Imperator : Rome, journal des développeurs n°3

Thématique
Rome antique, Conquête romaine
12 juin
2018

Nous voici de retour comme chaque semaine pour rendre compte du Dev. Diary de Paradox à propos de ce jeu qui promet bien des merveilles, Imperator : Rome. Après avoir évoqué les grands principes puis la carte, il est ici question des ressources, dont la possession sera le fer de lance de toutes dominations pour le joueur.

On relèvera tout d’abord, les indispensables similitudes avec d’autres jeux Paradox : l’or, issu du commerce et des taxes, et les réserves militaires (ou manpower) pour construire et entretenir les armées, resteront les ressources de base indispensables.

À cela, s’ajoutent quatre ressources, ou pouvoirs. Ces nouveaux pouvoirs, pour citer les éditeurs, ne grandiront pas de manières mécaniques avec la durée de la partie et la taille de l’empire, évitant ainsi une surenchère de l’effet boule de neige. Ils permettront de nouvelles actions et interractions, mais, malgré leur similarité avec les concepts de précedents jeux, ces pouvoirs ne devraient ici pas servir au developpement technologique, et n’influenceront pas sur votre avance ou votre retard en ce domaine.

Imperator : Rome

Ces ressources ou pouvoir, liés aux vertus romaines, seront essentiellement dus aux qualités de votre dirigeant, mais vous pourrez également recevoir un bonus mensuel en fonction de vos idées nationales (un peu comme Europa Universalis IV).

  • Le pouvoir militaire, ou Virtus, sera basé sur les qualités martiales du dirigeant. Il permettra de débloquer de nouvelles traditions militaires, des actions d’unités uniques...
  • Le pouvoir civique, ou Gravitas, sera basé sur la finesse de votre dirigeant, permettant entre autre de réaliser des inventions, développer des routes commerciales...
  • Le pouvoir oratoire, ou Dignitas, sera centré sur le charisme du dirigeant, et servira essentiellement en diplomatie, notamment pour fabriquer des revendications, et pour faire des lois dans votre empire, bref, vous aurez compris l’idée.
  • Le pouvoir religieux, ou Pietas. Il se base sur le Zèle de votre dirigeant, servant notamment à convertir la population et à appeler des bénédictions et des présages.

Voilà donc un nouveau système qui semble plein de promesses ! À la semaine prochaine pour la suite des informations !