Carrier Battles for Guadalcanal en version 2.2

Wargameur québécois
guerreenjeu.net
20 décembre
2017
Carrier Battles for Guadalcanal en version 2.21. L’affichage des aires de reconnaissance est plus précis.

Cyril Jarnot est resté actif depuis la parution de notre test (lire le test) il y a un an, alors que le jeu était en version 1.6.

La version actuelle de Carrier Battles for Guadalcanal propose une dizaine de scénarios ainsi que la possibilité d’automatiser les missions de reconnaissance et les patrouilles de combat (CAP).

Les options associées aux scénarios comprennent davantage de situations hypothétiques (what-ifs) et incluent la variation de la météo, qui apporte à la fois de l’incertitude et de la rejouabilité.

Carrier Battles for Guadalcanal en version 2.22. Positions alliées au début du scénario « Operation Ke », portant sur l’évacuation de Guadalcanal par les Japonais au moyen d’un énorme Tokyo Express.

L’amélioration la plus importante tient dans l’ajout du mode multijoueur via les fonctionnalités d’iCloud. On peut non seulement subir toutes les traîtrises d’un adversaire humain, mais aussi aborder les scénarios depuis le camp japonais.

Huit scénarios sont ainsi accessibles, dont le nouveau « Operation Watchtower » (5-8 août 1942), qui marque le début de la bataille de Guadalcanal.

Le jeu gagne chaque mois plus de fluidité. Bien que des équilibrages restent à faire dans les scénarios multijoueur, Carrier Battles for Guadalcanal s’approche en douceur de la pleine maturité.

Carrier Battles for Guadalcanal en version 2.2  Carrier Battles for Guadalcanal en version 2.23. Contre un déboursé modique, les joueurs accèdent au mode multijoueur, aux options de jeu et à des scénarios supplémentaires. - 4. Le mauvais temps a des effets sur les chances de détection des escadres ennemies, sur les bombardements navals ainsi que sur les déplacements et l’atterrissage des avions.