Chronique Rétro : Le Maître de l'Olympe : Zeus

22 avril 2013 par Hammer | Zeus | Mythologie gréco-romaine | PC

Chronique Rétro : Le Maître de l'Olympe : Zeus

Le Maître de l'Olympe : ZeusAh nostalgie, quand tu nous tiens... Le Maître de l'Olympe : Zeus fait partie, disons-le tout de suite, des meilleurs jeux sur la mythologie grecque. Il a été développé par Impressions Games, l'illustre studio anglais, qui a malheureusement disparu, après avoir été racheté à de multiples reprises par divers grandes entreprises comme Sierra ou Vivendi. Certains anciens employés du studios ont fondé par la suite Tilted Mill, qui essaye de perpétuer un gameplay qui a fait la renommé d'Impressions, à savoir la gestion et la construction de cité.

Bien qu'Impressions se soit spécialisé dans les jeux de stratégie situés dans des contextes historiques, ce sont bien ses jeux de gestion de cité qui nous ont le plus marqué notamment la série des Caesar (hormis le Caesar IV développé par Tilted Mill). Citons également Empereur : L'Empire du milieu (octobre 2002), Pharaon (novembre 1999) et son addon Cleopatre (août 2000).

Un an après la sortie de Pharaon, Impression revient sur le devant de la scène avec Le Maître de l'Olympe : Zeus. Après Caesar III (décembre 1998) et Pharaon qui ont rencontrés un franc succès, le studio décida de se porter sur la Grèce antique et sa mythologie. Reposant toujours sur le même concept et le même gameplay, mêlant gestion, stratégie et construction de cité, votre but est de fonder des cités puissantes tout en satisfaisant les dieux.

Le concept, le gameplay... bref que du bon !

Le Maître de l'Olympe : ZeusPour les passionnés de la Mythologie grecque, ou tout simplement de la Grèce, Zeus est le jeu idéal, même si aujourd'hui on le qualifierai de "Old School". Le concept est simple, vous avez le choix entre diverses missions appelées des "scénarios", qui vous plonge dans un contexte mythologique ou dans un contexte réel, comme la guerre du Péloponnèse.

À chaque début de scénario, vous vous retrouvez sur une carte avec plusieurs ressources (gibier, forêt, marbre, bronze et autres...) qu'il vous faudra exploiter judicieusement. Pour débuter, il est de votre devoir de commencer à bâtir vos habitations et d'attirer du monde pour venir peupler votre cité. Par la suite, vous devrez améliorer votre cité par le biais du commerce, de l'exploitation mais aussi satisfaire votre population en leur constuisant divers bâtiments de service ou en leur fournissant divers citoyens comme des philosophes et des athlètes qui pourront participer à de grands concours et peut-être les gagner. Quoique qu'il en soit, le principe de ce jeu reste simple mais complet. Il vous faut construire, développer, améliorer, satisfaire et évidemment être le meilleur.

Toutefois, des événements pourront venir interrompre le bon déroulement de votre partie. Par exemple, une armée ennemie peut surgir et saccager vos constructions et massacrer votre peuple. Ou bien, des monstres mythologiques peuvent apparaître à des endroits clés sur votre carte (par exemple près des forêts, carrières de marbre, gisement de bronze etc ... ) comme  l'hideuse et infâme Hydre à douze têtes, le minotaure et bien d'autres auquel nous vous laissons le plaisir de la découverte...

Toutes les informations dont vous avez besoin pour faire tourner au mieux possible votre cité se trouvent dans divers tableaux qui, pour un joueur novice, peuvent vite être désemparant avec toutes les informations qui y sont retranscrites. Ils vous informent sur l'état de votre ville, ses finances, le niveau de la criminalité, l'accès à l'eau ou aux marchés, les risques d'incendies...

Revivez la légende, construisez l'histoire

Le Maître de l'Olympe : ZeusÉvidemment, à cette époque, les grecs étaient polythéistes, vous pouvez en conséquence construire plusieurs immenses temples dédiés aux nombreux dieux, comme Artémis, Arès, Dionysos... ainsi que les demi-dieux comme Thésée, Ulysse, Hercule... Pour pouvoir faire appel à leur service, vous devrez remplir différents objectifs plus ou moins difficiles à remplir. Par exemple pour les demi-dieux, il vous faudra avoir plusieurs unités d'hoplites, créer au moins 48 blocs de marbre dans une période donnée etc... Alors que pour les Dieux, il vous faudra bâtir d'immenses temples dont la construction vous demandera énormément de ressources en marbre, en bois et en sculptures. Puis une fois les temples bâtis et les conditions réunies pour appeler ceux que vous désirez, ceux-ci apporteront des bonus à votre cité. Par exemple, Athéna pourra favoriser vos plantations d'oliviers pour de meilleurs récoltes.

Outre le fait de bâtir et produire, vous pourrez commercer avec les cités de la Grèce voir même d'autre pays comme la Syrie... Au cours de votre partie des cités peuvent vous demander de l'aide économique, militaire ou industrielle comme leur fournir de la laine. Libre à vous d'accepter et d'envoyer ce qu'il faut pour satisfaire ces cités, qui pourraient devenir votre allié par la suite. Toutefois, si vous refusez, ces cités peuvent devenir votre ennemi, et si c'est le cas, vous aurez souvent de leurs nouvelles par le biais d'armée venue vous titillez.

Concernant l'aspect historique nous y retrouvons des bâtiments d'époque tel que les temples en hommage aux dieux, ou des unités (hoplites). Vous avez également des missions à effectuer qui reprennent les faits historiques ou mythologiques de la Grèce antique comme la Guerre du Péloponnèse ou la Guerre de Troie. Ainsi, le jeu mêle aussi bien la mythologie et l'Histoire.

Finissons par rappeler que Le Maître de l'Olympe : Zeus a eut droit à un addon nommé Le Maître de L'Atlantide : Poseidon qui rajoute au jeu original plein de nouvelles choses comme des ressources, des scénarios, des citoyens, des dieux et Héros ainsi que des territoires.

Le Maître de l'Olympe : Zeus est un jeu des plus réussi reposant sur ce concept fort simple mais toujours aussi prenant qui par la même occasion vous permet de vous replongez dans une période mythologique comme historique. Il n'a certes pas innové dans le genre, malgré l'ajout des héros et des dieux grecs, mais ce type de jeu "old school" par son contenu des plus intéressants bat encore beaucoup de jeux de gestion à plate couture. Et il reste un jeu des plus "mythiques".

  • HammerHammer Le petit Napoléon, Chroniqueur, Historien
  • "Ce qui ne me tue pas me rend plus fort." Alexandre III le Grand
    "Du sublime au ridicule, il n'y a qu'un pas." Napoléon Bonaparte