Info sur le jeu
PlateformePC Windows
ÉditeurStarni Games
DéveloppeurStarni Games
Date de sortieOctobre 2019

Strategic Mind : The Pacific

MrNoise
Thématique
Seconde Guerre mondiale, Guerre du Pacifique
10 février
2020

Strategic Mind : The Pacific est une production indépendante de Starni Games sortie le 25 octobre 2019. Pour bien remettre dans le contexte, Starni Games est une compagnie russe ayant à son actif : Panzer Strategy et StarGhosts, un obscur jeu spatial, et préparant déjà la sortie de Strategic Mind : Blitzkrieg pour le printemps 2020.

Soyons clair et ceci dés le début : Strategic Mind : The Pacific est un mauvais jeu. Mais au lieu de bêtement cracher sur le titre gratuitement, je vais tâcher dans ce test de démontrer point par point pourquoi c'est un mauvais titre et si les développeurs auraient pu faire autrement.

Un genre à part entière

Le titre de Starni Games se revendique du genre stratégie au tour par tour, et avant d'aller plus en avant, il est bon de définir ce genre. Popularisé par la serie Xcom en 1994 et mis en avant par des titres comme Heroes of Might and Magic III ou la série Civilization, le genre tour par tour est bien particulier : il s'agit de planifier et d'exécuter ses actions avant de donner la main à son adversaire.

C'est un type de gameplay bien particulier : tout repose sur la stratégie et l'analyse et ne demande absolument pas de skill brut. Le tout étant donc contemplatif : on a le temps car c'est nous, joueur, qui décidons de mettre fin à nos actions. On peut donc analyser, observer, et calculer pendant de longues minutes si cela nous chante. Il donc important d'immerger le joueur et de l'impliquer dans son rôle de commandant suprême.

Quelque soit l'objectif d'un jeu au tour par tour, que ce soit pour dominer le monde ou pour faire régner l'ordre, le joueur est mis dans le rôle du dieu tout puissant. Vous avez entre les mains la vie de vos hommes et de vos unités, vous avez le pouvoir de les envoyer à la mort pour une diversion ou au contraire de tout tenter pour sauver une unité sur laquelle vous avez beaucoup misé. Qui n'a pas été déprimé en voyant tomber son sniper vétéran sur Xcom...

On ne demande pas à un tour par tour de mettre vos réflexes à l'épreuve mais bien votre intellect en vous immergeant dans un conflit. En partant de ce postulat simple, nous allons voir comment Strategic Mind : The Pacific passe complètement à coté de son sujet.

La technique, premier obstacle à l'immersion

Le constat est sans appel : Strategic Mind : The Pacific est moche, et ceci à tous les niveaux. Le premier choc est celui lié aux cinématiques qui introduisent et concluent les différentes missions parsemant le jeu.

C'est extrêmement mal animé, les personnages (historiques) sont complètements ridiculisés par ces animations : les mains sont parfois figées, la synchro labiale est inexistante, le bas du corps ne suit pas le haut du personnage... De plus, sur beaucoup de scènes, les personnages ne sont pas incorporés au décor correctement : résultat les personnages flottent sur le sol ou semblent complètement en dehors des scènes (absence d'ombre par exemple).

Test de Strategic Mind : The PacificL'amiral à visiblement un soucis au niveau des bras...

Et enfin, le doublage est catastrophique : manque de motivation et manque d'implication sont à souligner. Aucun doublage n'apporte du crédit aux personnages et encore pire, cela sort le joueur du jeu par son aspect ridicule.

Cette animation et son doublage bas de gamme provoquent un décalage total avec la thématique du jeu : comment se sentir impliqué dans ce conflit historique quand les protagonistes sont complètements ridiculisés ? Dès l'introduction, le jeu rate une partie de sa mission : le joueur ne peut pas être investi et encore moins immergé dans l'ambiance du conflit.

Test de Strategic Mind : The PacificContraste : nom masculin, variation de l'ombre et de la lumière, dans une image.

Ce soucis continue lorsque le jeu passe en mode gameplay : les textures bavent, les modèles se ressemblent tous, des bugs de collisions sont présents quand les unités sont sur le même emplacement (incroyable dans un tour par tour, mais j'y reviendrai plus bas...).

De plus, il est monnaie courant dans ce type de jeu, de mettre en avant des petites animations pour impliquer d'autant plus le joueur, le problème c'est qu'ici les animations sont de piètres qualités : le déplacement d'un bateau se fait avec un zoom important, une rotation angulaire suivie du déplacement. Il n'y a rien qui soit un minimum réaliste, pas de plongée de sous marin ou des avions qui sortent des portes avions en mode zoom dé-zoom.

Pour finir sur la partie technique, il faut évoquer les doublages qui sont encore pire que dans l'introduction. Les doubleurs sont tout le temps à coté de leurs textes et complètement faux dans leurs répliques.

Ils ne sont pas aidés non plus par l'écriture complètement hors sujet, en voici quelques exemples : "Go suck a lemon", "Bang bang bang", "Take it take it take it bitch", "Big bang is coming", "It's better than my house, can I live here" après une capture, 19 façons différente de dire banzai... et mon préféré : "Our huge gun is about to fire".

Outre la pauvreté technique et complètement datée qui nous sortent du jeu, on devient spectateur d'une bouillie de bugs et de ratés accumulés, nous ne sommes plus dans le rôle du commandant suprême.

La technique, dans certains titres, peux être pardonnée : on ne demandera pas à un Hearts of Iron d'être beau ni parfait techniquement car le fond est simplement énorme. Ici, le fond est trop simpliste, donc la technique aurait dû être irréprochable.

Test de Strategic Mind : The PacificSur un jeu de ce type on est en droit d'attendre plus de détails... Ou bien on évite de le faire en 3D.

Un Gameplay qui n'arrange rien

Le gameplay de Strategic Mind : The Pacific est simple. Vous réalisez l'ensemble des actions possibles pendant votre tour : déplacement d'unités, combat, utilisation des « compétences » de votre commandant et vous passez la main à votre adversaire qui réagira en fonction de vos actions et ainsi de suite...

Le jeu apporte quelques petits plus pour pimenter le genre tour par tour. Certaines de vos unités seront transférées sur la map suivante avec toute son expérience si elles finissent la map entière. Il sera possible de viser différentes parties des navires ennemies suivants la situation : armement, coque....ce qui impliquera des malus différents suivants les dégâts. Il sera possible de faire évoluer vos troupes : changer les bombes de vos avions, améliorer la reconnaissance...

Test de Strategic Mind : The PacificIl faudra utiliser la reconnaissance pour découvrir les forces ennemies.

De plus, le jeu prend en charge le ravitaillement : essences, munitions... Il vous faudra bien gérer les déplacements et les attaques pour ne pas tomber à cours de carburant. À quelques rares moments, vous pourrez faire débarquer vos troupes ou utiliser des bâtiments terrestre mais cela restera anecdotique et ne sert pas beaucoup le jeu.

Un gameplay simple et précis en apparence mais encore une fois cela tombe à l'eau. En effet, les déplacements sont laborieux, il arrivera souvent que la sélection du hex ne fonctionne pas, vous obligeant à déclencher une action suivant la situation. Il sera possible de déplacer une de vos unités sur la même case qu'un adversaire, ce qui ne semble pas être bien géré par le jeu car cela provoque un joli bug de collision... De plus, le terrain ne semble pas pris en compte vu que les unités AA canarderont allégrement vos avions à travers des montagnes...

Test de Strategic Mind : The Pacific  Test de Strategic Mind : The PacificÇa se passe de commentaires.

Toutes les unités se ressemblent, notamment les avions, et ils vous faudra regarder plusieurs fois les fiches pour les différencier... ce qui vous fera encore perdre un temps infini.

Tout le gameplay est frustrant et lent, vous avez réfléchi à votre stratégie mais il vous faudra encore de longues minutes pour envoyer l'ensemble des ordres nécessaires pour passer votre tour.

Alors oui, c'est le genre qui veut ça mais les animations ne se prêtent pas à la contemplation, les bugs en tous genres sont pénibles et vous sortent sans arrêt de votre rôle de joueur, la faible modélisation des unités vous forcent aussi à des allers retours incessants dans le menu pour comprendre ce qui se passe...

Bref rien dans le gameplay nous implique dans le jeu et au contraire on clique le plus vite possible pour que tout se termine.

Et l'aspect historique ?

Alors oui, Strategic Mind : The Pacific prend place dans le théâtre de la Guerre du Pacifique et même si des incohérences sont à noter, comme par exemple les sous-marins à Pearl Harbor, on sent que les développeurs ont tenté de coller à l'aspect historique, avec plus ou moins de succès.

Les personnages historiques sont présents, Chester Nimitz ou Isoroku Yamamoto en tête, et les cartes collent plutôt bien aux batailles de l'époque. il y a en tout neuf scénarios pour les USA et neuf pour le Japon, dont la mer de Corail, Midway et Guadalcanal.

Oui l'aspect historique est présent : est-ce un bien ? Et bien pas vraiment, la technique vient jouer les troubles fêtes et se chargera de ridiculiser l'ensemble des personnages historiques présent. De part l'animation et le doublage, encore une fois, on ne s'immerge pas dans la période, on ne ressent rien.

Le jeu aurait-il pu être meilleur ?

Le jeu est mauvais, c'est un fait. Mais que faudrait-il changer pour en faire un jeu « passable » ?

En premier lieu, il faut retirer les cinématiques complètement ratées et qui décrédibilisent l'ensemble et peut être passer par des images d'archives et une voix off. Supprimer ou refaire l'ensemble des doublages qui sont complètement à l'ouest, serait également une bonne chose.

Les développeurs auraient aussi pu éviter de mettre en avant le moteur graphique faiblard en nous évitant les zooms sur des actions qui montrent des faiblesses techniques importantes comme les bugs de collision. Corriger l'ensemble des soucis de gameplay pour gagner en vitesse : la sélection des cases par exemple. Une meilleure modélisation des unités aurait aussi apporté une fluidité bienvenue au gameplay.

Bref, même sans un budget faramineux, il aurait été possible de faire bien mieux que ça.

Normalement on devrait arriver au stade de la conclusion et venir mettre une note finale au titre mais ici j'ai un véritable soucis : les développeurs voulaient-ils vraiment faire un bon jeu ? C'est la question que je me suis posé à la suite d'un plantage...

En effet, j'ai dû couper le .exe dans le gestionnaire des tâches et là une surprise de taille est apparue : UE4.exe est décrit comme PanzerUE. Il s'agit du titre précédent de Starni Game, ce qui m'a mené à engager des recherches plus poussées.

L'ensemble du dossier du jeu contient des bouts de l'ancien titre que ce soit les cartes et minimap, les icônes et portrait ou les musiques et dialogues. Strategic Mind : The Pacific ne semblerait n'être qu'un bête addon de Panzer Strategy, utilisant le même moteur et les mêmes aspects.

S'il est possible de pardonner à un petit studio de faire avec les moyens du bord, j'ai ici beaucoup de mal à comprendre et à pardonner les erreurs d'un studio qui ne fait même pas le ménage dans ses dossiers d'installation.

On parle ici d'un jeu plein tarif (24,99€) qui se révèle être, vulgairement, une copie du précédent jeu. Je me retrouve donc devant un cas problématique : le studio a t-il essayé d'améliorer son produit pour en sortir une suite, ou a t'il simplement copié/collé son précédent titre pour engranger des ventes ?

Dans tous les cas, Strategic Mind : The Pacific est raté sur toute la ligne. Il n'est ni un bon jeu historique, ni un bon tour par tour et le seul cas qui pourrait vous pousser à l'acheter serait de vouloir apprendre les erreurs à ne pas commettre pour développer un jeu sur la Seconde Guerre mondiale.

2.0
Strategic Mind : The Pacific

Copier/coller lowcost
Bien que des joueurs semblent avoir apprécié leur expérience sur Steam (mais bon le système est douteux), nous ne pouvons recommander l'achat de Strategic Mind : The Pacific. L'ensemble du jeu est plombé par une technique à la ramasse : entre des graphismes et animations d'un autre âge et des choix "artistiques" douteux, le jeu est ennuyeux, poussif et imbuvable de A à Z.
Intérêt historique :Les développeurs tentent de nous raconter la Guerre du Pacific mais la technique, les cinématiques et le doublage vous donneront envie de partir en courant. Au final, le jeu dessert plus la période historique qu'il essaye de la mettre en valeur.
  • +Rien
  • -Des dialogues ringards
  • -Des cinématiques ratées
  • -Tutorial inutile
  • -Gameplay et IA déséquilibrés
  • -Techniquement et visuellement daté
  • -Prix abusif (il y a nettement mieux à ce prix)

  • MrNoise Rédacteur
  • "NUTS !" - réponse du Général Anthony McAuliffe face à une demande de reddition formulée par l'attaquant allemand.