UBoot : Fermez les écoutilles !

Contributeur
28 février
2018

Le 22 janvier dernier a été lancé sur Kickstarter une campagne de financement participatif pour un jeu, il faut le dire, assez bluffant !

Depuis quelque temps déjà, nous voyons apparaître dans nos bibliothèques de plus en plus de jeux associant jeux de plateau à proprement parlé et utilisation d’applications numériques comme support ou aides de jeu. Uboot : Le jeu de plateau ne déroge pas à la règle et pousse même dans ce domaine le bouchon un peu plus loin encore (n’est-ce pas Maurice ?) en ouvrant de nouveaux horizons inter-supports.

Pour le speech, Uboot : Le jeu de plateau vous propose de prendre le contrôle d’un sous-marin allemand de la Seconde Guerre mondiale (un U-boot VIIC), à travers ses différents membres d’équipage.

Papers, Please

Jouable de un à quatre joueurs, chaque sous-marinier occupera le poste de Capitaine, de Premier Officier, de Navigateur et d’Ingénieur en chef. Chaque affectation et chaque poste sera accompagné d’un « sous-équipage » de quatre marins et vous octroiera différentes capacités.

Ainsi, le capitaine sera en charge de donner les ordres en dépensant les points d’action et de gérer le moral de l’ensemble des marins.

Le premier officier aura, quant à lui, la lourde tâche de contrôler la santé de l’équipage et c’est lui qui gérera l’application associée au jeu, donnant l’ensemble des informations du sous-marin : vitesse, cap, profondeur, etc.

Papers, PleaseL'attirail parfait du bon navigateur.

Certains événements pourront même apparaître aléatoirement sur l’application, comme une avarie technique sur les tubes de lancement des torpilles, obligeant ainsi l’équipage à œuvrer de concert afin de réparer l’ensemble. Certains événements indiqueront de piocher une carte événement et ce dernier s’appliquera à l’équipage ou à un marin en particulier (maladie ou blessure par exemple).

Le navigateur, quant à lui, devra gérer la profondeur du sous-marin, son cap, qu’il tracera sur la feuille de route et renseignera, sur son plateau de jeu individuel, la position du bâtiment et celles des navires ennemis croisés en chemin. Il faudra soigneusement s’aligner sur la trajectoire des ennemis et correctement les localiser afin de maximiser les chances de couler un adversaire.

C’est lui également qui aura sous son commandement le cuisinier du U-boot, chargé de remonter le moral des soldats à base de ragoût et autres bons petits plats, dont seules nos grands-mamans ont normalement le secret.

L’ingénieur en chef sera d’une nécessité indéniable puisqu’il contrôlera le bon fonctionnement de tous les instruments et appareils mécaniques du sous-marin ainsi que des moteurs.

Chaque poste principal aura sous son commandement un petit équipage de quatre hommes aux compétences diverses. Ces hommes seront en quelques sortes les pions des joueurs et pourront être déplacés au sein même du sous-marin, selon les besoins et leurs compétences propres. Ainsi le navigateur en chef pourra utiliser son pion « navigateur second » et sous l’ordre du capitaine, le positionner sur le pont du sous-marin afin d’utiliser son sextan pour donner la position exact du bâtiment. Toutes ces actions coûtant bien évidemment des points de commandement et des points d’activation pour le pion en question. Ces « sous-équipages » sont relevés régulièrement et à chaque nouveau quart, récupèrent des points d’activation, simulant le repos et l’arrivée de sang frais.

Papers, PleaseDes pions "équipage" travaillés.

En ce qui concerne le matériel proposé, Uboot : Le jeu de plateau n’est pas en reste. En effet, la campagne kickstarter propose une magnifique maquette en 3D du sous-marin, avec laquelle il sera possible de visualiser en un coup d’œil les différents compartiments et d’y déplacer physiquement les membres de l’équipage. Les instruments mis à disposition des joueurs sont eux-aussi assez bluffants. Ainsi le navigateur aura en sa possession une carte de navigation avec un compas et une règle qui lui permettront de tracer sa route physiquement, ainsi qu’un disque d’attaque afin de paramétrer au mieux la trajectoire du sous-marin et celles des navires ennemis localisés.

Une multitude de jetons symboliseront les provisions alimentaires, les conditions techniques des appareils mécaniques, les conditions physiques des hommes et bien d’autres choses encore. Dans Uboot : Le jeu de plateau tout est pris en compte, nous parlons ici véritablement d’une simulation.

Mais là où réside toute l’originalité du jeu, c’est dans la présence et l’utilisation d’une application pour smartphone y étant associée. Ici l’application n’est pas juste une aide ou un simple support aux mécanismes du jeu, elle fait partie intégrante du gameplay et sans l’application il n’y aura pas de partie possible.

Papers, PleaseNavires ennemis en vue !

Cela ne plaira peut-être pas à tout le monde mais force est de constater que Uboot : le jeu de plateau innove sur ce point et fait de cette spécificité une force indéniable pour son projet. L’application dite « compagnon » permet de fournir une expérience de jeu réaliste et en temps réel. Elle reprend l’ensemble des instruments de bord tels que le périscope, l’hydrophone ou encore la très célèbre machine à chiffrer allemande Enigma.

C’est à partir de l’application que le Premier Officier rentrera toutes les données nécessaires au déplacement du navire, cap, profondeur et c’est à partir de celle-ci qu’il pourra également observer la surface au périscope ou ordonner le lancement des torpilles et suivre leur trajectoire.

L’application fournira également une ambiance sonore complète, favorisant davantage encore l’immersion des joueurs (non non n’y voyez aucun jeu de mots).

Uboot : Le jeu de plateau vous permettra de mener des opérations sous-marines dans tous les principaux théâtres d’opération de la Seconde Guerre mondiale. L’Oberkommando der Kriegsmarine (QG de la marine allemande) vous proposera, à travers l’application, des escarmouches rapides, des missions de combat complètes ou encore des campagnes totales qui nécessiteront des joueurs une approche tactique et stratégique à chaque fois différente.