Info sur le livre
Titre originalLes espions de Napoléon en Amérique du Nord
AuteurGérald Varichon
ÉditeurÉditions du Pantheon
GenreEssai
SortieOctobre 2019
Nombre de pages264

Recension des Espions de Napoléon en Amérique du Nord

Maréchal de l'Empire
Thématique
Guerres napoléoniennes
8 janvier
2020

Dès la préface (écrite par David Chanteranne), il est dit qu'à travers les bons films d'espionnage, les espions sont reconnaissables par des stéréotypes comme le chapeau feutré, un trench coat sombre, malgré cela, ce livre « offre un regard neuf sur le rôle des espions […] ». Pour toute personne intéressée par le travail de l'ombre à cette époque, cet ouvrage peut assouvir votre curiosité.

En effet, les missions de ces « agents » sont bien souvent oubliées (en règle avec leur « profession ») au profit des grandes batailles de ces périodes historiques. Pourtant, le travail effectué est sans précédent et d'une importance capitale.

L'ouvrage ne se présente pas comme un roman de fiction ou un thriller, mais bien comme l'aboutissement d'un travail de recherche et de recoupement. Ainsi, pour certains la lecture pourrait peut-être paraître fastidieuse... mais je tiens à vous rassurer, il n'en n'est rien.

À travers cette recension, je ne vais aborder que certains points parmi tant d'autres qui m'ont paru intéressants.

Comme tout bon travail de recherche, il se doit d'être doté d'une recontextualisation pour permettre aux lecteurs de cerner l'environnement de l'époque. Celle-ci n'est pas un mal puisqu'elle introduit comment d'anciens députés français (exilés) ont organisé des réunions à Philadelphie pour, notamment, venger la défaite de la Guerre de Sept ans.

À travers le rôle de ces députés, on y retrouve Charles Maurice de Talleyrand. À titre personnel, on voit de nouveau l'intelligence de ce personnage et son sens de l'anticipation, on peut le voir comme un visionnaire face à certains événements. C'est un personnage ô combien controversé en France mais le livre permet de connaître des facettes pour le moins intéressantes.

On retrouve aussi des personnes comme le Comte de Volney, Jean François de la Rochefoucauld-Liancourt et d'autres dont je vous laisse découvrir l'identité. L'ensemble de ces anciens députés vont monter des plans pour la « renaissance de l'empire français en Amérique du Nord ».

On apprend par exemple qu'ils ont utilisé les services de Volney qui a rédigé « Tableau du Climat et du sol des États-Unis d'Amérique ». Ce type d'ouvrage qui, a première vue pour nous néophyte, peut paraître annodin est un recueil primordial d'informations pour les ministères des armées. En effet, à travers ce genre de travaux, il nous est montré toute l'importance de l'acquisition de ces données et de la création de carte topographique afin de mieux cerner les points stratégiques des régions, comme des vallées, pour obtenir un avantage sur l'ennemi.

C'est le général Georges-Henri-Victor Collot qui va participer à la collecte et à la planification de nombreux plans pour tenter de déstabiliser la Louisiane espagnole en se basant sur les tribus indiennes de ces régions. Cependant, Toussaint Louverture va venir s'opposer aux plans des exilés. Il est alors imaginé l'expédition armée de Saint Domingue pour imposer une force française et travailler à cette reconquête. Hélas pour eux, la bataille de Saint Domingue à scellé le sort de ce projet avec la perte de 22 000 soldats.

« Les espions de Napoléon en Amérique du Nord » décrit de manière précise les préparatifs en amont de cette expédition, les ressentis envers les événements géopolitiques du moment et des actions de Toussaint Louverture. Le tout en étant appuyé de chiffres et de correspondances.

Pour le reste, je vous laisse découvrir ce livre riche en détails de toutes sortes. D'ailleurs celui-ci se dote d'une bibliographie très complète qui peut permettre aux plus passionnés de trouver des informations directement à la source.

Pour conclure, je recommande vivement cet ouvrage. Il est complet et très bien détaillé. Bien que la lecture peut y paraître fastidieuse, elle présente un véritable travail de recherche et aborde des personnes au rôle sous-estimé et dont les actes ont eu des répercussions importantes.

  • HammerHammer Le petit Napoléon, Chroniqueur, Historien
  • "Ce qui ne me tue pas me rend plus fort." Alexandre III le Grand
    "Du sublime au ridicule, il n'y a qu'un pas." Napoléon Bonaparte