Velvet Assassin

Le_Moine
26 avril
2012
Info sur le jeu
Plateforme
  • PC Windows
  • Xbox 360
ÉditeurGamecock Media Group
DéveloppeurReplay Studios
Date de sortieJuin 2009

Annoncé en 2003 sur PC, Xbox et Playstation 2 par Toro Team (plus connu sous le nom de Replay Studios), Sabotage 1943 était un FPS orienté infiltration et prenant place en pleine seconde guerre mondiale. Prévu pour 2004, puis pour 2005, le jeu a finalement rejoint la liste des titres dont on a plus de nouvelles pendant presque 2 ans ! Pour finalement revenir en 2006 sous forme d'un Third Person Shooter totalement axé infiltration. En 2008, le jeu est annoncé sous le nom de Velvet Assassin et programmé pour sortir sur Playstation 3, PC et Xbox 360. Finalement seules, les deux dernières versions sortiront en mai et juin 2009.

The Life That I Have

Dans Velvet Assassin nous incarnons une certaine Violette Summer. Ce personne fictif est basé sur la véritable Violette Szabo (née Violette Reine Elizabeth Bushell) qui était une résistante mais aussi un agent secret britannique du SOE. Elle fut arrêtée lors de sa seconde mission en France et sera exécutée en Février 1945 au camp de Ravensbrück par la S.S. Le lien entre les deux personnages s'arrête là, un prénom et un physique. Car dans Velvet Assassin, Violette Summer aura de nombreuses missions à effectuer  derrière les lignes ennemies. On retrouve notre Violette à son réveil dans un hôpital Français, un peu perdue la belle commence à nous narrer son histoire et c'est via ces flashbacks que nous allons vivre son aventure. Aventure dont l'objectif principal est un certain colonel nommé Willi Schüntzel, aussi connu sous le nom du « Boucher de Paris ». Il est un membre de la Gestapo particulièrement violent et un meurtrier sans foi ni loi.

Si l'histoire n'est pas forcément très développée dans sa finition, l'ensemble n'en reste pas moins crédible et surtout relativement glauque et noir ! Ne vous fiez pas au 16+ sur la jaquette... le jeu traitera et mettra en scène des thèmes peu abordés comme le meurtre d'enfants, ou encore les massacres de villages entiers et aussi les dilemmes moraux qui pouvaient s'offrir à la résistance française. La dernière mission peut vous marquer à vie tant elle est chargée en émotion et en réalisme ! On notera que si les évènements ne sont pas 100% fidèles à ce qui a pu se passer entre 1939 et 1945, ils sont inspirés de faits réels. Ainsi, l'une des missions vous fera fortement penser à Oradour-sur-Glane. En somme, ce Velvet Assassin propose une aventure originale et unique dans un contexte fortement (trop selon certaines mauvaises langues) exploité en jeu vidéo.

Test de Velvet Assassin  Test de Velvet Assassin  Test de Velvet Assassin

Et histoire de se montrer encore plus originaux, les allemands de Replay Studios nous propose un jeu d'infiltration à la 3e personne ! Si certains penseront tout de suite à Prisoner of War de Codemasters, le titre édité par DTP Entertainment propose une infiltration bien plus poussée. A l'instar des premiers Splinter Cell ou d'Hitman, Velvet Assassin ne vous laissera pas jouer les gros bras et nettoyer la carte comme on nettoie un mur au Karcher. Violette est une jeune et jolie femme fragile, ainsi la mort est facile dans ce titre. Une expérience basée sur l'apprentissage des cartes et des niveaux qui aura fait râler plus d'un joueur et d'un journaliste à l'heure où dans les hits actuels la santé se régénère tranquillement derrière un mur. Ainsi, il vous faudra bien anticiper les déplacements de vos adversaires et vous faire le plus discret possible, sous peine de finir six pieds sous terre ! Et pourtant, les ennemis ne sont pas très nombreux (5 sur la première mission par exemple), mais face à des MP-40 que faire armée d'un simple couteau et d'un pistolet silencieux aux munitions très limitées ? Au cours de certaines missions vous devrez enfiler un uniforme allemand et vous fondre dans la masse ! Soyez le plus "naturel" possible car vos talons vous trahiront immédiatement si vous avez le malheur d'être un peu trop pressé ! Velvet Assassin mise tout sur l'infiltration pure et dure et n'hésitera pas à froisser de nombreux joueurs en recollant à un style passant pour oldschool face aux titres actuels. Néanmoins les développeurs proposent des checkpoints, pas toujours très bien placés, mais qui vous éviteront de refaire un niveau en entier. A la fin de chaque niveau vous aurez le droit à une notation (qui va de Débutant à Assassin) et qui vous montrera à quel point vous avez su allier efficacité et discrétion. On ne sait pour quelle raison, les développeurs ont eu envie de nous proposer quelques passages beaucoup plus orienté action. Et du corps d'Hitman, Violette se mue en Lara Croft afin de dézinguer à tout va les ennemis armée d'une STG 44 ou d'un fusil à pompe. Des passages peu heureux qui ne rendent pas le jeu meilleur et nous font regretter de ne pas pouvoir les effectuer en tant qu'agent infiltré.

Velvet Assassin propose également un système d'XP qui permet d'améliorer les capacités (Morphine, infiltration et force) de Violette Summer. Afin de gagner les précieux points d'expérience, il vous faudra fouiller les niveaux afin de trouver des objets à collectionner. Après, libre à vous de redistribuer les points comme vous l'entendez.

Ici pas de caméra collante, de grenade flash, de rossignol ou autre gadget faisant la renommée de l'espion. Vous pourrez utiliser un masque à gaz pour vous protéger des déchets toxiques, jouer avec une lampe de poche afin de mieux voir dans le noir (mais aussi d'être mieux vu de l'ennemi...), siffler afin d'attirer un soldat allemand vers vous, ou bien dégoupiller la grenade attachée à la ceinture de votre adversaire. Le seul petit bonus qui sort du lot, c'est la morphine. Violette nous narrant ses aventures depuis un lit d'hôpital, elle a sa portée une seringue de morphine. Cette dernière a pour effet de ralentir le temps dans le jeu. Un bullet time qui vous sauvera la mise à de nombreuses reprises ! Passer en mode "morphine" pour voir une Violette qui se déplace en nuisette à travers les lignes ennemies et qui pourra prendre à revers les soldats allemands qui bloquaient son passage. Un sacré avantage qui ne dure que quelques secondes et qui est en quantité très limitée ! A vous d'en faire le meilleur usage possible.

Test de Velvet Assassin  Test de Velvet Assassin  Test de Velvet Assassin

Seule la mort peut m'arrêter.

Graphiquement parlant Velvet Assassin ne casse pas la baraque mais offre un rendu très artistique qui donne au jeu un aspect peinture très appréciable. Les couleurs sont chaudes ou froides en fonction du décor (chaudes à l'extérieur, froides en intérieur). Les effets d'ombres et de lumières sont sublimes et s'avèrent utiles lors de certaines situations où vous n'avez que l'ombre de votre ennemi pour vous situer. Les décors sont assez variés, mais les maps ne sont pas très grandes. De ce fait, le jeu ne propose pas une très grande liberté et si la façon de tuer un ennemi ne dépend que de vous, le chemin à emprunter est malheureusement "balisé". Une linéarité très regrettable et qui augmentera votre nombre de morts au cours du jeu. D'autant plus vrai que les interactions avec le décor sont prédéfinies et uniquement applicables à certains endroits et certains moments. C'est indéniablement le gros point faible du jeu.

Côté mise en scène, Velvet Assassin ne fait pas dans la surenchère, mais propose des passages riches en émotions et des exécutions parfois très violentes. Sobre mais sans détours, voilà comment résumer la mise en scène mais aussi le titre de Replay Studios.

Le passage en mode morphine est l'occasion de donner à ce Velvet Assassin un côté poético-dramatique. La belle Violette est donc en nuisette et se balade au ralenti dans un univers légèrement flou et teinté de gouttes de sang qui virevoltent, et sont modélisés, telles des pétales de rose. Un choix artistique original mais très bien réalisé. Une idée qui colle également avec le personnage de Violette Szabo qui aimait la poésie.

Si Capture motion il y a eu, le résultat n'est pas non plus digne d'un film. En effet, et comme pour les Hitman, les personnages sont relativement rigides. Violette manque de souplesse et ses animations donnent parfois l'impression qu'elle est scotchée à une barre de fer et qu'elle ne peut faire des mouvements un peu plus réalistes, dommage.

La bande son du titre recèle de très bons thèmes musicaux qui collent à merveille avec le titre de Replay Studios. Loin des thèmes symphoniques à la Medal of Honor, Velvet Assassin propose des musiques douces mais qui mettent bien en valeur l'action. Le jeu est en VOSTFR, mais à l'instar des Grand Theft Auto, ce choix fait gagner le titre en qualité. Les dialogues sont bien pensés et c'est surtout les répliques des soldats allemands qui attirent l'attention du joueur. Parfois utiles pour certaines informations, elles sont aussi criantes de vérité et donnent l'impression de faire un voyage dans le temps et de se retrouver à côté de véritables soldats. Une humanité qui va bien à ce Velvet Assassin.

Humanité qui échappe à l'IA. Les allemands font trop robots et leurs chemins sont bien trop scriptés. Leurs réactions sont parfois étonnantes et pas très uniformes (un coup l'ennemi va vous sentir dans son dos, un coup non). Dommage que les développeurs n'aient pas plus travaillé cet aspect si important dans un jeu d'infiltration.

Test de Velvet Assassin  Test de Velvet Assassin  Test de Velvet Assassin

Blitzgrieg

Si le jeu est véritablement prenant, il peut se montrer très court. En effet, un succès vous demandera de finir Velvet Assassin en moins de 5 heures. La majeure partie des joueurs termineront le jeu de manière un peu plus longue, mais les rois de l'infiltration ou les amoureux de Violette qui se refont une partie, pourront boucler le jeu en 3h30-4h. C'est bien regrettable évidemment, d'autant plus que le titre ne propose pas de modes annexes afin de prolonger la durée de vie ou de modifier l'expérience du jeu (un mode scoring par exemple ou des petits missions snipers).

Pour les fadas d'Histoire, Velvet Assassin n'est pas un produit au réalisme historique ahurissant, mais un titre qui permet de plonger de manière originale et émotionnelle dans une période qui a eu le droit à de nombreuses "adaptations" en films, jeux vidéo et autres ouvrages. Les situations présentes dans Velvet Assassin paraissent néanmoins vraisemblables même si l'on sait que le titre est inspiré de faits réels et non basés sur des faits réels.

7.5
Velvet Assassin

Velvet Assassin est une excellente surprise. Ne vous fiez pas aux notes données par une presse qui jubile devant le nouveau visage de la série Call of Duty et qui pense que la morphine n'était pas utilisée à l'époque. Velvet Assassin est une expérience originale, unique et rare dans le jeu vidéo actuel. Véritable jeu d'infiltration, le titre de Replay Studios propose un gameplay et une difficulté qui pourront en rebuter plus d'un mais qui prouve que jeu vidéo occidental actuel n'est pas toujours synonyme de "finger in the noise". Il est encore plus intéressant de découvrir ce jeu qu'il est l'unique projet indépendant de Replay Studtios à avoir pu voir le jour avant la fermeture du studio (l'autre projet étant Survivor, un jeu qui devait nous faire revivre les plus grandes catastrophes du XXème siècle). Avis aux amoureux de la seconde guerre mondiale, des personnages atypiques et charismatiques et des jeux d'infiltration, ce Velvet Assassin est un incontournable pour vous !
Intérêt historique :
  • +L'ambiance
  • +Le personnage de Violette Summer
  • +Un vrai jeu d'infiltration
  • +Pas de détours dans l'émotion, vision noire de la WWII.
  • +Orientation artistique
  • +Bande son
  • +Les exécutions à la grenade
  • +Effets de lumières et d'ombres
  • -Trop linéaire/scripté
  • -Animations un peu trop raides
  • -Phases d'action pure
  • -Un peu trop court... on en veut encore !

  • Le_Moine Fan de Rallye et des brunes, Ancien membre d'HistoriaGames
  • « La fin de l’espoir est le commencement de la mort. » De Gaulle
    « If in Doubt, flatout. » Colin McRae