Guerres puniques

El Presidente
Thématique
Thématique
Période historique Antiquité
Partager

Les guerres puniques sont une série de trois affrontements entre Carthage, la grande cité portuaire, et Rome, la République grandissante, qui se sont déroulés sur près d'un siècle.

Première guerre punique

La première guerre a eu lieu entre 264 et 241 av. J.-C.. Carthage, une cité-état fondée au nord de la Tunisie par une ancienne puissance maritime, les phéniciens, détenait de nombreux territoires sur le pourtour occidentale de la Méditerranée dont une partie de la Sicile, que Rome contestait.

Bien que Carthage était reconnue pour avoir la meilleur flotte du monde méditerranéen, son armée terrestre était composée de mercenaires peu enclin à la discipline contrairement à la puissante armée terrestre romaine composée entièrement de citoyens romains aux statuts bien définis. Les plébéiens étaient les fantassins, alors que les patriciens les commandaient.

La guerre s'enclencha à Messina, au nord-est de la Sicile, lorsque les Mamertins, des mercenaires italiens de la Campanie qui s'en étaient emparés en 289 av J.-C., demandèrent de l'aide aux romains contre les carthaginois et leur allié Syracuse qui étaient en train d'assiéger la ville. C'est alors que la guerre commença et vit les romains la remporter malgré leur faible flotte militaire au début de la guerre.

Retrouvez un plus long résumé par ici

Deuxième guerre punique

La deuxième guerre a eu lieu entre 218 et 202 av. J.-C.. Elle est sans doute la plus célèbre puisque les moyens utilisés ont été conséquents avec des déplacements militaires importants mais aussi grâce à la figure emblématique d'Hannibal Barca.

À la fin de la première guerre, Carthage, humiliée, doit payer un lourd tribu et doit faire face à une révolte des mercenaires, qui n'avaient pas pu être payés, entre 241 et 238 av. J.-C.. Carthage avait cependant entrepris la conquête de la Péninsule Ibérique grâce au stratège Hamilcar Barca, son successeur Hasdrubal en 229 av. J.-C. et enfin Hannibal Barca, fils d'Hamilcar, en 221 avant notre ère.

La guerre débuta lorsque Hannibal pris Sagonte, une cité hispanique alliée à Rome, en 219 av. J.-C.. N'ayant plus de flotte militaire conséquente, Hannibal décida de marcher vers l'Italie avec ses 70 000 hommes, fantassins, cavaliers et éléphants, en passant par la Gaule et les Alpes.

Malgré que le corps expéditionnaire ait perdu les 2/3 de ses hommes, les carthaginois remportèrent plusieurs batailles entre 218 et 216 av J.-C., comme celle du Tessin, de la Trébie, du lac Trasimène et surtout de Cannes où Rome perdit 80 000 hommes, grâce au talent de stratège d'Hannibal et au soutien des gaulois.

En 215 av J.-C., la guerre pris une autre tournure et devint une guerre d'usure durant 10 ans. Philippe V de Macédoine, le nouvel allié d'Hannibal entra dans la guerre et commença alors la première guerre de Macédoine. En 209 av J.-C., le jeune Cornelius Publius Scipion s'empara de Carthagène, la capitale de l'Hispanie. Finalement, la guerre pris fin avec la victoire romaine, en Afrique, en 202, lors de la bataille de Zama qui opposa Hannibal au nouvel héros romain Scipion, désormais appelé Scipion l'africain.

Retrouvez un plus long résumé par ici

Troisième guerre punique

La troisième guerre punique a eu lieu entre 149 et 146 av. J.-C.. Plus courte que les précédentes mais tout aussi intéressante de part ses origines. Carthage s'était relevée à la suite de ses deux défaites grâce notamment à l'irrigation de ses terres environnantes que la cité pouvait désormais exploiter.

Son voisin, l'empire numide gouverné par le roi Massinissa (203 - 148 av. J.-C.) allié de Rome, ne voyait pas cette croissance d'un bon oeil et tenta d'unir son empire à la cité-état.

Rome, qui recevait de lourd indemnité depuis la fin de la seconde guerre punique, ne souhaita pas que son allié s'empare des richesses de Carthage et décida, en 149 av. J.-C., d'assiéger la ville avant que les numidiens n'agissent. au bout de 3 ans de siège, la ville fut détruite et son emplacement fut maudit.

Ce fut un conflit important pour Rome et son empire qui favorisa l'expansion de Rome sur le pourtour de la Méditerranée.

  • Aymdef El Présidente, Rédacteur en chef, Testeur, Chroniqueur, Historien Email | Twitter
  • "L'objet de la guerre n'est pas de mourir pour son pays, mais de faire en sorte que le salaud d'en face meure pour le sien." George S. Patton