Histoire du football

Bat'Histor
Contributeur
Thématique
Sport
2 octobre
2018

Le football contemporain apparaît il y a environ 150 ans, lorsque les adeptes du rugby et du football se séparent : c’est la naissance de la Football Association, la première organisation officielle de ce sport.

Cependant, les origines du football remontent bien plus loin ; les preuves scientifiques remontent jusqu’à un manuel militaire chinois datant du IIe ou IIIe siècle avant notre ère.

Une origine asiatique


Histoire du footballIllustration de Chinois pratiquant le Tsu’Chu. On peut remarquer l’application des joueurs à garder leurs mains derrière le dos.

Cet ancêtre lointain date de la Dynastie des Han. Cette dynastie gouverne la Chine de 206 avant notre ère à 220 de notre ère. Ce long règne, considéré comme un « âge d’or » de la Chine, a donc vu se développer le Tsu’Chu.

Il fallait envoyer une balle en cuir dans un petit filet monté au sommet de longues tiges de bambou. Les participants devaient utiliser les pieds, la poitrine, le dos ou les épaules, sans l’usage des mains.

Les similitudes avec le football que l’on connaît sont donc grandes. Le but du Tsu’Chu était militaire, afin de renforcer les soldats chinois, tant au niveau de la force que de l’endurance.

Le Kemari, apparu au Japon vers le IIe ou IIIe siècle, est un autre ancêtre lointain du football. L’esprit de compétition n’était pas une composante de ce sport, puisque les joueurs devaient simplement se faire des passes sans laisser le ballon toucher le sol.

Des jeux de balle au pied existaient également dans la Grèce antique ou encore chez les Romains (comme l’harpastum notamment).


Histoire du footballReproduction contemporaine du Kemari ; on peut remarquer l’aspect traditionnel de ce jeu, qui en est une composante essentielle.

Un jeu de balle violent

Un des ancêtres les plus influents du football actuel est la soule (ou choule en normand), un jeu traditionnel qui se pratiquait principalement dans le nord-ouest de la France. Passant pour un sport très violent, la soule était tout de même légèrement codifiée et peut-être pas autant barbare que ce que l’on peut croire habituellement.

Histoire du footballVu les tailles des équipes, les joueurs ne devaient pas être très fatigués à la fin ! Quoique ?...

Ce jeu opposait deux équipes (c’était parfois des villages entiers qui s’affrontaient !), qui devaient déposer un ballon dans un but. Il n’existait donc pas de terrain délimité ni de taille d’équipe fixe.

C’est probablement avec l’invasion du royaume d’Angleterre en 1066 par Guillaume le Conquérant, du duché de Normandie, que la soule traverse la Manche pour arriver en Angleterre.

Elle y devient rapidement populaire mais est mal vue par les autorités, qui trouvent ce divertissement trop violent. Ainsi, en 1314, une déclaration du maire de Londres interdit le football au sein de la ville, au risque de se voir emprisonner. L’hostilité face au football grandit encore durant la guerre de Cent Ans, de 1337 à 1453.

Les rois de cette époque déclarent ce jeu illégal (sur tout le territoire anglais cette fois), car l’engouement pour ce sport empêche leurs sujets de se consacrer à la discipline militaire fondamentale du pays : le tir à l’arc. Pourtant, toutes ces tentatives restent vaines et ne parviennent pas à étouffer la joie de la population à exercer ce sport.

À l’époque de la Renaissance, plusieurs villes italiennes (dont Florence et Venise) développent des variantes du football anglais : le Calcio. Ce sport est plus organisé qu’en Angleterre, et le port de couleurs pour différencier les équipes est adopté.


Histoire du footballLe Calcio florentin se pratique encore de nos jours en costume médiéval lors du Torneo dei Quattro Quartieri. On peut remarquer les couleurs différenciant les équipes.

En Angleterre, le football est toujours aussi brutal, mais il trouve à cette époque un grand défenseur : Richard Mulcaster. Ce dernier fait remarquer que ce sport a une grande valeur éducative, car il encourage la santé et la force. Il souhaite améliorer le jeu en lui donnant un arbitrage plus strict et un nombre limité de participants.

À partir du XVIe siècle, le football sera proscrit pendant environ 300 ans, du fait de sa violence et car il constituerait une violation du repos dominical. Cette interdiction sera levée, en accord avec la Football Association, au cours du XIXe siècle.

On le voit, le football n’a que peu évolué pendant de nombreux siècles, et malgré une interdiction cumulée de près de 500 ans, il n’a jamais complètement disparu !

Naissance du football moderne

Ce n’est qu’au début du XIXe siècle, lorsque le football universitaire devient une coutume, que ce sport connaît de grands changements. Le jeu n’est encore pas normalisé et les règles sont simples, laxistes et différentes selon les écoles.

L’attitude face au football change également au cours de ce XIXème siècle. Les autorités éducatives comprennent son importance pour encourager des qualités telles que la loyauté, l’altruisme, la coopération, la subordination et le respect de l’esprit d’équipe.

En 1863, le développement du football atteint son apogée, et on décide d’uniformiser les règles de jeu à l’Université de Cambridge. On se prononce alors contre la violence de ce sport ainsi que l’utilisation des mains, ce qui provoque le retrait de l’école de Rugby. Une réunion décisive réunissant 11 clubs et écoles de Londres a lieu en octobre 1863.

Leur mission : unifier les règles du sport. Cet événement marque la naissance de la Football Association. Les progrès sont alors fulgurants : la première compétition nationale de football, la FA CUP, est créée en 1871 déjà !


Histoire du footballFootballeurs et officiels du club d'Aston Villa, club londonien fondé en 1874.

En 1904, la FIFA (Fédération Internationale de Football Association) est fondée à Paris, comptant sept membres fondateurs, dont la Suisse. En 1921, 21 associations nationales de football y sont déjà affiliées. Lors de la première Coupe du Monde, en 1930, ce nombre est de 41.

En 1950, après un certain recul dû à la Seconde Guerre mondiale, on compte 73 membres dans la FIFA, nombre qui continue de grimper pour atteindre 211 associations nationales en 2018.

Conclusion

Pour terminer, il est piquant de remarquer que le football que l’on connaît actuellement a eu de nombreux ancêtres à travers le monde, et ce à des périodes très reculées.

De plus, le fait de jouer avec un ballon n’est pas anodin. Ainsi, un jeu de balle a été pratiqué par les peuples précolombiens de la Méso-Amérique durant près de 3000 ans, et notamment chez les Aztèques avec le « Tlatchi ». Certaines variantes de ce jeu interdisaient notamment l’usage des mains, ce qui est frappant lorsqu’on pense au Tsu’Chu.


Histoire du footballLe plus grand terrain de jeu de balle de la Méso-Amérique se trouvait dans la cité de Chichén Itzá. Ce terrain mesurait (et mesure encore !) 166 mètres sur 68, c'est-à-dire encore plus grand qu’un terrain de football actuel. Cela laisse à deviner l’importance de ce sport pour les Mayas !

Ainsi, sans qu’il y ait eu contact de quelque sorte entre les habitants des continents américain et asiatique (sans même parler de l’Europe), un sport étonnamment semblable est apparu il y a environ 2000 – 3000 ans. Cette « coïncidence » pourrait s’expliquer par la base commune des sports : le ballon.

En effet, une théorie avance que la forme sphérique du ballon rappelait le soleil, ce qui donnait une importance symbolique et même mystique à ces sports. Cela contribuerait donc à expliquer l’émergence, presque concomitante, de sports se ressemblant malgré les différences spatiales.

Quoi qu’il en soit, il serait peut-être bon de rappeler les origines du football à certains joueurs actuels, et notamment le fait qu’à une certaine époque, la violence existait réellement, sans qu’il y ait besoin de simulation...

  • Bat'HistorBat'Histor, Contributeur
  • "Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue." Einstein
  • "L'âge d'or était l'âge où l'or ne régnait pas." Claude-François-Adrien