0 A.D. : Aperçu réalisé sur la version Alpha 10

Fantômas
Thématique
2 août
2012
Info sur le jeu
Plateforme
  • PC Windows
  • Mac OS X
  • Linux
ÉditeurWildfire Games
DéveloppeurWildfire Games
Date de sortieEn développement

0 A.D. est un jeu de stratégie actuellement en version alpha permettant de joueur d'incarner une faction de son choix lors de l'antiquité. Romains, Celtes, Carthaginois, il y a en tout une dizaine de faction ayant chacune sa propre architecture et ses propres unités. Le jeu ne dispose pour l'instant que d'un mode escarmouche mettant en scène les différentes factions jouables, au cours de scénarios précis ou de parties aléatoires.

Le descendant d'Age of Empires ?

Ce qui frappe dès que l'on commence à jouer à ce jeu, c'est sa forte ressemblance avec le premier Age of Empires. Ici, il faut participer à la récolte des ressources (bois, pierre, fer et nourriture) pour développer sa ville et mettre sur pieds une armée pour vaincre son ennemi. Néanmoins, croire que 0 A.D. est une pâle copie d'Age of Empires est un raccourci dangereux. En effet, le jeu se veut plus précis historiquement et apporte des nouveautés non négligeables.

Tout d'abord, les graphismes se veulent plus "modernes" et sont donc très agréables à regarder. Ce n'est pas un ajout important, mais celui apporte un confort visuel non négligeable.

Ensuite, parmi la foule d'éléments présent dans le jeu, on peut noter un respect de l'échelle des unités par rapport aux bâtiments, la possibilité de faire participer ses soldats aux récoltes ou aux constructions ou encore un système d'évolution des unités. En effet, notons tout d'abord que les soldats romains étaient de bons ingénieurs mais aussi que les troupes de vétérans avaient le plus souvent le droit à de meilleures armes et possédaient de ce fait de meilleures aptitudes. Lorsqu'une unité évolue, ses caractéristiques et son apparence changent, les rendant plus efficaces.

Au niveau de la gestion, le joueur devra faire évoluer sa ville pour débloquer de nouveaux bâtiments et de nouvelles unités. Le jeu possède trois âges, qui servent de paliers d'évolution. Pour passer d'un âge à un autre, il faut construire un certain nombre de bâtiments et posséder un certain nombre de ressources. Cela fait, la recherche de l'âge suivant peut être lancée.

La récolte des ressources peut se faire en envoyant des unités militaires ou des de paysans se servir de la nature (couper du bois, miner le sol, chasser ou cueillir) ou bien travailler dans des infrastructures spécifiques comme dans des champs. Ici, le concept reste fortement identique à celui d'un Age of Empires à l'exception faite que les soldats peuvent y participer et recevoir un bonus si des femmes travaillent à leurs côtés.

Preview de 0 A.D.  Preview de 0 A.D.  Preview de 0 A.D.

Veni, Vidi, Vici...

L'aspect primordial du jeu est celui des combats. Il y a d'une part les batailles navales, opposant les navires entre eux, et d'autre part les batailles sur la terre ferme avec des unités terrestres, à pied comme à cheval.

Il y a quatre types d'unités dans le jeu : l'infanterie, la cavalerie, les navires et les unités de sièges. Chacun de ces types comporte plusieurs unités aux caractéristiques et rôles différents. Pour l'infanterie, on peut distinguer les épéistes, troupes polyvalentes, des lanciers, troupes anti cavalerie par excellence et des troupes à distances. Chaque unité a ses propres caractéristiques et sera donc plus adaptée à combattre un certain type d'unité.

Il est possible de choisir les formations qu'adopteront les troupes. Il peut s'agir d'une formation en colonne, en ligne ou même une formation spéciale spécifique à la faction jouée. Ainsi les Romains peuvent former la tortue tandis que les Spartiates peuvent former une phalange. Les formations permettent de mettre un peu d'ordre dans le déploiement des unités puisque chaque type de soldat aura une position spécifiée. Dans la ligne de bataille, les lanciers forment la première ligne, les épéistes les suivantes, les unités de tirs forment les dernières lignes tandis que la cavalerie couvre les flancs. Outre les formations, on peut aussi paramétrer le comportement des unités en fonction du rôle qu'elles doivent remplir. Parmi ces rôles on peut citer le comportement agressif, les unités attaquent et poursuivent tout ennemi visible, le comportement passif et le comportement « tenir la position », c'est-à-dire que les unités ne poursuivront pas l'ennemi qui les attaque.

Enfin pour les combats, on peut noter l'intérêt porté au respect historique. Les factions ont toutes des unités différentes et celles-ci correspondent aux unités utilisées au cours des grandes batailles de l'antiquité. On peut noter la présence des Hoplites spartiates, des Principes romains ou mêmes les Pezétairos macédoniens. Les unités ont des apparences uniques, qui évoluent au fil de leurs « upgrades». Le joueur pourra donc remettre en scène la plupart des conflits de l'antiquité impliquant les factions jouées comme la bataille des Thermopyles, la bataille d'Alésia ou d'Issos.

Preview de 0 A.D.  Preview de 0 A.D.  Preview de 0 A.D.

A
0 A.D.

0 A.D. semble bien parti pour être le digne successeur d'Age of Empires, mettant en scène de nombreuses factions et permettant de revivre des batailles impliquant de nombreuses unités. Ce jeu reprend les bases des licences phares de la stratégie et rajoute quelques éléments afin d'innover. Bien qu'étant en version Alpha, le jeu est jouable. Une excellente surprise, gratuite de surcroit, dont on continuera à vous parler !
Intérêt historique :
  • +Les factions diverses et variées
  • +Les unités uniques
  • +Les unités polyvalentes
  • +De beaux graphismes
  • +Adapté pour le système Linux
  • +Jeu open-source
  • -IA pas encore très développé (version Alpha)
  • -Pas de soldats maniant les engins de siege
  • -Impossibilité de monter sur les murs

  • Lyrik Le Vétéran, Testeur, Historien
  • "I'm ashamed of you, dodging that way. They couldn't hit an elephant at this distance" Major général John Sedgwick avant d'être mortellement frappé par une balle sudiste...