Vietnam '65

Le_Moine
Thématique
24 avril
2015
Info sur le jeu
PlateformePC Windows
Éditeur
  • Matrix Games
  • Slitherine Software
DéveloppeurEvery Single Soldier
Date de sortieMars 2015

Cefa fait 15 ans que Slitherine nous propose moult jeux de stratégie. En ce doux printemps 2015, le studio anglais revient avec, dans ses cartons, un voyage au Vietnam. Confié au jeune studio Every Single Soldier ce nouveau jeu de stratégie au tour par tour est nommé Vietnam '65. Alors, est-ce votre guerre ou non ? La réponse dans ce test.

45 tours et puis s'en va

Autant le dire tout de suite, Vietnam '65 offre un concept assez original dans le genre. En effet, le but n'est pas de neutraliser l'ennemi ou de s'octroyer sa/ses base(s). Ici, il faut faire le meilleur « Hearts & Minds » score. Vous avez 45 tours pour y parvenir, et c'est tout. Sur une map générée aléatoirement, on vous parachute dans un QG en pleine jungle vietnamienne. Vous avez donc ce temps précis de 45 tours, pour explorer la map, collecter des ressources et, surtout, booster votre indice «  Hearts & Minds ». Celui-ci se développe en explorant les villages aléatoirement placés sur la carte. Il convient alors, d'y implanter une avant-garde afin de protéger les villageois et de garantir leur sécurité. Au plus vous arrivez à mener à bien cet objectif, au plus votre score et vos chances de victoire sont fortes.

Et c'est tout... malheureusement. Oui, vous avez bien lu... c'est tout ce que Vietnam '65 a à proposer. Une seule map (certes générée aléatoirement à chaque fois), un seul mode de jeu, et une seule armée que l'on peut contrôler. Alors le jeu est peut-être vendu 10€ mais c'est vraiment light, quand on sait que beaucoup de très bons jeux sont à ce prix sur PC.

Il n'y a pas d'autres modes de jeu pour un jeu qui, au final, se boucle en 2-3h environ. Bien plus, quand vous pataugez dans ce brouillard stratégique. Car, en plus, le jeu n'est pas des plus facile à appréhender. Premier obstacle, il est totalement en anglais ! Ce qui peut avoir un effet rédhibitoire sur un grand nombre de joueurs français. Deuxièmement, il convient absolument de passer par le didacticiel pour comprendre le principe, original, du jeu. Se lancer dans la guerre tel un Sébastien Loeb de la stratégie est inutile. Ce précepte peut ressembler au fait d'enfoncer une porte ouverte, mais l'industrie du jeu vidéo nous habitue à une prise en mains immédiate et tant facilitée depuis ces dernières années... Tertio, il convient de savoir qu'une grande partie de votre temps de jeu sera consacrée à de la gestion de ressources. Beaucoup d'allers-retours en perspective, d'autant plus que sans ressources vos unités meurent en quelques tours (5 pour être précis). Vos ingénieurs passeront leur temps à raser les forêts, construire les routes, et venir chercher du matériel. Quand ils ne seront pas sous le feu d'un ennemi qui a fait son apparition comme par magie. En effet, les ennemis sont invisibles sur la map, et apparaîtront à votre passage ou lors de leur tour dans un des villages que vous avez pu découvrir. Et là, place au massacre. Ils tueront très rapidement et facilement les civils, et il y a de fortes chances qu'ils soient mieux équipés que vous lors des combats. Si une unité est touchée en forêt vous la perdez automatiquement car elle ne pourra être secourue par l’hélicoptère. Dans le cas contraire, il faudra vite l'extraire car à la 2e défaite l'unité est éradiquée de la carte. De plus, si vous perdez une unité, vous perdez aussi le soutien des locaux. Ce dernier est une sorte de monnaie qui sert à presque tout acheter dans Vietnam '65. Bref, vous êtes seuls et désavantagés !

Derrière ce constat assez amer, d'autant plus que les jeux sur la guerre du Vietnam sont assez rares, on appréciera tout de même le challenge que représente ce jeu. À des années lumières des AAA et autres « jeux pour tous » qui peuvent sortir et aussi l'originalité de son concept. Mais on ne peut qu'être assez déçus, surpris, de ce qu'est ce Vietnam '65 au final. Loin des espérances que l'on pouvait en avoir.

Symbole de la monotonie que représente ce jeu, l'absence de musiques et bruitages de guerre durant les parties. Aucune ambiance sonore donc. Les quelques bruitages et effets sonores qui sont présents, sont d'une répétitivité absolue ! On est au niveau de Mario... c'est vraiment le minimum syndical. Or, on pouvait attendre tout l'inverse d'un jeu qui se déroule en pleine guerre du Vietnam. La jungle, les forêts, la vie des villages... bref, il y avait de quoi reproduire d'un point de vue sonore, mais que nenni.

Graphiquement aussi c'est assez pauvre. Misant sur un style assez oldschool la modélisation est assez légère et peu détaillée. De plus, il n'y a qu'une seule et unique map alors on devra repasser pour la diversité. Le plus joli dans ce Vietnam '65 c'est la carte stratégique, qui sert parfois de GPS dans tout ce vert, c'est dire...

Test de Vietnam'65  Test de Vietnam'65  Test de Vietnam'65

Test de Vietnam'65  Test de Vietnam'65  Test de Vietnam'65

Test de Vietnam'65  Test de Vietnam'65  Test de Vietnam'65

5.0
Vietnam '65

Que penser de ce Vietnam '65 ? Que c'est un jeu avec une idée de base originale et assez éloignée des wargame habituels. Mais au final, on se retrouve avec un jeu vide, fade, répétitif et vraiment dédié à un certain type de joueurs. Un jeu de niche en somme, mais qui manque de qualités pour s'imposer comme une référence. Si certains trouveront beaucoup de plaisir sur le concept et le gameplay de Vietnam'65, la majorité des joueurs passeront leur chemin faute de contenu et d'un jeu un minimum accessible.
Intérêt historique :On attendait tant un nouveau jeu vidéo sur le Vietnam et on apprend rien de ce Vietnam '65 si ce n'est que les Américains n'étaient vraiment pas à leur avantage sur ce terrain...
  • +Concept de base original
  • +Cartes aléatoires donc rejouabilité certaine
  • +Le prix
  • +Enfin un jeu sur la guerre du Vietnam...
  • -...en toile de fond, très loin, bien au fond
  • -Contenu minimum
  • -0 musique et effets sonores au minimum syndical
  • -Vraiment dédié à un certain profil de joueur
  • -Lassant et répétitif
  • -Réalisation graphique

  • Le_Moine Fan de Rallye et des brunes, Ancien membre d'HistoriaGames
  • « La fin de l’espoir est le commencement de la mort. » De Gaulle
    « If in Doubt, flatout. » Colin McRae