Wargame : AirLand Battle

Rackham
Thématique
16 mai
2013
Info sur le jeu
Plateforme
  • PC Windows
  • Mac OS X
  • Linux
ÉditeurFocus Home Interactive
DéveloppeurEugen Systems
Date de sortieMai 2013

Un an après le premier opus Wargame : European Escalation, Eugen Systems revient avec son nouveau petit bébé, Wargame : AirLand Battle dont la sortie est fixé pour le 30 Mai prochain. En attendant cette sortie, Focus Home Interactive nous a gentilment donné accès à la béta multijoueur pour que nous puissions le découvrir et vous faire partager notre sentiment.

Premièrement, il faut savoir que le jeu est la suite directe de Wargame : European Escalation en terme de scénario. La guerre froide a donc dégénéré en guerre ouverte et vous allez devoir vous battre sur les terres scandinaves entre 1975 et 1985. C'est donc une massive offensive de l'Union Soviétique en Norvège qui est représentée ici.

On reprend nos habitudes...

Preview de Wargame : AirLand BattleDès le lancement, on arrive directement sur un menu qui nous est plutôt familier puisqu'il est quasi identique à celui du premier opus. On espère juste que ce n'est pas la même chose pour tout le reste. On commence donc une partie en rejoignant un serveur (quoi de plus logique pour une béta multijoueur)  et on choisit sa faction parmi les deux au choix : l'OTAN et le Pacte de Varsovie, puis ensuite vote pays. Vous aurez en tout le choix entre 12 nations différentes, de la France aux États-Unis en passant par l'Union Soviétique et ses alliés.

Du 1vs1 au 10vs10, il y en a pour tous les goûts sur 4 maps et deux modes de jeu, proposés lors de la béta. On a eu droit au mode "Destruction" où l'unité ennemi détruite vous rapporte des points, la première équipe atteignant un certain nombre de points à gagner. Ainsi que le mode "Économie" où vous devrez capturer des zones afin d'obtenir des points qui vous permettrons de gagner. Dans le cas du mode "Destruction", vous pourrez jouer sans prendre en compte les points en passant votre partie en configuration "Destruction totale".

Une fois la partie lancée, vous commencerez avec une zone de départ par faction. C'est de là qu'arriveront vos premières unités. Vous aurez un temps limité pour choisir le placement et les premières unités dont vous aurez besoin. Ensuite, partez conquérir d'autres zones dont certaines permettront de faire venir de nouvelles unités, mais aussi de faire monter vos précieux points. C'est donc parmi de nombreuses unités que vous allez pouvoir piocher. Tank, infanterie, reconnaissance, support, aviation, logistique ou encore hélicoptère, vous avez le choix car ce n'est pas moins de 750 unités qui seront présentes dans le jeu !

Mais ne pensez pas pouvoir y aller à la bourrin... Pour faire venir de nouvelles unités sur le théâtre d'opération, il vous faudra des points. Le principe est simple (sur le papier en tout cas), plus vous possédez de zones capturées, plus vous gagnez de points. Mais d'autres paramètres sont à prendre en compte, vos unités ne sont pas illimitées, vous aurez donc à réfléchir sur qui/quoi/où/quand envoyé, sans vous tromper, au risque de voir le nombre de vos unités descendre en flèche.

... avec des nouveautés tout de même

Preview de Wargame : AirLand BattleC'est d'ailleurs sur ce point qu'interviennent les fameux decks. En dehors des parties, il est possible de se créer une armée personnalisée avec le pays choisi. Vous pourrez donc peaufiner à l'avance votre stratégie ou encore vous spécialiser dans un domaine si vous jouez avec des amis. Pour ce faire vous avez des points vous permettant de « recruter » des unités dans chacune des catégories voulues et de choisir leur nombre. Une fois fait, vous pourrez vous servir de votre deck dans les parties.

Revenons à notre partie justement. Le jeu vous donnera du fil à retordre car le gameplay est comme son ainé : riche, poussé et complet. Pour contrôler une zone vous devez y laisser une unité de commandement par exemple, vos unités pourront se cacher dans les bois ou des bâtiments ou encore s'embourber, ce sont donc beaucoup de points à prendre en compte. Mais ce n'est pas les seuls, chaque unité possède un grand nombre de paramètres tels que la vitesse, la distance de tir, la vitesse de tir ou encore les munitions et le fuel qu'il vous faudra apprendre à gérer afin de ne pas vous retrouver avec des chars en pannes d'essence en plein milieux d'un champ.

En parlant de champ, ce qui était très reproché à Wargame : European Escalation était le peu de diversité dans les maps. Hormi des champs, il n'y avait pas grand-chose. Ici, nous sommes face à des cartes bien plus sympathiques, plus vallonnées mêlant des villes et villages mais aussi de la campagne et des forêts. Ceci rend donc les parties beaucoup plus intéressantes et vivantes car la map est un gros facteur à prendre en compte durant les parties.

Toujours du côté des nouveautés, on trouve l'aviation qui était très attendue par la communauté. Le fonctionnement de celle-ci est légèrement différente des autres unités. Vous devez acheter vos avions en dépensant des points mais ils ne se rendront pas directement sur les champs de bataille. Les avions attendent au chaud dans un menu, vous devez alors les sélectionner et leur donner une cible pour faire leur ménage. Si ces unités aériennes sont puissantes, il faut en revanche faire très attention aux unités antiaériennes qui s'avèrent très efficaces, sinon vous verrez vos petits avions s'écraser comme des cailloux sur le sol… et tout de suite, ça marche beaucoup moins bien.

Concernant l'IA, ce qu'il nous a été donné de voir est plutôt convaincant. Elle donne du fil à retordre et sait ce qu'elle fait. Elle n’hésitera pas à essayer de vous contourner ou de prendre parti du moindre point faible de vos positions. Mais nous pourrons en voir plus quand la campagne solo sera jouable.

Du coté de la réalisation, on trouve un jeu bien mieux réalisé que son prédécesseur et c'est un réel plaisir pour les yeux. Quand on zoome au maximum, nous pouvons voir toutes nos unités extrêmement détaillées évoluer dans l'environnement et à contrario quand on dézoome au maximum  nous avons un aspect de la carte stratégique très bien fichu et clair, permettant de voir tout le théâtre d'un coup d'œil. En revanche, du côté des sons, ils paraissent assez fades, bien qu'ils ne soient pas mauvais, mais on a l'impression qu'il y a peu de modulations, c'est d'ailleurs un point assez reproché du premier opus.

Preview de Wargame : AirLand Battle  Preview de Wargame : AirLand Battle  Preview de Wargame : AirLand Battle

Preview de Wargame : AirLand Battle  Preview de Wargame : AirLand Battle  Preview de Wargame : AirLand Battle

Preview de Wargame : AirLand Battle  Preview de Wargame : AirLand Battle  Preview de Wargame : AirLand Battle

Preview de Wargame : AirLand Battle  Preview de Wargame : AirLand Battle  Preview de Wargame : AirLand Battle

A
Wargame : AirLand Battle

Pour ce que l'on a pu voir, nous sommes face à un multi qui sera sans doute plus complet que son prédécesseur, d'autant plus qu'il est encore bien mieux réalisé et proposera plus de cartes diversifiées. Le jeu reste compliqué mais après quelques temps d'adaptation, on s'en sort pas trop mal et on comprend vite le fonctionnement. Il faudra attendre la sortie, pour voir si Eugen Systems a tenu ses promesses pour la campagne solo. Mais pour le moment, elles sont tenues et ce, pour notre plus grand plaisir.
Intérêt historique :
  • +Réaliste
  • +Difficulté
  • +Variété des cartes
  • +Multijoueur complet
  • +Beau graphiquement
  • -Les sons assez fades

  • Rackham Le Rouge, Ancien membre d'HistoriaGames
  • "De même que je refuse d'être un esclave, je refuse d'être un maître. Telle est mon idée de la démocratie." Abraham Lincoln