Guerre des Deux-Roses

El Presidente
Thématique
Thématique
Période historique Moyen-âge
Partager

La guerre des Deux-Roses fut une guerre civile s'étant déroulée en Grande-Bretagne entre 1455 et 1485, quelques temps après la guerre de Cent Ans. Toutefois, le conflit pris ses racines 50 ans plus tôt, lorsque l'impopulaire roi Richard II, petit fils d'Edouard III, fut détrôné par son cousin Henry de Bolingbroke, duc de Lancastre, qui devient Henri IV (1399-1413). S'en suivit une période relativement stable durant laquel se succédèrent Henri V (1413-1422) et Henri VI (1422-1461).

Cependant, en 1415, Richard de Conisburgh, petit fils d'Edouard III, tenta de s'emparer du trône mais fut exécuter pour cela. Quelques années avant que le conflit éclate, son fils, Richard, duc d'York, conspira contre le faible roi Henri VI, et commença à préparer ses troupes. C'est le 22 mai 1455, que les hostilités débutèrent lors de la bataille de Saint-Albans opposant les forces d'Henri VI à celles de Richard d'York. La bataille fut remportée par les York.

À la fin de la guerre, Henri Tudor, dernier descendant des Lancastre s'empara du trône et sa famille gouverna durant de longues années jusqu'en en 1603. Durant cette période, l'Angleterre devient une des principales puissances européennes.

Cette guerre a opposé la maison de Lancastre, dont l'emblème était la rose rouge, à la maison d'York qui arborait la rose blanche, d'où le nom la guerre des Deux-Roses.