Test /

Test de Conflict of Heroes : Awakening the Bear

Par Lyrik

  • PC Windows

Conflict of Heroes : Awakening the Bear jaquette PC

Titre original : Conflict of Heroes : Awakening the Bear
Genre : Stratégie
Sous-genre : Wargame tactique au tour par tour
Éditeur :
Développeur : Western Civilization Software
Sortie : 8 mai 2012
Support : Windows XP | Vista | Seven
Langues : Anglais

Conflict of Heroes : Awakening of the Bear est l'adaptation du jeu de plateau éponyme. Ce jeu permet de revivre les années 1941 et 1942 sur le front de l'est. En effet, le 22 juin 1941, l'opération allemande Barbarossa est lancée. Les troupes du Reich déferlent sur la Russie. Malgré une vaillante résistance, l'armée soviétique ne cesse de reculer. Néanmoins, l'année 1942 marque un tournant dans ce théâtre d'opération puisque avec l'échec allemand devant Moscou puis le début de la célèbre bataille de Stalingrad, le conflit change de visage. Les Russes se sont ressaisis et leur résistance se fait plus opiniâtre. Conflict of Heroes : Awakening of the Bear permet de participer à des escarmouches et batailles prenant places au cours de ces deux années.

Du jeu de plateau au jeu vidéo.

Rappelons-le encore une fois Conflict of Heroes : Awakening of the Bear est l'adaptation en jeu-vidéo d'un célèbre jeu de plateau. Le jeu s'inspire donc fortement des mécanismes du jeu de plateau. Tout d'abord, chaque partie est décomposée en un certain nombre de tours, au cours desquels chaque joueur actionne à tour de rôle ses unités. Chaque unité est dotée d'un certain nombre de « points d'action » lui permettant de faire mouvement, d'attaquer un ennemi ou de se mettre à couvert, voir de se cacher. Chacune des unités possède des caractéristiques influençant ses actions. Celles-ci sont visibles en bas à gauche de l'écran et présentent la puissance de l'unité face à un ennemi non ou légèrement blindé, la puissance de feu face à une cible blindée, la résistance de l'unité ou bien même le nombre de points d'actions disponible et le coût des actions. En fonction de son type, infanterie, blindé, artillerie, les caractéristiques d'une unité changent.

Chaque joueur joue à tour de rôle et effectue une action. Parmi celles-ci outre le mouvement ou le fait de se mettre à couvert qui permet d'acquérir une meilleure défense, il y a la possibilité d'attaquer.

Les combats se font en fonction de la ligne de vue des unités, c'est-à-dire que les seules cibles possibles seront les troupes à portée et en vue. Oui, en plus de la ligne de vue, la portée des armes est prise en compte. La possibilité de faire mouche est affichée au dessus des cibles en pourcentage. Plus celui-ci est élevé, plus vous aurez de chances d'endommager l'ennemi, peut-être même de le détruire.

La résolution des combats est effectuée par jets de dés. On ajoute au résultat obtenu par deux dés à 6 faces (représentant la force de l'attaquant) la caractéristique de puissance de l'attaquant en fonction de la défense de la cible. Si le résultat est égal ou supérieur à la défense ennemie, alors l'unité subie des dégâts, s'il est inférieur, alors l'unité s'en sort indemne. L'unité est détruite si la différence entre la valeur de l'attaquant et celle du défenseur est supérieure ou égale à 4. Une unité subissant des dégâts peut être démoralisée et devra se rallier pour pouvoir agir normalement. De plus, vous pouvez tenter de soigner vos unités blessées. Ces actions nécessitent aussi des lancés de dés et peuvent donc échouer.

Les combats se résolvent aisément, mais les résultats peuvent varier en fonction de certains facteurs comme le terrain (procurant couverts ou gênant la visibilité) mais aussi des bonus présents sous forme de dés ou de cartes bonus. Chaque joueur possède des points de commandement et des cartes spéciales. Les points de commandements peuvent être échangés contre des points d'actions supplémentaires octroyés à l'unité sélectionnée ou en dés supplémentaires pouvant améliorer les résultats des attaques ou des ralliements. Les cartes, elles, octroient des bonus comme la possibilité de pouvoir effectuer une action gratuite ou de paralyser une unité ennemie. Il y a différentes cartes octroyant différent bonus.

De plus, au début de certaines parties, vous pourrez effectuer des frappes d'artillerie.

Le réveil de l'Ours.

Le jeu s’articule donc autour des années 1941 et 1942 sur le front de l’est. Après un départ en fanfare pour les allemands, les troupes russes tentent de reprendre le dessus. Le froid hivernal les aidera dans leur tâche. Les combats seront donc acharnés.

Notons d'abord que le jeu permet de prendre part à 6 campagnes d'une dizaine de missions jouables de suite, chacune dans les deux camps, en solo ou en multi (jouable en hotseat d'ailleurs). Ces campagnes placent le joueur à la tête des troupes russes ou allemandes au cours de faits d'armes plus ou moins célèbres comme la bataille de Minsk ou certains combats de l'opération Typhoon (bataille de Moscou).

Les troupes mises à la disposition du joueur représentent des unités tirées de cette période du conflit : T34 côtoient Panzer III ou fantassins équipés de MG 34. Au niveau de l'armement et des véhicules, le choix est plutôt conséquent pour un jeu de ce genre, d'autant plus que les unités sont modélisées de sortes à être facilement repérables. Toutefois, la réalisation graphique reste sommaire. Parfois le joueur dirigera moins d'une dizaine d'unités, parfois plusieurs dizaines. Les stratégies changent donc en fonction de l'envergure des combats. Ainsi, avec quelques unités, des embuscades seront plus fiables que des assauts frontaux, mais si vous disposez de nombreuses unités, assaut frontaux et diversions ne seront pas à négliger.

Au niveau des événements historiques, outre le fait de revivre ces deux années du conflit, le jeu affiche des informations au sujet des stratégies des deux camps ainsi que des vidéos d'époque lors des briefings. C'est l'occasion d'en apprendre un peu plus sur la période. Notons cependant l'absence d'encyclopédie.

Notre Verdict 7.0 / 10

Conflict of Heroes : Awakening of the Bear est la retranscription fidèle du jeu de plateau éponyme qui ravira les fans de ce dernier et les passionnés de wargame. Doté d'une durée de vie conséquente, le titre occupera le joueur de nombreuses heures, aussi bien en solo qu'en multi.

Intérêt historique selon Lyrik :
    Les Plus :
  • Durée de vie
  • Hotseat
  • Retranscription fidèle du jeu de plateau
  • Assez stratégique
    Les Moins :
  • Réalisation
  • Difficile pour les novices dans le genre
  • Surtout adressé à une certaine catégorie de joueur

Test de Conflict of Heroes : Awakening the Bear  Test de Conflict of Heroes : Awakening the Bear  Test de Conflict of Heroes : Awakening the Bear

Test de Conflict of Heroes : Awakening the Bear  Test de Conflict of Heroes : Awakening the Bear  Test de Conflict of Heroes : Awakening the Bear

  • Lyrik Le Vétéran, Chef de la section audiovisuelle, Testeur, Correcteur

  • "I'm ashamed of you, dodging that way. They couldn't hit an elephant at this distance" Major général John Sedgwick avant d'être mortellement frappé par une balle sudiste...