Fiche de

0 A.D.

0 A.D. - Empires Ascendant

Partager
Plateforme
  • PC Windows
  • Mac OS X
  • Linux
Période historiqueAntiquité
GenreStratégie en temps réel ÉditeurWildfire Games DéveloppeurWildfire Games Date de sortieEn développement

0 A.D. est un jeu de stratégie en temps réel. Il s'agit d'un logiciel entièrement libre et gratuit. Le jeu est en développement depuis 2001, mais a stagné jusqu'en 2003. Aucune date de sortie officielle n'a encore été annoncée.

Le jeu vous propose de revivre ou de réecrire l'histoire des civilisations occidentales entre les années 500 av. J.-C. et 500 ap. J.-C.. 0 A.D. reprend les concepts habituels des jeux de stratégie en temps réel : construction d'une base, entraînement d'une armée, combat et recherche de technologies.

0 A.D. permettra au joueur de contrôler une des 8 civilisations de l'Antiquité :

  • Les Carthaginois ont la flotte la plus forte, ainsi que les capacités de commerce les plus considérables. Parmi leurs unités, on trouve l'éléphant de guerre et la légion sacrée. Mais la plupart de leurs troupes est constituée d'onéreux mercenaires.
  • Les Celtes, excellents dans le combat au corps-à-corps. Leurs aptitudes au siège et à la navigation sont minimales. Le bois constitue l'essentiel de leurs bâtiments, rapides à construire et peu coûteux, bien que moins robustes que leurs équivalents en pierre.
  • Les Hellènes disposent de constructions résistantes, de fortes trirèmes, de technologies plus coûteuses, et de formations en phalange, qui rendent leurs hoplites quasiment invulnérables si on les attaque de front.
  • Les fantassins ibères sont parmi les unités au déplacement et à la cadence de tir les plus rapides, en particulier leurs frondeurs baléares. L'acier de Tolède leur garantit une armurerie de qualité supérieure.
  • Les Perses constituent la civilisation la plus cosmopolite ; ils peuvent lever, grâce à leurs vassaux satrapes, une large variété de troupes. Leur infanterie est faible et pauvrement équipée, mais comporte davantage de soldats. Leur cavalerie est la plus forte (et la plus ruineuse) du jeu ; ils sont les seuls à disposer de toutes les sortes de cavalerie (en particulier les archers de cavalerie scythes). Leurs bâtiments sont les plus solides du jeu.
  • Les Romains ont les meilleurs épéistes (les hastati), ainsi que le matériel de siège le plus évolué. L'une de leurs aptitudes est la construction de murs de circonvallation, encerclant une cité ennemie en territoire ennemi.
  • Soldats citoyens : il y aura pas d'unité villageoise standard. Au lieu de cela, l'infanterie et la cavalerie ont non seulement des capacités militaires, mais aussi économique, ce qui les rend nettement plus polyvalent que dans les jeux RTS typiques.
  • Unité mise à niveau automatiquement : les citoyens soldats acquerront de l'expérience et obtiennent automatiquement des promotions. Avec chaque rang, ils deviennent plus forts et prennent une apparence unique.
  • Unités sur les bâtiments et les navires : désormais les unités apparaissent et restent dans les bâtiments et les navires de transport. Certaines unités en garnison seront visibles et capables de tirer sur les adversaires à distance.
  • Guerre navale réaliste : les petits navires ne couleront plus les plus gros avec de simple flèche. Les navires comprendront une variété de nouvelles fonctionnalités dans les jeux RTS, comme les tailles de navires beaucoup plus grands, la capture du navire, des béliers de la mer, et une conception modulaire qui permet de stationner des catapultes et des archers sur les ponts
  • Une grande liberté de choix dans les arbres technologiques
  • Les provinces et les territoires : la carte est divisée en provinces qui doivent être capturés et annexé afin de récolter leurs précieuses ressources et de construire des bases avancées dans ces domaines.
  • Carte du monde réaliste : les cartes aléatoires sont basées sur des régions géographiques où les civilisations du monde antique ont vécu. Ceux-ci seront générées avec un biome spécifique telle qu'il existait il y a 2000 ans : la flore, la faune et les paysages.