Team Assault : Baptism of Fire

Fantômas
6 avril
2012
Info sur le jeu
PlateformePC Windows
Éditeur
  • Matrix Games
  • Slitherine Software
DéveloppeurZEAL Game Studio
Date de sortieMars 2012

Le jour se lève dans un petit village italien, quand tout à coup, une dizaine d'ombres se dessinent à l'horizon. Les gars de la 101e arrivent pour chasser les allemands du village. Le silence est pesant...

Thompsons et M1 Garand au poing, vérifiant nerveusement leur équipement, scrutant avec attention les rues étroites du village, les voila près de la place du marché, un de leurs objectifs, quand une rafale de mitrailleuse vient briser le silence. Le caporal de l'escouade s'effondre, frappé à mort. Ce genre de scène digne de n'importe quel film de guerre est en fait un moment récurrent de Team Assault : Baptism of Fire, le jeu de tactique au tour par tour développé par les Suédois de ZEAL Game Studio.

Test de Team Assault : Baptism of Fire  Test de Team Assault : Baptism of Fire  Test de Team Assault : Baptism of Fire

Team Assault : Baptism of Fire permet de revivre des escarmouches en pleine seconde guerre mondiale entre soldats alliés (britanniques/américains) et de l'Axe (allemands/italiens). Vous vous retrouvez à la tête d'escouades se composant de 2 à 8 hommes. Pour remplir votre objectif, vous devez vaincre votre ennemi ou capturer des points stratégiques selon le mode de jeu que vous avez choisi. Combats de rues, assauts, prise et défense de points stratégiques sont autant de faits d'armes au programme de Team Assault : Baptism of Fire.

Disons le franchement, il n'y a pas de mode campagne et c'est bien dommage car une ligne narrative aurait pu permettre de revivre des aventures à la Band of Brothers. Au lieu de cela, nous avons la possibilité de jouer en escarmouche (le seul mode solo) ou en multijoueur. Mais ne vous inquiétez pas, Team Assault : Baptism of Fire est loin d'être mauvais.

Pour gagner, il vous faudra vaincre votre ennemi en tuant l'intégralité de ses troupes ou en capturant et en tenant pendant un certain temps des positions stratégiques clés. Pour cela, vous serez à la tête de plusieurs escouades aux rôles différents. Certaines seront des escouades d'éclaireurs, certaines de snipers, d'autres d'assaut. Ces escouades peuvent contenir de 2 à 8 hommes. Chaque escouade possède des disciplines (compétences spéciales) et des équipements spécifiques. Les snipers auront des fusils de précisions, les équipes du génie posséderont des armes automatiques et des explosifs tandis que les escouades de médecins verront certains de leurs hommes seulement armés d'un pistolet. Il y a des escouades pour tout type d'assaut ou de défense : attaques au lance-flammes, mitrailleuses lourdes, troupe d'assaut, soin...

Les disciplines confèrent aux escouades des avantages les rendant plus efficaces. On peut citer la discipline vétéran qui permet à l'escouade de ne pas subir de perte de moral lors qu'un des membres de l'escouade est tué ou blessé (toutefois, si le blessé est abandonné, la pénalité s'applique) ou la discipline assaut qui permet aux escouades qui la détiennent de regagner du moral lorsqu'elles éliminent des escouades adverses ou capture des objectifs. Ces compétences permettent de faire varier la manière d'utiliser chaque escouade qui recevra donc un rôle précis.

Test de Team Assault : Baptism of Fire  Test de Team Assault : Baptism of Fire  Test de Team Assault : Baptism of Fire

Team Assault : Baptism of Fire est au tour par tour, vous jouez d'abord toutes vos escouades initiales chacun leur tour, mais les escouades appelées en renforts seront gérées lors d'autres tours, séparément de vos troupes déjà en place, ce qui hache un peu le rythme des parties. Lorsque c'est à votre tour de jouer, une de vos escouades est activée au hasard, vous ne choisissez pas laquelle mais vous devrez faire avec.

Comparé à certain jeux de stratégie, où les escouades sont gérées comme une entité unique, dans Team Assault : Baptism of Fire, une fois l'escouade activée, vous devez gérer les soldats un à un en respectant une cohésion au sein de l'escouade. Ainsi, vous pourrez vous déplacez sur une distance que vous désirez, mais une fois la destination du premier soldat activé, vous devez placer les autres près de lui pour conserver une certaine cohésion. Il y a deux types de mouvements : les mouvements de base, qui vous permettent d'effectuer une action tout de suite après la destination atteinte, ou le sprint qui permet d'atteindre des destinations plutôt éloignées mais sans que vous puissiez agir ensuite.

En plus des mouvements, vous pouvez effectuer des actions spécifiques : tirer, jeter des grenades, poser des explosifs, capturer une position, soigner les blessés ou bien ne pas agir. Bien entendu, vos soldats agissent indépendamment, ce qui vous permettra de combiner des actions comme une capture d'un objectif par l'un de vos hommes tandis qu'un autre tir sur l'ennemi et qu'un dernier soigne un blessé. Les actions que vous n'effectuez pas pourront servir lors des "contre-tours", il s'agit de mini-tour inclut dans la phase de jeu ennemie qui vous permet de réagir à certaine de leurs actions, notamment lorsqu'une de vos escouades est prise pour cible. Elle aura alors la possibilité d'agir, par exemple de tirer sur l'assaillant ou de battre en retraite. Le décor est important, il procure des couverts plus ou moins importants qui feront varier le déroulement des combats. De même le nombre de munitions étant pris en compte, il faudra penser à se réapprovisionner près de ces fameuses boites à munitions sans quoi vos troupes combattront au pistolet.

Test de Team Assault : Baptism of Fire  Test de Team Assault : Baptism of Fire  Test de Team Assault : Baptism of Fire

Venons-en aux combats, la facette principale du jeu. Vous pouvez tirer avec vos armes, jeter des grenades, fumigènes pour cacher vos unités, ou à fragmentation pour blesser l'ennemi mais dans un  périmètre précis. Dès qu'un ennemi est visible pour vos troupes, une cible rouge apparaît au dessus de sa tête. A partir de ce moment, vous pouvez ouvrir le feu sur lui si la ligne de vue de votre soldat n'est pas encombrée. Celle ci est représentée par une ligne de vue d'une certaine couleur en fonction de la distance, sachant qu'une ligne grise signifie que l'ennemi est hors de portée ou de vue. Lorsque vous pouvez tirer, une liste des facteurs pris en compte pour la résolution du tir apparaît. Le résultat peut varier en fonction de la distance, du couvert, du mouvement effectué avant le tour, la précision des armes...

La possibilité de faire mouche est exprimée en pourcentage. Lorsque votre unité tire, chaque soldat tire séparément ou en groupe, aussi bien en rafale qu'au coup par coup. Vous pouvez aussi bien rater votre cible, blesser un ennemi ou mieux, le tuer. En fonction du résultat, l'ennemi perd plus ou moins de moral et s'il est désemparé, peut battre en retraite ou se mettre à couvert. Vous pouvez aussi combiner tir et lancer de grenades pour accroître vos chances de détruire une escouade ennemie ou de la démoraliser suffisamment pour que cette dernière se replie.

Mais l'ennemi aussi peut vous tirer dessus (heureusement d'ailleurs). Lui aussi est soumis aux mêmes difficultés que vous. Lorsque vos unités sont touchées, elles perdent du moral. Pour le faire augmenter, il faut vaincre les ennemis, capturer les objectifs, battre en retraite (pour ne plus en perdre dans ce cas de figure) ou soigner les blessés. Dans Team Assault : Baptism of Fire, vous pouvez en effet soigner vos blessés. Plusieurs hommes peuvent pratiquer les soins, mais le blessé ne survit pas forcément, il peut mourir alors que ses camarades lui portent secours. Si toutefois le blessé est sauvé, il est retiré de la map, en d'autres termes, il est retiré du front. Vos hommes gagnent alors du moral car ils savent que leur camarade est hors de danger.

Vos exploits vous apporteront des points qui vous permettront d'acheter d'autres escouades qui arriveront en renforts en cours de partie.

Test de Team Assault : Baptism of Fire  Test de Team Assault : Baptism of Fire  Test de Team Assault : Baptism of Fire

Au niveau historique, le jeu est fidèle aux armes et uniformes des armées en présences. Vous pourrez aussi bien incarner américains, britanniques, italiens ou allemands. En plus de cela, vous aurez aussi la possibilité de mener des parachutistes ou des troupes de l'armée de terre. On reconnaît facilement l'uniforme des hommes de la Wehrmacht (uniforme vert-de-gris) que celui des paras de la 101e ou des soldats britanniques ou italiens. De même, au niveau de l'armement on peut constater cette envie de coller du mieux possible à l'époque: les armes sont différents par camps, diffèrent pas l'apparence mais aussi par le bruit émis. On distingue facilement M1 Garand, Thompson, Lee-Enfield, MP40, K98...

Vous aurez la possibilité d'affronter votre ennemi dans des décors inspirés du front ouest, mais essentiellement en Italie. Le jeu permet donc de revivre des combats dans des zones réelles.

L'un des avantages du jeu est que l'on peut créer nos propres escouades, aussi bien au niveau de l'uniforme, des compétences, du nombre de soldats  que de l'armement, grâce à l'éditeur d'escouades. Celui-ci est simple d'accès et d'utilisation et vous permettra de créer vos propres escouades afin de mettre sur pied toutes vos stratégies.

En fait, tout l'intérêt du jeu repose sur son multijoueur qui vous oppose donc à un vrai joueur et non une IA. Vous y utiliserez vos escouades que vous aviez crée préalablement avec l'éditeur d'escouade. Ici, les stratégies et tactiques de chacun seront mises à rude épreuve. Le plus rusé l'emportera. Ce jeu permet de réveiller le Patton ou le Rommel qui sommeil en vous.

Unités et décors sont joliment modélisés mais ne sont pas non plus extraordinaire comparés aux jeux actuels. Mais les graphismes ne sont pas la part la plus importante du jeu. On regrettera surtout l'absence de campagnes, le peu de maps et également l'absence de véhicules. Il y a en tous une dizaine de maps se concentrant sur le front italien. Il aurait été tout a fait possible de créer quelques maps par exemple sur la Normandie ou même les Pays-Bas. Après tout, paras et fantassins y ont bien combattu ! Il subsiste des défauts, mais le jeu n'est qu'en version 1.0 et des patchs pourront corrigés les quelques incohérences et augmentera peut-être le nombre de map. Il serait intéressant que des addons soient proposés, comme ceux pour Panzer Corps ou Battle Academy, afin de prolonger la durée de vie.

7.5
Team Assault : Baptism of Fire

Joliment modélisé, prenant, abordable (le jeu coûte 19,99$ en version dématérialisé), mais exclusivement en anglais, Team Assault : Baptism of Fire est un bon jeu qui réjouira les amateurs de jeux de stratégie/tactique au tour par tour.
Intérêt historique :
  • +Système de jeu
  • +Création d’escouades
  • +La variété d’armes
  • -Pas de véhicules
  • -Peu de maps
  • -Peu d'informations historiques

  • Lyrik Le Vétéran, Testeur, Historien
  • "I'm ashamed of you, dodging that way. They couldn't hit an elephant at this distance" Major général John Sedgwick avant d'être mortellement frappé par une balle sudiste...