Fiche de

Europa Universalis IV : Art of War

Partager
Plateforme
  • PC Windows
  • Mac OS X
  • Linux
Période historiqueÉpoque moderne
ConflitGuerre de Trente Ans
GenreGrande stratégie en semi-temps réel ÉditeurParadox Interactive DéveloppeurParadox Development Studio Date de sortieOctobre 2014

Paradox place la barre plus haut encore avec la troisième extension du jeu Europa Universalis IV. Focalisée sur la Guerre de Trente Ans, reflétant la bouillonnante instabilité de l’époque entre l’Etat et l’Eglise, cet add-on améliore les mécaniques de jeu et place les affrontements au premier plan de votre quête pour la domination et le triomphe final.

Combats navals améliorés, contrôle total de votre armée : la victoire ne dépendra que de vous. Choisirez-vous de vaincre en solitaire ou de tisser des alliances ? De vos décisions dépendra la pérennité de votre empire.

Features de Europa Universalis IV : Art of War 

  • Guerre de Trente ans : gameplay et scenarii spéciaux pour ce conflit religieux qui déchira l’Europe
  • Epoque napoléonienne : combattez avec ou contre la Révolution et créez de tout nouveaux royaumes à partir de vos conquêtes.
  • Combats terrestres et navals : vous pouvez désormais sortir d’un siège, le transférer à vos alliés et leur assigner des objectifs. Toute la flotte est améliorable en un clic, et vous pouvez mettre vos navires en sommeil afin d’éviter de payer leur entretien. Enfin, il est possible de transformer à tout moment vos vaisseaux en navires de transport.
  • Armées : faites de vos vassaux de véritables remparts contre vos ennemis, en réduisant leurs taxes mais en renforçant leurs défenses.
  • Diplomatie améliorée : vendez vos navires en trop, soutenez des rebellions en pays ennemis, utilisez de nouvelles options pour conclure la paix.
  • Facilités de gameplay : construisez des armées entières en un clic et abandonnez les unités dont vous ne voulez plus.
  • Et en plus, inclus gratuitement dans le patch dédié : de nouveaux mécanismes de rébellion, une autonomie locale  accrue dans les provinces, un nouveau système d’élection des cardinaux pour les Catholiques, un nouveau système de reformation des armées et une map relookée.