World of Warplanes 2.0 : La renaissance du jeu de Wargaming

Roi d'Albanie
10 octobre
2017

Souvent considéré, à raison, comme le « parent pauvre » de la saga des jeux massivement multijoueurs de Wargaming, World of Warplanes va avoir droit à un lifting en profondeur.

En effet, le studio de développement a annoncé le déploiement prochain de la mise à jour 2.0 intitulée « Get Airborne Again ». Prévue dès demain, pour le 11 octobre, cette nouvelle version, lourde de plusieurs gigas, amène son lot de changements massifs et va totalement remodeler le jeu afin de corriger les erreurs qui ont causées ses résultats mitigés. Le but assumé ? Offrir une expérience de gameplay bien meilleure à tous les égards.

Sorti depuis 2013, mais loin d’avoir connu la réussite de son homologue tankiste ou naval, World of Warplanes s’appuyait jusqu’alors sur une communauté réduite de joueurs fidèles. Reconnaissant son erreur, et avouant qu’il a trop cherché à copier les éléments de World of Tanks en les transposant dans les cieux, le studio a alors identifié les principaux problèmes en vue de leur apporter une correction. Une démarche courageuse et plus que bienvenue.

La nouvelle version devrait donc être davantage accessible pour les nouveaux joueurs, et dotée d’un gameplay meilleur et mieux équilibré. L’interface de l’utilisateur a notamment été allégée et repensée pour être plus simple et épurée. Une possibilité de réapparaitre en mission a également été ajoutée, mais elle restera limitée à une certaine durée dans la bataille.

World of Warplanes  World of Warplanes  World of Warplanes  World of Warplanes

World of Warplanes  World of Warplanes  World of Warplanes  World of Warplanes

On aura également droit à une plus grande variété au niveau des cartes et des modes de jeux, avec l’apparition remarquée d’un mode conquête. Dans ce mode de jeu, deux équipes s’affrontent et doivent faire grandir leur jauge d’influence jusqu’à la victoire. Pour ce faire, elles devront s’emparer d’objectifs stratégiques offrant des bonus particulier :

  • L’usine offrira davantage de points d’influence, permettant d’atteindre plus vite la victoire.
  • L’aérodrome offrira, s’il est capturé et tenu, un point de respawn avancé.
  • La base militaire tirera des missiles sur les installations adverses, les rendant plus facilement capturables.
  • Le centre de commandement, s’il est capturé et tenu, appellera des formations de bombardiers contrôlées par l’IA, et qui bombarderont les objectifs de l’équipe ennemie.

Outre ceci, les avions d’attaque au sol auront désormais un impact et une puissance de feu plus importants. On peut également classer au rang des petites nouveautés appréciables le contrôle de la vue et de la visée du mitrailleur sur les avions qui en sont pourvus. Globalement, l’ensemble des graphismes, avec les effets d’explosions, ont été améliorés. Il en va de même pour les modèles de vol des avions, la mécanique des dégâts, et la balistique. Tout ceci a été retravaillé, malgré le côté très arcade persistant du titre.

L’autre grand ajout majeur reste toutefois l’apparition d’une nouvelle classe de bombardiers lourds. Les trois premiers implantés dans le jeu seront des véhicules premium, déblocables gratuitement en effectuant des missions. Sur le long terme, des arbres complets de bombardiers seront implémentés dans chacune des sept nations de World of Warplanes, dont la France fait partie.

Au final, Wargaming nous offre quasiment un nouveau jeu avec ce World of Warplanes 2.0. Le développeur a par ailleurs déjà le regard tourné vers l’avenir, et annonce que cette mise à jour en appellera d’autres. Pas de doutes donc, World of Warplanes et bien de retour et le studio ne compte pas le laisser tomber. Une journée dédiée à la presse dans les locaux parisiens et à laquelle nous avons été conviés nous a permis de tester la bête. S’il est certain que la nouvelle mise à jour améliore grandement le jeu par rapport à ses débuts, chacun sera libre de se faire gratuitement son propre avis. Décollage dès le 11 octobre.