Conflit historique

Invasions des Mongols

Histoire
Période historique Moyen-âge
Partager

L'Europe chrétienne avait déjà connu des peuples venant du fin fond du monde connu de l'époque. Il y a eu d'abord les Huns au Vème siècle sous la bannière d'Attila, le "Fléau de Dieu". Puis, les Avars entre le VIème et le IXème siècle que combattirent les Francs de Charlemagne à partir de l'an 791. Ou encore, les Hongrois (Magyars) qui créèrent après la bataille de Lechfeld (955) un état chrétien, docile à l'autorité du Pape.

Après un moment de paix relative, l'Europe entreprend des campagnes militaires en direction de l'Orient, sous la bannière des croisés, sans se douter que de nombreux empires d'Orient florissants (Kharezm, Perse, Inde) commençaient à tomber sous les coups de puissantes armées païennes. Puis, se fut le tour des royaumes chrétiens de Géorgie, d'Arménie suivit de la débâcle des armées russes... Ces puissantes armées étaient les Mongols dirigé au début par un certain Gengis Khan, puis par ses fils et petit-fils. L'empire mongol fut durant cette période un des empires les plus vastes ayant jamais existé.

Gengis Khan le conquérant

L'Histoire de l'empire mongol commence vers la fin du XIIème lorsque le chef de clan, Temüdjin (1167-1227), débuta l'unification des tribus mongoles. En 1206, après avoir réussi son entreprise, il prend le titre de Gengis Khan (Tchingis Qaghan), "le très grand souverain". À partir de ce moment, Gengis Khan entame un certain nombre de campagnes pour agrandir son empire.

Entre 1206 et 1209, Gengis Khan soumet le Tibet et le Tangoutes (Xia Occidentaux) et rallie d'autres peuples des steppes. À partir de 1211, les Mongols s'attaquent aux Jin pour s'accaparer des resources au nord-est de la Chine. Devant les difficultés rencontrées face à la Grande Muraille, ils se tournent vers la Mandchourie qu'ils annexent en 1215. Puis, ils réussissent à s'emparer de la capitale des Jin, Zhōngdu (Pékin), en 1216. Les Jin transfèrent alors leur capital à Kaifeng.

En 1218, les Mongols s'emparent du royaume de Kara-Khitans. L'année est aussi marquée par la première invasion mongole de la Corée. Jusqu'en 1223, les Mongols poursuivent leur conquête et s'emparent du Turkestan, de l'Afghanistan et des raids sont menés par Djebé et Subötai, deux des grands généraux de Gengis Khan, contre l'Iran et la Russie. En 1221, les Song (Chine du Sud) s'allie avec les Mongols contre les Jin. Gengis Khan atteint l'Indus la même année. En 1223 débute la conquête de Kharezm et Subötai mène des raids en Ukraine. En mai 1223, a lieu la bataille de Kalka qui opposa Subötai et Djebé à une coalition rassemblant les princes Rus' de Galitch, de Kiev, de Tchernikov et de Smolensk appelés au secours par le khan des Coumans. Les Russes et les Coumans sont écrasés. Après la bataille, les Mongols pillent des comptoirs commerciaux génois de Crimée et le territoire des Bulgares de la Kama. Ils rejoignent ensuite Gengis Khan dans sa conquête de Kharezm.

En 1224, les Jin et les Song font la paix. Alors que Gengis Khan est en Iran, les Xia Occidentaux et les Jin s'allient contre les Mongols. Gengis Khan rentre alors en Mongolie. Il écrase les Tangoutes en 1227, mais meurt quelques semaines plus tard à la suite d'une chute à cheval lors d'une partie de chasse. Son troisième fils Ogodaï (1189-1241) lui succède. Son deuxième fils, Djaghataï, hérita du royaume de Kara-Khitans qui fut renommé Khanat de Djaghataï.

La Horde d'Or

En 1230-1231, la Corée est une nouvelle fois envahie, la capitale Songda est prise. Les Mongols pénètrent aussi en Iran et l'occupent. En 1234, après la prise de leur capitale Kaifeng par les Mongols, les Jin se soumettent. Le grand Khan Ogodaï crée la ville-capitale Karakorum, la capital de l'Empire mongol. En 1236, Batu (neveu d'Ogodaï, fils de Djötchi mort en 1227 et petit-fils de Gengis Khan) anéantit les Bulgares de la Kama et fonde le Khanat de Kiptchak, la Horde d'Or est née. Entre temps, l'Azerbaïdjan a été assujetti, l'Arménie annexée et la Corée subit une troisième invasion.

À partir de 1240, les Mongols poussent leur incursion jusqu'à la Pologne. Toutes les villes russes, sauf Novgorod dirigé par Alexandre Nevski en guerre avec les Suédois et les chevaliers Porte-glaive, sont ruinées par cette invasion (Kiev, Vladimir, Souzdal, Riazan, Kolomna). L'Ukraine devient alors tributaire de la Horde d'Or.

En 1241, les Mongols signent un traité de paix avec la Corée. Durant cette année, Cracovie est prise par les Mongols. Ces derniers connaissent de grandes victoires sur les armées chrétiennes notamment lors de la bataille de Legnica (ou Liegnitz) en Silésie, en avril 1241, qui opposa les Mongols à la chevalerie allemande et polonaise commandée par Henri II le Pieux, qui y trouva la mort. Il y a eu aussi des victoires sur l'armée hongroise de Bela IV mais la mort d'Ogodaï Khan pousse les Mongols à se replier pour régler les problèmes de succession au coeur de l'Asie Centrale. La veuve d'Ogodaï, Töregene, assume la régence jusqu'en 1246, date de l'élection de leur fils Güyük, khan suprême de 1246 à 1248.

Contact avec l'Occident et les Musulmans

En 1243, les Mongols envahissent l'Anatolie. les Seldjoukides sont défaits lors de la bataille de Köse Dağ. Les Seldjoukides deviennent vassaux des Mongols, tout comme la Cilicie en 1244. Avec la prise de Moscou en 1238, de Kiev en 1240, la menace qui pesait sur Vienne et l'occupation de Zagreb, l'Occident commençait à prendre au sérieux les Mongols. Cependant, les possibilités d'entente semblaient plus grandes avec les peuples des steppes qu'avec le monde islamique ce qui poussa le Pape Innocent IV à envoyer son légat Jean de Plan Carpin à Karakoum entre 1246 et 1249. Sa médiation envers Güyük est un échec mais son long voyage lui aura permit d'écrire l'important récit L'Histoire des Mongols appelés par nous Tartares, description des coutumes, de la géographie, de l'histoire et des figures marquantes du peuple mongol.

La guerre avait repris avec la Corée en 1247. En 1251, Möngke devient le nouveau grand Khan de l'empire mongol. En 1253, les Mongols mènent des attaques contre le Sichuan et le Yunnan en Chine et font tomber le royaume tibéto-birman de Dali au Yunnan. En 1254, commença le voyage des frères Polo en Asie. En 1256, la guerre contre la Chine du Sud repris. L'année suivante, des attaques sont menées en Indochine et en Inde, Hanoï est pillé. Enfin, la Corée, après pusieurs revers, capitule. Berké succède à son frère Batu à la tête de la Horde d'Or. Il le restera jusqu'en 1266 et sera le premier Khan à se convertir à l'Islam.

En 1258, les Mongols s'emparent de Bagdad et de l'Irak, exécutent le calife Al-Musta'sim mettant fin au califat abbasside et annexent la Syrie. Avec ces conquêtes, Houlagou Khan, frère de Möngke et de Kubilai, fonda la dynastie mongole des Houlagides (ou Ilkhans) qui gouverne la Perse et l'Irak jusqu'au XIVème siècle.

Un empire en déclin

En 1259, le grand Khan Möngke meurt. Son frère Kubilai lui succède en 1260 et devient ainsi le cinquième et dernier khan, non sans rencontrer l'opposition de son autre frère Ariq Boqa. Leur rivalité affaiblira l'unicité de l'empire mongol, notamment en Asie Centrale. Kubilai Khan fera d'ailleurs de Cambaluc (Pékin) la nouvelle capitale de l'empire.

En 1260, à la mort de Möngke, l’empire se scinde en quatre parties : la Chine des Yuan à l’est, le Djaghataï au centre, l’Ilkhan au sud-ouest (Iran, Irak et Syrie) et la Horde d'Or au nord-ouest (Russie et Europe orientale). La même année, les Mongols prennent Alep et Damas mais doivent faire face aux Mamelouks d'Égypte. Les Mongols connurent alors la première grande défaite de leur Histoire à Aïn Djalout en Palestine.

Les quatre parties de l’empire ne coopèrent plus et entrent en conflit entre elles. Les seigneurs mongols s’assimilent aux sociétés locales, s’appuyant sur les seigneurs féodaux, le clergé musulman et les riches commerçants. On peut tout de même noter quelques fait notable comme la première tentative d'invasion du Japon en 1274 suivi de la seconde en 1281, la conquête de toute la Chine en 1279 après le suicide du dernier empereur Song. Kubilai Khan en devient l'empereur et fonda la dynastie Yuan qui règne sur la Chine jusqu'en 1368. En 1275, Marco Polo atteint la Chine en parcourant la Route de la soie et entra même au service de Kūbilaï. il y restera jusqu'en 1292. En 1298, il écrira le livre Devisement du monde qui retrace son voyage jusqu'en Chine et sa rencontre avec l'empereur mongol.

Un léger sursaut puis la fin

Un siècle et demi plus tard, la dynastie mongole des Ilkhan y engendra un nouveau conquérant , le terrible Timur Lang ("Seigneur de fer boiteux"), plus connu en Europe sous le nom de Tamerlan. Victorieux des Turcs, il forma un nouvel empire qui s'étendit de la Méditerrannée jusqu'en inde. Il anéantit par la même occasion la Horde d'Or qui s'en remit pas. En 1380, la Horde d'Or est défait lors de la bataille Koulikovo face à l'armée russe de Dimitri IV Donskoï. La Horde d'Or éclata alors en plusieurs petits khanats que la Russie et la Turquie se disputaient.

Pendant plus de 60 ans, le petit territoire mongol et devenu un immense empire. Sous la houlette de Gengis Khan et de sa descendance et grâce à sa puissante cavalerie, les Mongols ont longtemps été une menace pour les royaumes chrétiens d'Europe occidentale et pour les royaumes arabes du Moyen-Orient. Le royaume de Russie a mis de longues années pour s'en remettre avant de prendre sa revanche en 1380. Cette période a aussi était très importants pour la Chine qui vit pour la première fois de son Histoire un empereur non-Han à sa tête.

  • Aymdef El Présidente, Rédacteur en chef, Testeur, Chroniqueur, Historien Email | Twitter
  • "L'objet de la guerre n'est pas de mourir pour son pays, mais de faire en sorte que le salaud d'en face meure pour le sien." George S. Patton
comments powered by Disqus