Test de Panzer Corps

Par Lyrik

  • PC Windows

Panzer Corps jaquette PC

Titre original : Panzer Corps Wehrmacht
Groupe : Panzer Corps
Genre : Stratégie
Sous-genre : Wargame au tour par tour
Éditeur :
Développeur : The Lordz Games Studio
Sortie : 10 juillet 2011
Support : Windows XP | Vista | Seven
Langues : Anglais

En 1996 sortait Panzer General. Ce wargame au tour par tour créa la surprise et connut deux suites. En 2011 sort Panzer Corps, refonte totale du jeu d’origine. L'héritier est-il digne de son fameux ancêtre ?

Permettant de rejouer les grandes batailles du secteur européen et méditerranéen du conflit mondial de 1939-45, Panzer Corps reprend le principe de ses aïeux. Lorsque l'on débute une partie apparaît une carte au quadrillage hexagonal. Chaque hexagone représente un environnement (montagne, pré, plaine, rivière, ville, casemate...) et possède des caractéristiques procurant des bonus ou des malus aux unités présentes dessus. Le but, vaincre son ennemi, prendre ou garder un objectif. Pour cela, des troupes sont mises à votre disposition ainsi que certains bonus tactiques tels les chemins de fers et casemates.

Le jeu est très facile à prendre en main. L'interface située à gauche de l’écran permet de gérer ses troupes, les réapprovisionner, combler les pertes, acheter de nouvelles unités... Les options sont nombreuses. Les graphismes sont totalement dépassés mais ne représentent en rien l'intérêt du jeu.

Venons-en au principe même du jeu. Pour remplir ses objectifs, il faut déplacer ses unités sur le damier et tenter de vaincre son ennemi. Pour cela, cliquez sur l’une de vos unités et sélectionnez un hexagone à portée de marche. La possibilité d'embarquer ses troupes dans des chaloupes, des camions ou des trains permet d'augmenter la distance que l’on peut parcourir. A une ou deux cases de l'ennemi, vos unités peuvent attaquer. Le combat est résolu de suite, prenant en compte les caractéristiques des unités en combat auxquels s'ajoutent les bonus/malus apportés par le terrain. Par exemple, une division de chasseurs alpin est plus efficace en montagne qu’en plaine. De même, l'infanterie aura un avantage indéniable si elle se retranche dans des fortifications. Le combat est représenté par quelques animations. Un effet d'explosion a lieu si l'unité engagée est détruite, une projection de terre indique que l'unité n'a pas subi de dégâts et un impact de tir ou une petite explosion indique les pertes (précisées en haut de l'unité sous forme de chiffres indicateurs).

Abordons maintenant les unités. Chaque faction a des unités uniques correspondant à celles engagées lors du conflit (Char 7tp polonais, Sherman américain, Panzer 38t allemand...). Chars, avions, véhicules de reconnaissance, cavalerie, canons et bien d’autres types d'unités sont représentées. Chacune possède un design unique (à l’exception de l'infanterie de base) et leurs propres caractéristiques (avantage face aux blindés/infanterie, munitions, essence...).

La plupart des factions du conflit sont jouables à l’exception de celles de la guerre du pacifique. On pourra ainsi jouer les polonais, les français, les belges, les allemands, les russes, les américains, les britanniques... Les factions dépendent du scénario joué. En campagne, seules les forces de l’Axe sont jouables, mais en mode scénario, Vous pouvez prendre le contrôle des alliés. Il est aussi possible de jouer en multi, via internet ou en hotseat.

Notre Verdict 9.0 / 10

Panzer Corps est tellement profond qu’il faut y jouer pour se forger un avis. Pour ma part, le jeu m’a complètement séduit. Quelle joie de mener des charges de uhlans polonais face aux panzers allemands !

Intérêt historique selon Lyrik :

Test de Panzer Corps   Test de Panzer Corps  Test de Panzer Corps

Test de Panzer Corps  Test de Panzer Corps

  • Lyrik Le Vétéran, Chef de la section audiovisuelle, Testeur, Correcteur

  • "I'm ashamed of you, dodging that way. They couldn't hit an elephant at this distance" Major général John Sedgwick avant d'être mortellement frappé par une balle sudiste...
comments powered by Disqus