Wars Across the World

Roi d'Albanie
Thématique
Toutes les périodes historiques
14 juin
2017
Info sur le jeu
Plateforme
  • PC Windows
  • Mac OS X
ÉditeurPlug In Digital
DéveloppeurStrategiae
Date de sortieMai 2017

La petite équipe française du studio Strategiae s’est lance le projet fou de créer un système de règles permettant, au sein d’un jeu video, de simuler la totalité des batailles célèbres de l’Histoire de l’humanité, en plus de certains scénarios futuristes et fantaisistes. Pari censé ou projet casse-gueule ? Ce test a vocation de répondre à cette question.

Une idée alléchante sur le papier

L’idée, sur le papier, semble alléchante. En effet, à partir d’un seul jeu vidéo, avoir un moteur permettant de simuler plus de 4000 ans d’Histoire ferait saliver et pâlir de plaisir n’importe quel amateur d’Histoire. Toutefois, il faut se méfier, car la chose est loin d’être aisée et sur le papier, comme dans les faits, la bataille de Hastings n’a pas grand-chose à voir avec la bataille d’Angleterre.

Multipliant les exceptions permettant de prendre en compte la totalité des paramètres (météo, temps, climat, terrain…), Strategiae a le mérite de parvenir à nous pondre un ensemble plutôt cohérent et son système de règles tient en effet la route pour simuler tout type de conflits…mais cela se fait au détriment de la simplicité et le jeu accouche alors péniblement d’un manuel de règles de plus de 100 pages.

Soyons clairs, face à une tâche aussi ardue, difficile et faire mieux, et il y a fort à parier que les développeurs ont dû réfléchir de longues heures et s’arracher les cheveux pour faire au plus simple. Paradoxalement, le jeu est simple, mais il manque malheureusement d’un côté intuitif. Sans être compliqué, sa prise en main elle, reste complexe.

Pour bien jouer et bien comprendre la totalité de ses actions, le joueur devra passer par une phase d’apprentissage plutôt fastidieuse…sans doute le prix à payer pour ensuite avoir le droit de s’amuser avec la totalité de l’Histoire.

Un didacticiel a toutefois été incorporé au jeu via l’une des dernières mises à jour. Sans parvenir à apprendre la totalité des règles et des exceptions au joueur, il lui simplifiera malgré tout grandement la tâche.

Wars Across the World  Wars Across the World  Wars Across the World

Une réalisation quelque peu chaotique

War Across the World a encore beaucoup de chemin à parcourir, il est vrai. Pour l’heure, la version jouable que nous avons pu tester propose trois scénarios (Hastings, Saratoga, Normandie), en plus du tutoriel se déroulant pour sa part durant la bataille des Ardennes. Le modèle économique choisi par le studio pour débloquer les différents scénarios est par ailleurs un poil cher à mon goût, même si un éditeur permet de créer ses propres batailles.

Si le système de règles se basant sur l’utilisation de cartes, couplé au déplacement d’unités par tours, tient dans les grandes lignes, et si chaque bataille se joue d’une façon bien particulière, on peine pour autant à prendre véritablement plaisir pour le moment.

Des bugs persistent, il est vrai, mais face à la volonté des développeurs de toujours proposer mieux pour atteindre leurs ambitions, il est difficile de véritablement en tenir rigueur au studio.

En effet, ici, on n’est clairement pas face à un éditeur de jeu AAA qui pèse des milliards et qui sort un mauvais jeu décevant les attentes alors qu’il a les moyens de faire bien mieux. La petite équipe française a, d’entrée de jeu annoncé la couleur et a peut-être eu trop rapidement les yeux plus gros que le ventre. Erreurs de jeunesses…mais qui ne demandent qu’à être corrigées, et pour ce faire, les développeurs devront y consacrer du temps et des efforts, sans avoir à leur disposition des moyens dignes de ceux des géants du milieu.

On a envie de croire en la finalité du projet et, sans chercher trop d’excuses à Strategiae, ce ne sont pourtant pas les circonstances atténuantes qui leur manquent.

Wars Across the World  Wars Across the World  Wars Across the World

Un potentiel colossal qui ne demande qu'à être exploité

Pour l’heure, on a l’impression que ce War Across the World est un éléphant ayant accouché d’une souris. Les développeurs n’ont pas encore trouvé la bonne recette pour retranscrire le projet alléchant sur le menu dans l’assiette du joueur. Pourtant, le jeu ne manque pas de qualités, même si son potentiel colossal est sous exploité et ne demande rien de mieux que d’être libéré.

Le choix de s’être appuyé sur le moteur Unity pour développer ce titre est en revanche un bon point à mettre au profit des développeurs. En effet, le jeu est léger et fluide et son aspect graphique, parfois légèrement surchargé sur la carte reste dans l’ensemble assez agréable sur un plan purement visuel.

Wars Across the World  Wars Across the World  Wars Across the World

6.5
Wars Across the World

Un potentiel inexploité
À condition de poursuivre le développement du jeu et de corriger ce qui peut et ce qui doit l’être, War Across the World a ce qu’il faut dans le ventre pour réussir son pari fou. Alors si pour l’instant, le pari est plutôt casse gueule, l’histoire pourrait vite devenir très belle. La balle est désormais dans le camp des développeurs. À eux de remplir cette séduisante coquille vide, pour en faire un jeu de référence, qui deviendrait alors unique en son domaine. On se sépare sur un 6.5/10, mais ne vous y trompez pas, si les développeurs font ce qu’il faut, cette note pourra rapidement être revue à la hausse.
Intérêt historique :War Across the World présente un intérêt historique des plus évident : celui de simuler la totalité de l’Histoire à travers ses grandes batailles. Malgré tout, le système de règle simplifie les batailles en vue de trouver un dénominateur commun et cela nous fait passer à côté de certains détails.
  • +Un jeu unique en son genre
  • +Un système de règle cohérent
  • +Un développeur à l’écoute
  • +Un potentiel colossal
  • -Des bugs
  • -Le prix
  • -Un multijoueur peu développé
  • -Un potentiel encore largement inexploité

  • Zog Chroniqueur, Historien, Testeur, Youtubeur
  • « Une Europe fédérée est indispensable à la sécurité et à la paix du monde libre. » par Jean Monnet en 1952