War Thunder : Interview avec les développeurs concernant la faction française

Roi d'Albanie
12 octobre
2017

Nous vous annoncions hier l’arrivée de la faction française dans War Thunder. Prévue d’ici la fin de l’année lors de la prochaine grosse mise à jour, l’armée de l’air française regroupera dans le premier arbre plus de trente appareils.

Gaijin a accepté de nous en dire plus et nous a accordé à cette occasion une interview, que vous pouvez retrouver en langues française et anglaise ! Bonne lecture.

  • En Français
  • In English

1. Depuis quand avez-vous commencé à travailler sur l’ajout de la faction française au sein du jeu ? Quand vous est venue l’idée ?

La France a toujours été l’un des principaux candidats à être représenté au sein du jeu en plus des 5 nations originales. Nous avons commencé à travailler sur l’arbre des avions français fin 2015. En 2016, nous avons rassemblé de la documentation technique sur ces appareils et en 2017, nous avons commencé à développer les modèles de jeu et à modéliser les appareils, tout en continuant à chercher de la documentation supplémentaire pour quelques avions pour lesquels nous n’étions pas sûrs d’avoir assez d’informations. Actuellement, nous avons 30 avions français prêts à être incorporés au jeu.


2. Est-ce que les retours de la communauté et les doléances quant à l’ajout d’une faction française de la part de nombreux joueurs français ont eu un impact sur votre décision, ou l’avez-vous prise indépendamment des requêtes des joueurs ?

Cette décision est mutuelle. D’une part, nos joueurs attendent la France comme nation majeure depuis longtemps et c’était aussi dans nos plans de développement. Nous apprécions particulièrement l’aide de la communauté française, dont certains joueurs nous ont soutenus et nous ont aidés vis-à-vis de la documentation et des références.

War Thunder

3. Avez-vous mené vos recherches et votre développement en parallèle d’autres projets (par exemple la faction italienne, le contenu naval, la nouvelle mise à jour avec le tier 6…) ?

Nous travaillons toujours sur plusieurs tâches différentes en même temps. Pendant que nous avancions sur le développement de l’arbre des avions français, nous avons également été en mesure de publier plusieurs grosses mises à jour, avec notamment l’addition des forces terrestres japonaises, de l’aviation italienne, des forces navales en pré béta…


4. Considérez-vous l’arrivée de la France dans le jeu comme un énorme pas en avant ?

Bien sûr ! C’est un pas énorme dans le développement du jeu. Nous avons annoncé l’arrivée des Français peu avant notre cinquième anniversaire et elle constituera un joli cadeau supplémentaire pour nos joueurs, en plus du récent tier 6 déployé pour les forces terrestres.

War Thunder

5. Etait-ce difficile de faire et mener des recherches sur les véhicules français ? Quels types de sources avez-vous utilisé et mobilisées pour créer et modéliser ces appareils (archives, plans, musées, historiens, spécialistes) ?

L’aviation française fut l’une des plus difficiles pour nous vis-à-vis du rassemblement de documentation technique. Nous avons cherché toutes les sources disponibles, qu’il s’agisse de musées, d’archives ou encore de collections privées. La partie la plus complexe concerne clairement les années de la Seconde Guerre mondiale. Durant cette période, l’occupation entre 1940 et 1944 a causé la perte de nombreux documents qui ont été détruits ou déplacés dans d’autres pays. Par exemples, nous avons trouvé certains documents de façon totalement inattendue dans des musées à Cracovie ou à Helsinki. Ce sont les seules copies qui en reste dans le monde entier.


6. Avant et après la Seconde Guerre mondiale, de nombreux avions français ont été conçus, mais justement, durant la guerre, après la chute de la France et avec l’occupation, il est difficile de trouver des traces de matériels français développés. Les forces françaises libres utilisaient principalement des matériaux américains, britanniques ou soviétiques. Comment avez-vous comblé ce qui peut ressembler à un trou dans l’arbre des avions entre 1941 et 1945 ? Etait-ce difficile ? Avez-vous rencontré d’autres difficultés ?

Oui, c’est un vrai problème auquel nous avons dû faire face. Durant la Seconde Guerre mondiale, l’occupation rend la production massive de nouveaux appareils impossible en France. Pour combler ce trou dans l’arbre, nous avons eu recours à des prototypes de nouveaux avions français. Bien qu’expérimentaux, ils furent produits en petits nombres et testés, mais jamais produits en série. Nous avons choisi les modèles les plus intéressants. Nous avons également incorporé les avions utilisés par les pilotes français des autres pays Alliés. Ils ont été remodélisés spécifiquement pour l’Armée de l’Air Française. C’est principalement l’armement et l’avionique qui était faite en France sur ces appareils (NDLR : par exemple le DB7 américain, produit pour l’armée de l’air française, est équipé d’un armement et de mitrailleuses françaises).

Autre exemple, les aviateurs britanniques et américains mesurent leurs échelles en pouces et en miles, ce qui aurait provoqué la confusion des pilotes français qui, eux, utilisaient le système métrique. L’armement était également français sur ces appareils pour des questions pratiques. Il était plus aisé de le réparer et de le remplacer, mais aussi de le recharger.

War Thunder

7. Avez-vous été amené à reconsidérer votre position sur les prototypes afin d’être plus flexibles pour remplir ce trou de l’arbre français ?

Comme nous l’avons dit, les prototypes que nous avons choisis ont été produits et testés, donc non, notre position et notre tolérance est restée la même (NDLR : War Thunder s’autorise uniquement à incorporer au jeu des prototypes qui ont au moins été produits et réellement testés).


8. Dites-nous-en plus à propos de ce nouvel arbre français. Vous avez déjà annoncé deux premiums, le D.371 et le SO.8000 Narval. Quels autres avions pourrons-nous retrouver dans cet arbre ? Quels sont leurs forces et leurs faiblesses ?

L’aviation française avait un excellent armement, particulièrement dans la période qui précède le début de la Seconde Guerre mondiale. Le calibre universel des munitions françaises de 13.2 mm Hotchkiss ne pouvait pas être utilisé sur les avions pour plusieurs raisons. Du coup, les avions français sont principalement équipés d’une combinaison particulièrement puissante et meurtrière de mitrailleuses auxiliaires et de canons de 20 mm Hispano 404, que ce soit pour les chasseurs comme pour les bombardiers. Dans d’autres pays, les mitrailleuses étaient utilisées seules comme armes principales sur les chasseurs et en tourelles sur les bombardiers. La mitrailleuse Browning de calibre 50 est par exemple l’armement principal de l’aviation américaine.

De plus, les ingénieurs français furent les premiers à être en mesure de placer un canon dans le nez de l’appareil, au niveau de son moteur, ce qui offrait une précision mortelle et largement supérieure à des canons placés dans les ailes, le besoin de compensation et de convergence des tirs étant minime. Cela leur offrait également une cadence de tir supérieure comparée aux canons synchronisés qui devaient être réglés vis-à-vis du pas de l’hélice. Plus tard, la technologie française visant à placer le canon au niveau du moteur fut reprise par d’autres belligérants, que ce soit l’URSS avec sa série des Yaks ou encore l’Allemagne avec le Bf109.

War Thunder

9. Vous nous avez dit dans une précédente interview (Lien vers l'interview) que les avions italiens avaient une identité spéciale. Avez-vous trouvé des spécificités à la faction française ? Qu’avez-vous appris sur cette armée de l’air française durant vos recherches ?

Avec l’aviation italienne, nous avons ajouté le premier avion trimoteur dans notre jeu. La France nous permettra de voir le premier avion utilisant un train d’atterrissage dans une configuration à deux roues sur le SO.4050 Vautour. Ses roues principales sont placées en tandem de façon à ce qu’elles soient sous le fuselage avec des petits stabilisateurs placés sous les ailes. Cela permet d’augmenter grandement l’aérodynamisme de l’appareil et de rendre les ailes plus légères. Cela concentre également la masse de l’appareil au plus près de son centre de gravité, ce qui de fait conduit à augmenter la stabilité en vol. Toutefois, cela rend l’appareil plus difficile à poser au final par rapport à un avion doté d’un support antérieur.


10. Concernant les avions français déjà présents dans le jeu (Dewoitines 520, 521 et DB-7), vont-ils rester dans l’arbre britannique ou être relocalisés en premiums dans l’arbre français ?

On en discute actuellement et nous sommes en train de nous pencher sur la question.

War Thunder

11. Pour l’heure, seules les forces aériennes françaises sont attendues pour fin 2017, mais rassurez nous... vous nous confirmez bien que les forces aux sols sont aussi dans vos cartons ?

C’est le cas également pour l’aviation italienne. On commence l’ajout d’une nouvelle faction au jeu par ses forces aériennes, puis on passe aux forces terrestres. Donc les forces au sol françaises finiront par arriver et plus tard, nous présenteront de nouveaux types de véhicules français.

1. When did you start working on the idea of adding the French faction to the game? When did the idea enter your mind to add the French faction to the game?

France has always been one of the main contenders to be presented in the game in addition to the original five nations. We began working on French aircraft at the end of 2015, during the following year we gathering technical documentation for all the aircraft planned for the launch line, and in 2017 we started developing the game models, continuing to search for further documents on these aircraft as we did not believe that we had enough information on a few of them. Now we have more than 30 aircraft ready to form the research tree of French aviation.


2. Did the community feedback from French players about the addition of the faction to the game have any impact on this decision? Or did you take it independently of the requests from the players?

This decision was mutual. Our players had been waiting for France as a major nation and it was also already in our development plan. We appreciate the help of War Thunder’s French community. Especially those players who, apart from War Thunder, are also fond of model building and helped us a lot with documents and references.

War Thunder

3. Did you lead your research and development work in parallel of some of the other additions (eg naval content, the Italian faction, new ERA update...)?

We always have worked on various tasks at the same time. While we have been working on French aircraft, we have released several big updates including the addition of Japanese ground forces, Italian aviation, rank VI vehicles and the launch of naval battles pre-beta testing.


4. Do you consider the addition of a fourth Allied faction as a big step and a major update?

Of course, it’s a huge step in the development of the game. We announced France right before War Thunder’s fifth anniversary and it will be one more gift for our players in addition to recent addition of Rank VI ground forces.

War Thunder

5. Was it difficult for you to research the French vehicles? What kind of sources did you use for the creation and the modelization (archives, blueprints, museum, historians, specialists…)?

French aviation was one of the most difficult ones in terms of gathering technical documentation. We’ve been searching for it using all sources available – museums, archives and private collections. The most complex part was related to the period during WW2. At the time of the occupation from 1940 to 1944, many documents were lost or moved to other countries. For example, we found some documents in absolutely unexpected places like the museums of aviation in Krakow and Helsinki. And these were the only copies left in the whole world.


6. Before and after WWII, we have plenty of designed French aircraft, but during the war, after the fall of France, it is hard to find some trace of French materials and the Free French Forces mostly used US, British or Soviets aircraft and equipment. How did you manage to fill the gap of the 1941-1945 period? Was it difficult? Did you meet other challenges and difficulties?

We really did face this problem. In the period of WW2 France was in a tough situation and massive production of new aircraft was not possible. To fill the gap during 1941-1944 we used prototypes of new French aircraft, which were produced in small numbers, tested, but never entered extended production. We’ve chosen the most prospective models. We also used aircraft exported from other Allied countries, which were used by French pilots. They were remodeled specifically for French Air Forces. Mostly the guns and the avionics were replaced with those made in France. For example, British and American avionics had a measurement scale in inches, feet and miles, which would certainly complicate their use by French pilots, accustomed to the metric system. Armament was also changed to local guns for quick replacement, repairing and ammunition supply.

War Thunder

7. Did you reconsider your position concerning prototypes, in order to be a little more flexible and to be able to fill the French tech tree?

As stated, all the prototypes included in the launch line of French aviation were produced and tested. So we didn’t have to change our position.


8. Tell us a little more about the French aircraft tree. You already announced the D.371 and the SO.8000 Narval. What other planes will we find in this tree? What are their strengths and their weaknesses?

French aircraft, especially at rank I and II, have really good armament. The French universal calibre (13.2mm) Hotchkiss machine gun could not be used on aircraft for several reasons. Therefore, the aircraft were mostly armed with a combination of auxiliary machine guns of rifle calibre and powerful Hispano 404 20mm cannons, for both fighters and bombers. In other countries, universal machine guns were usually used as the main weapon for fighters and turrets in bombers. For example, the American Browning 0.5 was the main weapon of US aircraft. In addition, French engineers were the first to mount a motor cannon on the aircraft. It had better accuracy than the wing cannons, and a higher fire rate compared to the synchronized ones, which had to be synchronized with the rotation of the propeller. Later, the French technology of placing the motor cannon in an in-line engine was used by other countries. In the USSR it was used on Yak-1, Yak-3, Yak-7 and Yak-9 aircraft, and Germany a motor cannon was installed on the famous Bf.109.

However, aside from the good armament, French aircraft had weaker protection compared to the aircraft of other nations from the same period. Therefore, in a battle, players will need to be careful and try not to fall prey to enemy fire, in order to avoid fuel and oil tank damage and crewmembers injuries.

War Thunder

9. You told us in a previous interview that the Italian planes had some special features (link to the interview). Did you find some specificities with French aircraft and the French air force? What did you learn about this during your research?

While Italian aviation added the first three-engine aircraft to our game, France will bring the first aircraft with a bicycle-type landing gear configuration - the SO.4050 Vautour. Its main wheels are located in tandem below the fuselage with smaller stabilizing gear set under the wings. This made it possible to lighten the wing and improve the aerodynamics of the aircraft by avoiding bulky landing gear gondolas, it also concentrated the mass of the aircraft closer to its center of gravity, thereby increasing flight stability. However, it will be more difficult to land an aircraft with such a landing gear scheme, than an aircraft with a tail or an anterior support.


10. Concerning the French aircraft which are currently in the game, in the British tree (D.520, D.521 and DB.7), what will happen to them? Will they stay in the British Tree or will they be transferred as premiums to the French tree?

It is currently in discussion.

War Thunder

11. For now, the French aircraft are expected before the end of 2017. Can you confirm that French ground forces are also planned in the future?

This is also the case with the Italian forces, aviation is the first step in the process of adding a new nation. Later we’ll present other types of French combat vehicles.

War Thunder