The Banner Saga 2

Mère des phoques
Thématique
Mythologie nordique
19 avril
2016
Info sur le jeu
Plateforme
  • PC Windows
  • Mac OS X
  • PlayStation 4
  • Xbox One
ÉditeurStoic Studio
DéveloppeurStoic Studio
Date de sortieAvril 2016

« The saga continues... » sont les derniers mots qui apparaissent à la fin du récapitulatif de The Banner saga. Après un accueil favorable du public, notamment du nôtre, les vikings sont de retour pour arpenter des terres hostiles et foisonnantes de mythologie. À noter que ceux-ci retrouvent ou non les expériences acquises dans le premier opus : puisqu'il est possible d'utiliser sa sauvegarde de The Banner Saga.

Test de The Banner Saga 2

1. Un campement provisoire.

Liberté et responsabilité vont de pair

Dans The Banner Saga, chaque choix et chaque parole influencent le scénario, et avant même d'entrer dans le vif du sujet, il y a déjà une décision à prendre : Qui du père, Rook, ou de la fille, Alette, entrera dans la saga pour avoir sacrifié sa vie ?

Parmi la multitude de scénarios possibles, s'y inscrivent d'emblée deux destinées majeures qui chacune à leur façon forment un fil conducteur, altérant les attitudes des PNJ et, de ce fait, les événements. Si certains personnages se montreront agressifs et arrogants face à Rook, ils deviennent charmeurs et coopératifs en rencontrant Alette. À l'inverse, d'autres respecteront la présence de Rook en tant que leader tandis que certains clameront qu'Alette « ferait mieux de se trouver un mari au lieu de dire ce que l'on doit faire ».

Le reproche qui a pu être fait quant au manque de tonicité des dialogues du premier opus n'a point sa place ici. Ils peuvent s'avérer embarrassant, mordant, consternant, voire amusant lorsque ces dames veulent clairement quelque chose (ou plutôt quelqu'un) pendant que les destinataires jouent les candides.

Test de The Banner Saga 2  Test de The Banner Saga 2

2. Des couleurs chatoyantes. - 3. Une discussion père-fille.

Une haute rejouabilité

L'influence des joueurs sur le scénario apporte aussi une durée de vie considérable. Environ dix heures de jeu suffiront pour achever le périple une première fois. Une longévité des plus raisonnable compte tenu du fait qu'il faille choisir entre deux destinées dès le départ.

De plus, la difficulté des trophées a légèrement augmenté. Il ne suffit plus de tuer un ennemi avec chaque personnage mais d'en tuer au moins trois.

Avec son système de sauvegarde automatique, les joueurs n'ont pas à s'en soucier et peuvent à tout moment de l'aventure revenir à des sauvegardes précédentes, cela même si elles remontent à des chapitres entiers. Le système est d'autant plus judicieux, qu'il ne va pas s'activer à tout moment, c'est-à-dire qu'il ne sera pas forcément possible de retourner au moment précédant une décision, afin que les joueurs puissent en mesurer l'impact.

Test de The Banner Saga 2  Test de The Banner Saga 2

4. Le centaure Ro'ech. - 5. Le poète Aleo.

Un gameplay vivant, riche et intuitif

The Banner Saga 2 offre effectivement beaucoup de libertés aux joueurs. Aussi bien dans la trame narrative que lors des combats, où tour à tour les guerriers vont entrer en jeu. Le gameplay est à la fois simple et intuitif mais riche et complexe de par le nombre croissant de stratégie à élaborer. Ceci grâce à l'apparition de nouveaux personnages dont certains tenant des rôles inédits, tels les bardes Aleo et Sparr, la shieldmaiden Folka sans oublier les centaures : Canary, Derdriu, Ro'Ech, Scathach...

L'arrivée de combattants supplémentaires n'est pas la seule nouveauté du gameplay. Le camp d'entraînement présente bien plus d'intérêt qu'auparavant. Il est désormais possible d'y accomplir des défis pour y gagner des trophées et de la renommée. Pour rappel, la renommée permet de s'approvisionner, de promouvoir les personnages et se procurer des items à leur attribuer.

Test de The Banner Saga 2  Test de The Banner Saga 2

6. Une décision à prendre. - 7. Culte de Lauga : Déesse de l'amour.

Quand Mythologies scandinave et grecque se rencontrent

Les shieldmaiden sont décrites dans les sagas comme des femmes ayant choisi de prendre les armes. Freydis Eiríksdóttir est parfois considérée comme l'une d'elles. Une chronique à lire sur HistoriaGames lui est d'ailleurs consacrée si vous souhaitez en savoir plus.

Les recherches du Centre for Medieval and Early Modern Studies at the University of Western Australia menées en 2011 en Angleterre, ont permis de découvrir que sur quatorze tombes vikings datant de 800-900 après J.-C., sept appartiennent à des hommes, six à des femmes, la dernière personne restant de sexe indéterminé.

Les centaures sont des créatures mi-homme mi-cheval issues de la mythologie grecque. Ce n'est qu'au Moyen Âge qu'apparaissent leurs homologues féminins. Dans l'antiquité, ils enlèvent et violent des humaines. Deux d'entre eux seront tués par les flèches de la chasseresse vierge Atalante, l'unique femme argonaute.

Les chevaux ne sont d'ailleurs pas en reste dans la mythologie nordique. Le plus célèbre d'entre eux est sans doute Sleipnir, dont les huit pattes peuvent parcourir mer, terre et ciel sous les directives du dieu Odin.

Test de The Banner Saga 2  Test de The Banner Saga 2

8. Combat contre les dredges. - 9. Combat contre des centaures.

Une réalisation sonore et graphique de qualité

Encore une fois le sound design participe à l'immersion des joueurs avec une voix-off qui se déclenche lors des grands tournants de l'histoire, des musiques qui transcrivent l'atmosphère ambiante, des chants en chœurs qui ponctuent le voyage... Les paroles des personnages ne sont pas doublées durant les dialogues mais au combat les entend hurler. La présence des bardes sur le terrain, dynamise l'ambiance guerrière car leurs chants, eux, sont doublés. Selon le personnage, le chant peut s'agir d'un louange adressé à un combattant, ou bien d'un outrage lancé au camp adverse. Il est commun aux deux bardes d'encourager les troupes après la mort d'un ennemi.

Quant au graphisme, il ressemble trait pour trait à celui du premier opus, ce qui est loin d'être un défaut. D'autant que les terres du nord sont désormais plus riches en paysage : les terres enneigées cédant parfois leurs places à des forêts aux couleurs chatoyantes.

Le léger défaut que présentait les animations au combat a été corrigé. Elles ne défient plus la logique, à présent les personnages orientent leurs gestuelles en fonction de la position de l'ennemi.

9.0
The Banner Saga 2

Vivement la suite
The Banner Saga 2 surpasse son prédécesseur. Il est indéniable que Stoïc n'a rien laissé au hasard, et ne semble pas vouloir s'arrêter là. Puisque contrairement à celui du premier opus, le scénario présente une conclusion bien trop ouverte, intrigante et fertile pour ne pas se poursuivre.
Intérêt mythologique :
  • +La multiplicité du scénario et de ses intrigues.
  • +Le sound design vivant.
  • +La beauté du graphisme.
  • +Le gameplay à la fois complexe et intuitif.
  • +La liberté et l'implication des joueurs.
  • +La très grande rejouabilité.
  • +L'incohérence des animations a été corrigée.
  • -La faible différence entre les niveaux de difficulté.
  • -Uniquement en anglais pour l'instant. Alors qu'une simple subtilité de langage peut être fatale.

  • Gallinulus Pinguis Sainte-Mère des bébés phoques, Rédactrice, Testeuse, Chroniqueuse
  • "Personne ne peut longtemps présenter un visage à la foule et un autre à lui-même sans finir par se demander lequel est le vrai" Nathaniel Hawthorne