World of Tanks

Le_Moine
31 mars
2014
Info sur le jeu
Plateforme
ÉditeurWargaming.net
DéveloppeurWargaming.net
Date de sortie
  • Avril 2011 (PC)
  • Février 2014 (Xbox 360)
  • Juillet 2015 (Xbox One)
  • Janvier 2016 (PS4)

World of Tanks, est un MMO qui rencontre un véritable succès depuis 4 ans ! Ce «Free-to-Play » de simulation de chars de combat a su séduire un large panel de joueurs à travers le monde.

Avec la sortie de plusieurs RTS et autres jeux typiquement PC sur les consoles de salon, les développeurs de Wargaming.net ont passer un contrat d'exclusivité avec Microsoft, afin de proposer World of Tanks sur Xbox 360 ! Alors, cette mouture console est elle aussi agréable que sa grande sœur ?

From Bielorussia with Love

Avant de se lancer sur le jeu en lui même, soulignant un fait assez original. Ce n'est pas tous les jours que l'un des cartons vidéoludiques du moment est issu d'une société basée dans l'une des dernières dictatures du monde... Encore moins quand elle profite des opportunités financières intéressantes de Chypre pour y implanter l'un de ses QG. Comble du paradoxe, Wargaming.net a racheté 3 studios américains : BigWorld, Day 1 Studios (F.E.A.R 3) et Gas Powered Games (la série Dungeon Siege). Le studios possède des locaux en Russie, en Ukraine, en Allemagne, en Corée du Sud, à Singapour et en Australie. Sans oublier le partenariat signé avec le géant américain Microsoft pour la version console de World of Tanks, qui nous intéresse aujourd'hui. Paradoxal quand on sait que les USA, et l'Europe sanctionnent la Biélorussie depuis 2011... afin de protester contre les arrestations d'opposants politiques dans le pays, et autres droits fondamentaux bafoués... (la Biélorussie est, entre autres, 168e nation sur 179, au classement de la liberté de la Presse...). Néanmoins, le pays attire bon nombre d'investisseurs étrangers et affiche une croissance (env. 8%) à en faire frôler la crise cardiaque à notre gouvernement.

Sur cet aparté géopolitique, passons au jeu en lui même. World of Tanks est un wikipedia virtuel des chars de combat. Proposant des tanks des années 30 jusqu'au début des années 50 (avec la Guerre de Corée). Répartis en 5 catégories : Chars légers, chars moyens, chars lourds, chasseurs de chars et canons automoteurs. De quoi varier les plaisirs et parfaire sa culture tankiste. Car, World of Tanks vaut vraiment pour son aspect « musée du char ». Le nombre d'engins est impressionnant, et les détails sont très poussés. Néanmoins, il faut nuancer la chose. En effet seuls « 100 chars » ont fait le déplacement de la version PC à la version Xbox 360. Mais cela reste déjà beaucoup pour un jeu console, d'autant plus quand on connaît l'historique des jeux de chars sur consoles... pas très glorieux.

Avis aux amoureux des chars, World of Tanks est véritablement 100% Online. Si un petit tutoriel est là pour vous apprendre les commandes de bases, tout le reste se passe en ligne. Pas de mode contre l'IA, rien... C'est bien triste, tant le jeu aurait à proposer même en solo. D'ailleurs cette version Xbox 360 n'a que le nom de Free-To-Play. En effet, le système de jeu en ligne sur cette console exige l'achat d'un abonnement en ligne pour pouvoir jouer. World of Tanks propose une sorte de « démo gratuite de 7 jours » pour tomber amoureux du jeu et avoir envie de débourser les dizaines d'euros nécessaires à l'obtention d'un compte gold. C'est là le principal défaut de cette version console du célèbre MMO. La facture peut vite grimper car, comme tout bon F2P qui se respecte, celui-ci propose une boutique en ligne riche proposant des améliorations, du boost d'XP et, bien entendu, des chars Premium. Frustrant quand on sait que ces derniers sont un avantage quasi-décisif parfois pour la victoire, et que sans boost d'expérience, il sera très difficile de progresser dans le dernier tiers du jeu... Tout cela confère aux batailles du jeu un aspect parfois trop déséquilibré. Rageant, surtout quand on sait que les joueurs consoles sont plus dans le « plaisir instantané » que les joueurs PC.

Les batailles, voilà un aspect très positif du jeu. Affrontez-vous sur l'un des 7 environnements disponibles, pour le moment. 7 maps où les batailles entre chars seront rudes et palpitantes ! D'autant plus que Wargaming.net, enfin Day 1 Studios responsable de ce portage console, a su proposer un gameplay véritablement bien adapté à la manette ! Un véritable régal ! Tout est intuitif, bien pensé et facile à prendre en mains ! Idéal pour les novices comme pour les experts de ce genre de jeu. Le portage est donc une réussite parfaite à ce niveau là. Chaque bataille sera ainsi, différente, et pourra tourner au carnage ou à la victoire suivant la « distribution des cartes », votre char et la position des ennemis. Un petit aspect réaliste assez savoureux. Bref, au pad, le jeu est excellent !

Panzer I

Mais comme expliqué précédemment, la version Xbox 360 n'est pas aussi fournie que la version PC. D'une part nous ne retrouvons qu'une centaine de chars sur les 300 de sa grande sœur, mais il n'y a également que 3 nations (Allemagne, USA et Royaume-Uni) contre 7 sur PC. De plus, l'aspect « abonnement Gold obligatoire » est vraiment rédhibitoire pour quelque chose qui est totalement gratuit sur PC... Enfin, World of Tanks a eu le droit à 4 ans de Mises à jour sur PC, la version 360 n'en a malheureusement pas bénéficié. Elle est donc un peu en deçà de sa grande sœur et on espère que le suivi sera assez fort afin de combler au mieux le retard entre les deux versions. D'autant plus que la mouture PC accueille une refonte graphique assez forte... alors que sa petite sœur Xbox 360 offre des graphismes un peu moyens pour un jeu de 2014. A suivre donc. On compte sur Wargaming.net/Day1 Studios pour travailler le tout.

D'un point de vue historique, World of Tanks est surtout intéressant pour son aspect « garage géant de chars ». Beaucoup de détails techniques sont développés sur chaque tank, mais on aurait aimé en savoir bien plus sur eux, leur histoire, leurs faits d'armes... et pas seulement sur leur équipement et leurs versions. Néanmoins, le jeu aura le mérite de nous pousser vers des ouvrages plus spécialisés et qui nous expliqueront mieux le contexte historique d'utilisation de ces chars.

7.0
World of Tanks

Que penser de ce portage Xbox 360 ? World of Tanks est et restera World of Tanks, Day 1 Studios a su reproduire un jeu partageant les qualités de la grande sœur PC sur Xbox 360. Accessible, facile à prendre en mains, intéressant, prenant... cette simulation de chars de combat massivement multijoueurs est toujours aussi bonne ! Néanmoins, on peut regretter l'obligation de souscrire à un abonnement Xbox Live Gold pour y jouer plus de 7 jours, et il faut souligner que le contenu n'est pas aussi conséquent que l'on aurait pu l'espérer. Comme beaucoup de MMO, World of Tanks Xbox 360 est un jeu à mutation, et il sera intéressant de voir ce qu'il va devenir dans les mois à venir. Nonobstant, les joueurs disposant d'un PC capable de faire tourner le jeu et n'étant pas allergiques au combo clavier/souris, n'ont pas vraiment de raisons de succomber à la version console du titre. Pour les autres, bienvenue dans l'aventure unique de World of Tanks 
Intérêt historique :
  • +Prise en mains immédiate
  • +Un vrai World of Tanks sur console
  • +Un grand nombre de chars...
  • -...mais 3 fois moins que sur PC
  • -Les déséquilibres (premium vs gratuit, matchmaking)
  • -Abonnement Gold Obligatoire

  • Le_Moine Fan de Rallye et des brunes, Ancien membre d'HistoriaGames
  • « La fin de l’espoir est le commencement de la mort. » De Gaulle
    « If in Doubt, flatout. » Colin McRae