Partager

Ce soir, Une division SS en France, Das Reich, sur France 3 !

2 mars 2015 par Le_Moine | Lundi en histoires | Deuxième guerre mondiale | Documentaire

Ce soir, Une division SS en France, Das Reich, sur France 3 !

En ce Lundi 2 mars 2015, France 3 propose un documentaire en images d'époque sur l'un des passages tragiques de la Seconde Guerre Mondiale en France. Ce documentaire de 90 minutes retrace la remontée sanglante de la division Das Reich. Une division SS Panzer implantée à Montauban (Tarn et Garonne) qui, au lendemain de débarquement du 6 Juin 1944, reçoit l'ordre de remonter au Nord pour contrer l'avancée des alliées. Mais ce n'est pas tout, la division Das Reich doit mater toute forme de résistance sur son passage.

Cette division, qui a déjà rasé près de 630 villages en Biélorussie lors de sa campagne sur le front de l'Est, massacre les populations qui peuvent croiser son chemin. Leur action la plus « célèbre » est le massacre perpétué à Oradour-sur-Glane. Mais il ne faut pas oublier leurs autres exactions dans toute la France (population brûlée vive à Montpezat-de-Quercy, pendaisons à Dunes, exécutions à Tulle, … un grand nombre de villes et villages français ont été marqué à jamais par la division Das Reich.

Ce documentaire, sur France 3, propose de découvrir un peu mieux, grâce à des images d'archives (parfois très violentes) ce qu'était cette division SS. Elle qui proposait à ses recrues de « devenir de bons nazis et allemands par le sang », le sang des victimes bien entendu. Le réalisateur, Michaël Prazan, a souhaité apporter le plus d'éclairage sur cette division SS, comme il l'explique :

« Il est évident que si les massacres d'Oradour, Figeac, Montpezat, Tulle, etc., sont inédits et sèment la stupéfaction et l'effroi en France, ils sont loin d'être inédits pour cette unité. Pour ces SS qui ont rasé pas moins de 628 villages dans la seule Biéolorussie lorsqu'ils étaient engagés sur le front russe, ces tueries sont d'une macabre normalité… D'ailleurs, il y a eu des «Oradour-sur-Glane» dans toute l'Europe où les unités SS ont débarqué : en Grèce, en Italie ou en Belgique. Contrairement à ce que l'on a souvent imaginé, ce type d'opérations «punitives» était loin d'être improvisé : les pendaisons de masse (99 à Tulle, 12 à Dunes) ou l'extermination de villages entiers constituaient le quotidien de ces unités SS socialisées par le meurtre de masse à l'Est.» Le documentaire n'hésitera pas à revenir, en images, sur les méthodes employées par ces soldats, des images crues mais nécessaires pour ne jamais oublier : «J'ai découvert cela à la fois à travers mon documentaire sur les Einsatzgruppen, ces commandos d'extermination nazis en ex-URSS qui massacraient les juifs et les partisans à l'arrière du front, mais également dans le film d'Elem Klimov, «Requiem pour un massacre». Dans cette reconstitution, le réalisateur nous montre étape après étape comment dans un village biélorusse, les Nazis réunissent les villageois, séparent les hommes des femmes et des enfants, fusillent ces premiers et brûlent dans l'église tout le reste du village, comme cela fut le cas à Oradour.»

Une division SS en France, Das Reich, c'est ce soir sur France 3 à 20h50 !

comments powered byDisqus