.

Avec ses frères, il vivait dans la commanderie de Julu. Un jour, alors qu'il était allé dans les montagnes pour cueillir des herbes médicinales, il tomba sur un vieil homme au visage juvénile, portant un bâton de marche fait de chénopode blanc. Le vieil homme fit signe à Jue de le rejoindre dans une grotte, où il lui présenta un livre en trois volumes qui était venu du ciel : « Ce livre s'appelle L'art essentiel de la grande paix. Une fois que vous aurez maîtrisé son contenu, vous représenterez les cieux en diffusant ces connaissances et en sauvant ainsi toute l'humanité. Si vous commencez à avoir des doutes, cela aura des conséquences terribles pour vous. »

Jue demanda alors le nom du vieil homme qui lui répondit : « Je suis le vieil esprit immortel des terres du sud », avant de disparaître dans l'air. Jue consulta le livre, jour et nuit, afin d'en impregner la substance. Finalement, il réussit à invoquer le vent et la pluie, et devint dès lors connu sous le nom de Grand pacificateur taoïste.

  • Aymdef El Présidente, Rédacteur en chef, Testeur, Chroniqueur, Historien Email | Twitter
  • "L'objet de la guerre n'est pas de mourir pour son pays, mais de faire en sorte que le salaud d'en face meure pour le sien." George S. Patton