Battle of the Bulge

Zglub
Thématique
Seconde Guerre mondiale, Front de l'Ouest
16 octobre
2015
Info sur le jeu
Plateforme
  • PC Windows
  • Mac OS X
  • iPad
Éditeur
  • Matrix Games
  • Slitherine
DéveloppeurShenandoah Studio
Date de sortie
  • Décembre 2012 (iPad)
  • Septembre 2015 (PC, Mac)

La bataille des Ardennes est considérée comme le tournant de la deuxième guerre mondiale sur le front de l'Ouest. Le but de cette dernière contre-attaque d'envergure de l'armée allemande était d'atteindre Anvers et d'isoler les forces alliées en Belgique et aux Pays-Bas. Battle of the Bulge nous propose donc de prendre la tête des forces alliées ou allemande dans une simulation tactique-opérationnelle.

Mécanique simple et efficace

Le système du jeu est relativement simple. Sur une carte divisée en zones, chaque protagoniste choisit une zone à activer (étant entendu que la zone en question contient des unités amies). Ensuite, le joueur donne des ordres à chacune des unités présentes dans cette zone, puis procède à la résolution de ces ordres.

Le principal ordre que l'on puisse donner à une unité est le déplacement. Selon le type d'unité et la topographie des zones où elle se déplace, une unité pourra ainsi de déplacer de deux ou trois zones. La météo et la présence de ponts peut restreindre le nombre d'unité pouvant aller dans la même zone.

Dès que des unités des deux camps se retrouvent dans la même zone, un combat a lieu. Pour résoudre les ordres (déplacement et/ou combat), il suffit de cliquer sur le bouton adéquat, et le tour est joué. Au niveau des combats, la résolution est également simple. Chaque unité dispose d'un certain nombre de points de force, qui représentent aussi bien sa valeur en attaque que sa valeur en défense. Chaque point de force correspond à un dégât que peut potentiellement infliger l'unité en attaque, et également le nombre de coup qu'elle peut encaisser avant sa destruction complète. Les combats sont résolus simultanément, et sont souvent meurtrier. Lorsque des unités blindées éliminent leurs adversaires (en les détruisant ou en les forçant à battre en retraite), elles peuvent encore se déplacer d'une zone (il s'agit d'une percée blindée).

Une fois que toutes les unités de la zone ont été activées et les éventuels combats résolus, l'adversaire active à son tour une zone et fait agir les unités qui y sont présentes.

Battle of the Bulge  Battle of the Bulge  Battle of the Bulge

Simple mais pas simpliste

Si les mécanismes sont des plus basiques (déplacer et combattre), le jeu ne manque pas d'aspect opérationnels. En effet, si dans la majorité des scénarios proposés, il s'agira pour le joueur allemand d'atteindre une certaine zone dans un temps limité, il ne faut pas croire pour autant qu'il suffit de déplacer des troupes suffisamment fortes pour écraser l'ennemi, balayer tout sur son passage et atteindre l'objectif. En effet, il faudra également s'assurer que les unités sont ravitaillées, c'est-à-dire qu'il faut être en mesure de tracer un chemin à travers les zones jusqu'au bord de la carte, et les zones ainsi traversées ne doivent pas contenir d'unités ennemies.

Autant dire qu'il faudra avancer prudemment, en s'assurant de ne pas laisser à un moment donné de zone vide dans laquelle l'ennemi n'hésitera pas à s'engouffrer. L'intelligence artificielle est très douée pour profiter de ces vides et couper le ravitaillement…

Même si il faut avancer avec prudence, il ne faudra pas trop s'attarder non plus. En effet, le jeu se joue sur un certain nombre de jours, divisés en heures (du lever du soleil jusqu'à la nuit). Le problème, c'est qu'on sait difficilement prévoir le nombre d'heure que va nécessiter une activation. Le temps ainsi simulé dépend du nombre d'unités activées, de la résolution ou non de combat, du nombre de zones traversées…Il faudra donc souvent alterner entre une percée blindée vers les objectifs et la sécurisation des lignes de ravitaillement, généralement par l'infanterie.

Battle of the Bulge  Battle of the Bulge  Battle of the Bulge

Et le contenu ?

Le jeu comprend 5 scénarios. Si ce chiffre semble peu élevé, signalons qu'ils sont jouables dans les deux camps. Par ailleurs, pour chaque scénario, il est possible de choisir quel commandant historique dirigera les forces de l'adversaire. Ainsi, il est possible de jouer un scénario en choisissant d'être opposé à Montgomery, puis de le rejouer en choisissant cette fois d'être opposé à Patton himself. Bien entendu, chaque commandant aura une façon bien à lieu d'utiliser les troupes à sa disposition (tentative d'encercler les unités, défense à outrance, contre-attaque dès que c'est possible).

Chaque scénario est présenté par un petit briefing, avec les objectifs à atteindre (et éventuellement les conditions pour obtenir une partie nulle). Il sera également indiqué les éventuels renforts qui arriveront, ainsi bien entendu que la date et l'heure d'arrivée. Il sera également possible de connaître les zones sur lesquelles nos unités pourront bénéficier d'un soutien d'artillerie. Dans un premier temps, les unités allemandes bénéficieront d'un tel soutien dans les zones proches de leur bord de carte.

8.0
Battle of the Bulge

Battle of the Bulge est un bon petit jeu, aux mécanismes relativement simples, mais qui bénéficie cependant d'une certaine profondeur, qui fera que le joueur devra en permanence s'assurer que ses unités soient correctement ravitaillées, sous peine de les voir s'effondrer au moindre affrontement. La durée variable des tours fait cependant qu'il faudra malgré tout aller de l'avant (du moins pour l'Allemand) afin d'atteindre les objectifs fixés. La qualité de l'intelligence artificielle fait que ce jeu offre un challenge intéressant sans toutefois surcharger le joueur d'éléments auxquels il faut tenir compte.
Intérêt historique :Le jeu reflète bien la situation dans laquelle les protagonistes se sont trouvés durant cette bataille. L'Allemand devra se hâter d'atteindre les objectifs imposés, tandis que l'Allié devra contenir dans un premier temps, puis trouver les zones faibles du dispositif adverse pour mener des contre-attaques dans le but d'isoler l'ennemi. Le ravitaillement est crucial également, comme ce fut le cas cet hiver-là.
  • +La durée variable des activations
  • +Système simple
  • +Recherche de l'équilibre entre avance rapide et assurer un ravitaillement
  • +Possibilité de changer les caractéristiques de l'adversaire en fonction du commandant choisi, ce qui entraîne une bonne rejouabilité
  • -Absence de confirmation des ordres donnés, surtout au niveau des mouvements. Un clic de souris par inadvertance, et l'unité se déplace dans une autre zone que celle à laquelle on la destinait initialement (c'est du vécu)

  • Zglub Le Wargamer belge, Ancien membre d'HistoriaGames
  • "La guerre! C'est une chose trop grave pour la confier à des militaires." G. Clémenceau