HistoriaRecords Vol.13 - La Symphonie nº7 de Chostakovitch

Maréchal de l'Empire
Thématique
10 octobre
2017

Parce que non, 13 ne porte pas malheur ! Et pour cause, pour ce nouveau volet d'HistoriaRecords nous vous présentons un artiste renommé. Pas de métal ou de rock cette fois-ci, mais de la musique classique. Le compositeur en question n'est nul autre que Dimitri Chostakovitch.

Dimitri Chostakovitch en 1950

Chostakovitch est né le 12 septembre 1906 et mort le 9 août 1975. Il a vécu les deux guerres mondiales et le régime soviétique. Il est l'une des figures de la musique du XXème siècle.

Sur notre site, vous pouvez retrouver de nombreux récits héroïques de combattants de tous horizons ou encore des résumés de campagnes militaires menées par des grands hommes. Mais il y a encore une autre facette dans tous ces conflits, ces hommes qui soutiennent l'arrière des lignes, qui tentent de redonner du moral aux civils comme aux militaires en temps de crise. Ou encore de dénoncer les régimes totalitaires.

Pourtant, malgré son talent, le régime soviétique est loin d'être tendre avec lui. En effet, lorsque des membres du gouvernement soviétique, dont Staline, n'appréciaient pas les représentations, ils avaient vite fait de le faire savoir. Notamment lorsqu'ils en viennent à menacer -par le biais de la Pravda- la vie de Chostakovitch. Par chance, il échappa à la mort.

En parallèle, en 1941, la guerre entre l'Allemagne et la Russie est engagée. Lorsque Leningrad est assiégée, Dimitri y est. Il demanda à être incorporé dans un piquet d'incendie. C'est durant ce siège qu'il va composer sa Symphonie n°7, sous-titrée « Leningrad ».

Il réussira à être évacué et termina hors de la ville sa composition le 5 mars 1942 dans le théâtre d'opéra de Kouïbychev. Elle y sera interprétée par l'orchestre du Bolchoï de Moscou. Très rapidement, cette symphonie deviendra très populaire en Europe et en Amérique.

La symphonie tourne au grandiose le patriotisme, la lutte contre l'envahisseur allemand. Comme vous pouvez l'entendre, ce mouvement est particulièrement puissant.

S'en suit en novembre 1943 la 8ème symphonie portant sur les souffrances de cette guerre interminable et horrible ainsi que sur la bataille de Stalingrad. Les orchestres nécessaires aux symphonies composées pendant la guerre sont importants et ont une durée de plus d'une heure.

À la fin de la guerre, l'heure est à la victoire pour les Alliés. On attend de lui une 9ème symphonie grandiose. Il présenta alors en novembre 1945 qu'une petite composition d'une demie-heure ayant besoin d'un petit orchestre. Certaines autorités gouvernementales russes l’interprétèrent très mal...

Pour terminer, je voudrais vous présenter une dernière œuvre, certainement la plus connue. La Valse de Chostakovitch. Pas de lien direct avec l'Histoire puisque elle est issue de « Suite pour orchestre variété n°1 », mais cette valse est somptueuse :

Par ces nombreuses symphonies, par son passé avec le régime soviétique qui ne fut jamais tendre avec lui, il est devenu un compositeur et pianiste de renom du XXème siècle.

  • HammerHammer Le petit Napoléon, Chroniqueur, Historien, Youtubeur
  • "Ce qui ne me tue pas me rend plus fort." Alexandre III le Grand
  • "Du sublime au ridicule, il n'y a qu'un pas." Napoléon Bonaparte