Ryse : Son of Rome

Maréchal de l'Empire
31 octobre
2014
Info sur le jeu
Plateforme
  • Pc Windows
  • Xbox One
ÉditeurMicrosoft Studios
DéveloppeurCrytek
Date de sortie
  • Novembre 2013 (Xbox One)
  • Octobre 2014 (PC)

Crytek société magique, détient la capacité incroyable de créer des univers graphiques plus beaux que jamais, à vous plonger dans des mises en scènes des plus réalistes, à créer les détails les plus infimes sur les armures romaines, à vous placer dans des combats dignes de cinématiques épiques ou de films hollywoodiens mais pourtant c'est bien vrai vous jouez à Ryse : Son Of Rome.

Crytek possède certes sa renommée dans le domaine graphique avec son célèbre moteur Cry Engine, cependant en matière de gameplay le studio allemand peine à convaincre comme ce fut le cas avec le dernier opus de la série Crysis. Qu'en est-il avec Ryse ? Réponse dans ce test...

Une histoire comme on en a trop souvent vue...

D'une part le scénario aurait pu s'avérer intéressant sur quelques points mais au final il ne vaut pas grand chose, puisque ce dernier se contente de narrer l'histoire que l'on a trop l'habitude de voir : la vengeance.

Le protagoniste principal que nous incarnons est Marius Titus (paye l'originalité), sortant tout juste de ses classes. Toute sa famille meurt, tuée par des vilains barbares. De ce fait dramatique, notre personnage n'a soif que de vengeance et veut faire couler beaucoup de sang.

En terme d'originalité, on a vu mieux. Sans pour autant vous raconter la fin, vous comprendrez très vite que c'est vraiment le scénario le plus basique au monde et que vous le retrouverez dans tous les films américains basiques avec du Chuck Norris ou du Steven Seagal dedans.

Test de Ryse : Son of Rome  Test de Ryse : Son of Rome  Test de Ryse : Son of Rome  Test de Ryse : Son of Rome

Un gameplay mal exploité

En dépit de son histoire très banale, le jeu vous plonge dans un gameplay de type beat'em all avec des séquences de QTE qui pourront fait rugir, hurler, crier... bien des joueurs. En soit les idées sont toujours intéressantes mais souvent exploitées de la mauvaise façon dirons-nous. Comme le type du jeu l'indique, vous devez massacrer le plus d'ennemis que vous trouvez sur votre chemin, mais la façon dont sont employés les QTE rend les combats à la longue vraiment répétitifs.

Et c'est bien dommage car la mise en scène est vraiment époustouflante, de ce côté-là rien à dire. Les animations sont de qualité. Votre glaive laisse des marques sur la peau des maudits barbares et lorsque vous exécutez vos attaques, leur douleur est joliment retranscrite sur leurs visages. Les mises en scènes des batailles sont vraiment extraordinairement belles et les développeurs poussent parfois le détail loin avec comme argument un exemple : lors d'un débarquement, une pierre énorme (en feu) projetée par une catapulte ennemie tombe non loin de vous, et sur cette dernière vous pouvez y remarquer des Romains brûlés vifs le tout enchaîné, vous laissant comprendre comment ce projectile fut enflammé et quel supplice subirent les Romains... Ainsi tout le long du jeu, des détails de la sorte sont visibles, le tout allié à des paysages magnifiques dont un aqueduc dans la campagne Anglaise superbement représenté.

En dehors des QTE et des combats magnifiques à voir mais bien trop redondants à exécuter, on trouve tout de même quelques aspects intéressants du gameplay. Selon votre avancement dans le jeu vous pourrez débloquez des améliorations qui vous permettront d'avoir une plus grande barre de vie et de rage, plus de pilums en poche... Pour en gagner, vous devez réaliser des combos durant vos combats face aux hordes ennemies, plus leurs exécutions seront parfaites plus vous aurez de points qui vous donneront la possibilité d'avoir telles ou telles capacités. Pour regagner de la vie, il vous suffit dans certains jeux de boire une potion ou d'attendre qu'elle remonte toute seule en vous mettant à l'abri. Dans Ryse, c'est basé sur le système de combo : plus ils seront bien réussis (et sans trop de fails) plus vous gagnez des points de vie. Cette technique marche pour 4 compétences du joueur, à savoir : Regain de vie, Regain de Rage, Acquisition de points d'expérience, Acquisition de points de dégâts supplémentaires affligés à l'ennemi, tout au long du jeu et de manière simple, vous pourrez quand bon vous semble, même pendant les combats, passer d'une à une autre compétence.

Vous aurez aussi la possibilité de commander une troupe de légionnaires pour percer les lignes ennemies ou bien pour défendre une place. Mais là encore, il y a quelque chose de mal exploité. Cela aurait pu devenir très intéressant d'avoir une troupe à ses côtés mais les seules actions que vous pouvez ordonner sont "Lancer la volée (pilums ou flèches selon les circonstances)", formation tortue pour se protéger des flèches ennemies et ... c'est tout.

Malgré le mode solo un petit peu mitigé (seuls les graphismes et séquences de combats compensent quelque peu les carences du gameplay), il existe aussi un mode multijoueurs assez sympathique où vous vous battez avec d'autres joueurs contre des hordes de barbares sauvages dans une arène romaine. Reprenant toujours les mêmes principes que celui du mode campagne, cela va vous permettre de profiter encore une heure ou deux de ce jeu à la durée de vie assez courte. En effet, le mode solo n'est qu'une succession de maps sur lesquelles vous devez tuer les ennemis ce qui au final vous amène à le finir en 6 à 8h de jeu. Et vous n'aurez pas forcément envie d'y retourner...

Enfin pour terminer ce test que vous lisez avec passion, d'un côté purement historique que vaut-il nous diriez vous ? Nous vous répondrons : quasiment rien. Enfin presque rien, puisque la ville, les armures, les barbares (tous clonés...) sont beaux et assez représentatifs de l'époque antique. Après pour le scénario, l'histoire sert juste de pretexte au background pour donner une bonne raison aux joueurs que nous sommes là pour déglinguer tout ce qui bouge au glaive. Pour le reste, on pourrait parler de fiction car quelques événements surnaturels apparaissent. De plus, cette invasion de barbares sur Rome colle à certains récits mais relève de l'impensable lorsque vous savez pourquoi ils ont attaqué Rome. Et là vous vous dites : C'est une GROSSE FICTION !

Test de Ryse : Son of Rome  Test de Ryse : Son of Rome  Test de Ryse : Son of Rome  Test de Ryse : Son of Rome

Test de Ryse : Son of Rome  Test de Ryse : Son of Rome  Test de Ryse : Son of Rome  Test de Ryse : Son of Rome

6.5
Ryse : Son Of Rome

Ryse : Son Of Rome aurait pu s'annoncer aussi prometteur que les développeurs l'avaient fait croire mais par toute une série de maladresses notamment du gameplay, le jeu se retrouve vide et répétitif malgré des décors, des graphismes et des animations de très hautes qualités. 
Intérêt historique :
  • +Un des plus beau jeu au monde
  • +Les cinématiques
  • +Les combats au début...
  • +Mise en scène
  • +Qualité des animations et des détails
  • -Gameplay mal exploité
  • -La période historique ne sert que de prétexte
  • -...mais les combats deviennent trop répétitifs
  • -Petite durée de vie (6 à 8h de campagne)

  • HammerHammer Le petit Napoléon, Chroniqueur, Historien, Youtubeur
  • "Ce qui ne me tue pas me rend plus fort." Alexandre III le Grand
  • "Du sublime au ridicule, il n'y a qu'un pas." Napoléon Bonaparte