Tropico 5

Le_Moine
Thématique
14 juillet
2014
Info sur le jeu
Plateforme
  • PC Windows
  • Mac OS X
  • Linux
  • Xbox 360
  • PlayStation 4
ÉditeurKalypso Media
DéveloppeurHaemimont Games
Date de sortieMai 2014

Tropico est une série de city-builder où l'on incarne non pas un maire mais un dictateur. À nous de gérer une cité-état sur une île paradisiaque. Après deux opus par Take-Two en 2001 et 2003, c'est Heamimont Games et Kalypso Media qui s'occupent de la saga.

Tropico 3 a été une véritable renaissance, et depuis la série évolue petit à petit. Reste à savoir si, à l'inverse de Tropico 4, Tropico 5 est un véritable pas en avant pour la série...

Dans la famille El Presidente...

Tropico 5Après plusieurs épisodes où l'on incarnait El Presidente, un dictateur fraîchement « élu » sur son île paradisiaque et tropicale, Tropico 5 se veut plus poussé dans l'histoire de l'île paradisiaque que vous allez devoir gérer. Ainsi, tout commence en 1800 où vous êtes un simple gouverneur espagnol. À vous de gérer cette province de l'empire espagnol et de faire vos preuves. Différents challenges d'époque s'offriront alors à vous, un passage très sympathique et plein de fraîcheur. Une véritable bol d'air dans la série qui possède un petit côté Civilization. Une fois l'indépendance annoncée grâce à votre groupe révolutionnaire, cette île deviendra la vôtre.

Puis le XXème siècle arrive, si vous êtes toujours à la tête de votre cité-état, les problèmes vont vous arriver droit dans la figure. Des guerres mondiales, une guerre froide et un paquet d'évolution. L'heure des choix sonnera. Il faudra ainsi, décider de se rallier à l'Axe ou de choisir de rejoindre les Alliés. Penultimo rempile une fois de plus pour nous seconder et nous aider dans notre progression.

Progression, un mot qui résume bien Tropico 5. Ici, vous allez traverser les âges et tout l'univers de Tropico va évoluer avec le temps. Votre constitution étoffera avec le temps et vos choix auront une répercussion sur le développement de votre dictature... ou république démocratique si vous choisissez cette voie obscure. Vos amendements influenceront pour de longues années – contrairement à Poutine vous ne pouvez modifier la constitution trop souvent – et auront des conséquences sur le développement de votre état. Il faut donc bien réfléchir avant de choisir et il faut également le faire en fonction de l'arbre de recherche. Cette grosse nouveauté de Tropico 5 vous permet de faire évoluer vos infrastructures et rester indépendant.

Grâce à quelques ingénieurs et une bibliothèque, vous pourrez ainsi facilement progresser dans l'aventure de votre dynastie. Car oui, Tropico 5 vous propose de créer votre Dynastie. Une bonne idée même si on se retrouve parfois pris aux pièges de sa propre famille (réaliste le jeu !). Chaque membre de votre dynastie ayant des compétences et des bonus propres. À vous de savoir où vous voulez aller et d'éviter le vilain petit canard de votre lignée qui pourrait réduire à néant des décennies de diktat. Un véritable plus pour le jeu mais qui aurait gagné à être plus poussé/développé.

C'est à peu près tout pour les nouveautés de Tropico 5, le jeu reste au final assez proche de Tropico 3 et donc Tropico 4. On est face à une sorte de gros addon qui permettrait d'allonger la durée de vie et le temps passé sur l'île paradisiaque. On regrettera qu'il n'y a toujours pas de véritable (r)évolution de la série. Tropico 5 repose sur ses acquis, et les habitués de la série auront l'impression de reprendre une partie arrêtée à l'opus précédent. C'est là le principal défaut de ce Tropico 5. Au rayon des points négatifs on notera que la population réagit de manière aléatoire et lunatique. Si dans certains pays on sait qu'il y aura toujours des manifestations à la moindre tentative de réforme, et que le président en place sera toujours critiqué, ici, vos « sujets » réagiront sans véritable logique. Un aspect instable qui fait que vous ne serez jamais aussi populaire qu'espéré. Même en réalisant la plus belle des démocraties, vos électeurs auront à peu près les mêmes insatisfactions qu'en pleine dictature.

S'il est très simple de gérer sa balance commerciale, gérer sa société est parfois un fardeau qui rappelle Cities XL où tout pouvait dégénérer rapidement. C'est bien dommage. Peut-être est-ce lié à l'accessibilité de ce Tropico 5. Les développeurs ont voulu rendre le jeu un peu plus simple, plus facile à aborder pour le commun des mortels. Un résultat bénéfique sur certains points (commerce, développement de la ville, risque d'échecs) mais qui ouvre la porte à une perte de réalisme, de données et à une population difficile à satisfaire. En plus de cette facilité, le jeu demeure assez répétitif. Comme souvent dans un city-builder, il arrive un moment où l'on tourne un peu en rond, mais dans ce Tropico 5 on a parfois l'impression de vivre « Un jour sans fin » conjugué à « Retour vers le Futur ». Un sentiment parfois désagréable et qui peut diminuer le plaisir de jeu.

… je voudrais le Grand-Père

Tropico 5Graphiquement parlant ce Tropico 5 est plus beau et plus détaillé. L'évolution historique et celle des âges se ressentent vraiment visuellement. Un plus très agréable. Néanmoins le jeu est plus gourmand que par le passé alors que l'évolution graphique n'est pas si frappante. Un même PC qui faisait tourner sans soucis Tropico 4 et ses add-ons peut donc souffrir face à Tropico 5, attention donc. Il nous tarde de découvrir les versions consoles pour voir le potentiel graphique du jeu porté sur des machines où tout le monde est logé à la même enseigne.

Techniquement parlant, pas de soucis à signaler. Peut-être quelques ralentissements mais là, c'est souvent la faute à votre ordinateur qui surchauffe. En dehors de cette gourmandise technologique un peu décevante Tropico 5 ne souffre pas de véritables soucis techniques. Comme souvent dans un jeu vidéo, on notera quelques bugs (une maison qui prend feu pendant des années, l'impossibilité de construire un bâtiment car le jeu ne veut pas le construire là où vous le souhaiter, des PNJ invisibles...) rien de bien méchant ni bloquant.

Du côté de la bande son, Tropico 5 offre encore et toujours cette même sélection musicale dansante... mais saoulante au bout de quelques heures de jeu. Toujours le même thème musicale, la musique cubaine/latine, en boucle. Si les chansons changent, le style reste identique. Dommage. On aurait aimé une évolution historique de la musique. Le jeu est en VF, et les dialogues sont toujours aussi savoureux et bourrés d'humour. Un véritable plus pour ce Tropico 5, preuve que la série arrive à se renouveler et continuer à nous surprendre de par son humour.

Tropico 5 offre un mode multijoueurs, une première dans la série. Coopératif ou compétitif, à vous de choisir. Le premier est très sympathique et vous permet de vivre l'expérience Tropico à 2. La diplomatie y a un rôle importante et permet de développer son île plus vite. Le mode « versus » est lui une bonne idée sur le papier, mais se termine souvent en règlement de comptes, dommage. En tout cas, cet ajout est bienvenu et offre encore plus de contenu à un jeu déjà très riche ! Notons aussi, le mode bac à sable qui est savoureux grâce à l'évolution dans les âges de ce Tropico 5. Un jeu dans le jeu, de quoi y passer de très longues heures.

Tropico 5  Tropico 5  Tropico 5

Tropico 5  Tropico 5  Tropico 5

7.5
Tropico 5

Tropico 5 est un bon jeu. L'idée de voyager à travers les âges est excellente et apporte un bol d'air frais à la série. Malheureusement, celui-ci ne s'accompagne pas de son lot de nouveautés escompté. Le jeu est un peu trop proche de Tropico 3, pourtant sorti en 2009 !, et on se demande, comme pour Tropico 4, si le chiffre est justifié. Une amer déception tant sur le papier, le jeu pouvait apporter un véritable renouveau dans la série. Ajouté à cela une certaine répétitivité et une accessibilité faite aux dépens du détail, et vous comprendrez pourquoi ce El Presidente n'est pas autant acclamé.
Intérêt historique :Voyager dans les époques et un bon moyen de se rendre compte de certains enjeux de ces temps-là, mais Tropico 5 ne développe pas assez l'aspect historique de l'univers qu'il propose.
  • +Les différentes époques
  • +Le contenu
  • +Le mode coopératif
  • +L'humour
  • +Toujours aussi prenant/efficace
  • -Accessibilité au détriment du détail
  • -Répétitif
  • -Encore trop proche de Tropico 3
  • -Les musiques... au bout d'un certain temps de jeu
  • -La population et ses réactions

  • Le_Moine Fan de Rallye et des brunes, Ancien membre d'HistoriaGames
  • « La fin de l’espoir est le commencement de la mort. » De Gaulle
    « If in Doubt, flatout. » Colin McRae