Iron Harvest, quand la Première Guerre mondiale rencontre le steampunk

L'Amiral
Thématique
26 août
2017

Jakub Różalski est un peintre polonais connu pour ses œuvres représentant des robots titanesques dans des paysages des années 1920. Des cavaliers polonais y côtoient des énormes machines de guerre lors des affrontements avec la toute jeune Union Soviétique.

Kingart games, les développeurs du jeu « The Dwarves », ont voulu se lancer dans la réalisation d'un jeu à ce sujet. C'est ainsi qu'« Iron Harvest » est né.

Oeuvre de Jakub Różalski

1920 : l'Europe sort affaiblie de la Grande Guerre. Cette dernière a vu le développement de machines mobiles, qui ont révolutionné l'art de faire la guerre - et la paix. Mais un ennemi inconnu cherche à déstabiliser cette fragile Europe.

L'Empire Saxon, grand perdant de la Première Guerre mondiale, mais encore très industrialisé, connaît des troubles internes : les élites s'opposent doucement mais de plus en plus à l'Empereur et sa politiquement d'apaisement.

À l'Est, la Rusviet déploie son potentiel économique et humain sans pareil. Mais le peuple est épuisé par la guerre, et le Tsar Nicolas commence lui aussi à être contesté par un certain Grigori Raspoutine.

Entre ces deux géants se trouve la République de Polania : un pays agricole mais qui cherche à s'émanciper de la Rusviet en développant son armée.

Iron Harvest  Iron Harvest  Iron Harvest

Iron Harvest  Iron Harvest  Iron Harvest

Ce STR (stratégie en temps réel) de réalité alternative (bien que basé sur la guerre entre l'URSS et la Pologne en 1920) n'a pas encore de date de sortie. Les développeurs souhaitent lancer une campagne Kickstarter, mais ne donnent que 2019 à titre temporaire pour date de sortie.

Le joueur peut contrôler des héros, des machines de guerre, des soldats, dans des environnements en profitant des systèmes de couverture. Les développeurs présentent l'histoire comme dynamique et des niveaux bac à sable ; peu d'informations ont pour l'instant filtré sur la configuration réelle du jeu.

L'unique trailer du jeu paraît toutefois intéressant, car certaines phases de jeu sont bien développées : la suppression des bâtiments, le système de couverture... malgré le côté steampunk, « Iron Harvest » est indéniablement un jeu à surveiller, et de près.