Anno Online

Fantômas
Thématique
16 mai
2013
Info sur le jeu
PlateformeNavigateur internet
ÉditeurUbisoft
DéveloppeurBlue Byte
Date de sortieMars 2013

La nouvelle mode ces derniers temps, c'est de décliner des licences à succès au format « free-to-play ». Parmi les plus connues, on peut citer Age of Empires, Ghost Recon, Settlers et désormais Anno.

Icône du genre city-builder, la série Anno a traversé les âges pour permettre au joueur de bâtir et gérer sa ville,  avec un certain degré de réalisme et de rigueur, ingrédients qui ont fait son succès.

Nous nous retrouvons aujourd'hui pour une preview du titre free-to-play Anno Online, actuellement en beta ouverte. Qu'en est-il alors de cette déclinaison par navigateur ? Vous n'avez qu'à suivre le guide...

Il était une fois une version online d'Anno…

Preview de Anno OnlineComme tout Anno, Anno Online permet de fonder une colonie et de la faire prospérer. Le joueur incarne donc un explorateur envoyé par un empereur (lequel ? nous l'ignorons) avec pour mission de fonder une ville. Bien entendu, le jeu ne lance pas le joueur directement dans l'inconnu puisque un didacticiel sous forme de quêtes est dès le départ mis en place. En remplissant ces quêtes, qui demandent de plus en plus de temps pour être accomplies, le joueur obtient des bonus, sous forme de revenus, de ressources ou de diamants, monnaie des micro-transactions. En effet, sous l'appellation free-to-play, se cache tout de même un système financier permettant au joueur pressé de s'offrir des ressources ou des édifices supplémentaires.

Le joueur démarre donc en plaçant les quelques bâtiments nécessaires à la récolte des ressources et à l'épanouissement de ses premiers colons, les pionniers. En répondant à leurs besoins en nourriture, marchandises et infrastructures, ces derniers évolueront à un stade supérieur, celui de vassaux. Il existe deux autres paliers successifs, celui des marchands puis celui des nobles. Chaque palier nécessite de répondre à des besoins précis pour satisfaire sa population et passer au stade supérieur. Bien entendu, ce système a une utilité : plus votre populace est avancée et élevée, plus vous obtiendrez de revenus (les impôts). En effet ces derniers permettent d'une part de combler le déficit engendré par l'entretien des bâtiments et d'autre part permettent, combinés avec les ressources naturelles, d'en bâtir des nouveaux.

…complètement bridée.

Preview de Anno OnlineLe jeu est en version beta mais cela ne l'empêche pas d'être sujet à des défauts. Tout d'abord, l'aspect militaire, toujours au second plan dans la série Anno, a complètement disparu dans cette version online. On aime ou on n'aime pas, mais cette perte enlève quand même un sacré élément qui aurait pu pimenter la compétition, par exemple en permettant de s'attaquer aux colonies adversaires, comme ce fut le cas entre le XVI et XVIII siècles (et même après d'ailleurs). Et parlons-en de la compétition : il n'y en a même pas. L'aspect communautaire est extrêmement restreint pour l'instant alors que le jeu est « online ».

Enfin, on peut noter l'absence des phénomènes aléatoires : exit les catastrophes naturelles et les attaques de pirates.

Il convient toujours de rappeler que le jeu est en beta. Il possède néanmoins des graphismes agréables ainsi qu'une interface propre et épurée. Le joueur ne sera pas perdu. On pardonnera le flou entourant le contexte historique du jeu, celui-ci n'étant pas très important. Le titre étant un free-to-play, ne vous attendez pas à retrouver une copie conforme aux autres Anno. Ici, les ressources s'accumulent très lentement, le jeu étant fait pour être joué quelques minutes voir dizaines de minutes par jour. Enfin il y a aussi la présence de ce système de micro-paiements précédemment évoqué. Notons juste que celui-ci impacte peu sur le jeu en lui-même, l'aspect communautaire/multijoueur étant très bridé pour l'instant.

C
Anno Online

On l'aura compris, derrière ce titre se cache l'armature de tous les jeux « free-to-play » actuels : une version bridée du titre original, avec un système de micro-transactions en plus. Il est toutefois dommage que le côté compétition ait été totalement restreint. Le jeu étant actuellement en beta, espérons que cet aspect ne soit plus négligé, l'ennui pouvant s'installer assez rapidement. Anno Online n'en reste pas moins un city-builder plutôt correct.
Intérêt historique :
  • +Joli graphisme
  • +Gratuit
  • +Magasin d'objets non essentiel
  • +Bon pour les patients
  • -Version bridée d'Anno
  • -Fonctionnalité communautaire restreinte
  • -Aucun challenge
  • -Lent et ennuyeux pour les impatients

  • Lyrik Le Vétéran, Testeur, Historien
  • "I'm ashamed of you, dodging that way. They couldn't hit an elephant at this distance" Major général John Sedgwick avant d'être mortellement frappé par une balle sudiste...