Sniper Elite V2

Le_Moine
11 mai
2012
Info sur le jeu
Plateforme
  • PC Windows
  • PlayStation 3
  • Xbox 360
  • Nintendo Wii U
Éditeur505 Games
DéveloppeurRebellion Developments
Date de sortieMai 2012

Sorti en 2005, Sniper Elite avait su se faire un nom et remporter de nombreuses récompenses dont celui du meilleur jeu consoles aux TIGA Awards de 2005. Les fans espéraient une suite, et continuaient d'y croire. Et c'est l'an dernier que 505 Games et Rebellion nous ont offert l'annonce d'une suite. Habilement baptisée Sniper Elite V2, ce second opus promettait beaucoup mais qu'en est-il au final ?

Balistique au carré

Les V2 furent les premiers missiles balistiques opérationnels. Développés par l'Armée Allemande dès 1938 mais n'entrèrent en action qu'en 1944. Sniper Elite 2 (V2 donc) nous plonge en 1945 où après avoir désespérément tenté de dominer l'ennemi avec ces V2, entre autre, l'Allemagne Nazie lança plus de 1500 V2 à destination de Londres et de La Haye. Nous incarnons à nouveau Karl Fairburne, un agent de l'OSS envoyé à Berlin dans le cadre de l'Opération Paperclip qui avait pour but d'exfiltrer et de recruter 1500 scientifiques allemands dont ceux à l'origine des missiles V2. Sauf que dans le jeu, voilà que les derniers créateurs de la V2 sont en passe de rejoindre le camp Russe. Karl est donc sollicité pour les en empêcher. En cours de route il tombera sur les plans d'une mission de dernier recours visant à détruire tout signe de vie à Londres, et décidera de tout faire pour empêcher ce terrible cataclysme !

Au cours des 11 missions (contre 28 dans le premier Sniper Elite) vous voyagerez à Berlin et dans sa région à la recherche de vos cibles et dans des lieux parfois très connus comme la Porte de Brandebourg. Le jeu nous place dans un contexte historique où les ennemis sont multiples, en effet, les Russes et les Allemands s'affrontent et vous tomberez parfois en plein milieu d'une bataille entre ces deux camps. Le mode histoire vous plongera dans les derniers jours du IIIe Reich pendant 10 à 13 heures suivant votre niveau et votre volonté d'être discret ou non. Bien entendu vous pourrez refaire le jeu afin de trouver tous les objets cachés et/ou pour le plaisir de refaire les missions. Un mode coopération est également de la partie, comme dans le premier opus sur consoles, et reste très bien pensé pour les phases de snipe.

Test de Sniper Elite V2  Test de Sniper Elite V2  Test de Sniper Elite V2

Sniper Elite V2 propose 4 modes de difficultés (facile, moyen, difficile et personnalisé). Si dans les deux premiers une assistance plus ou moins développée est présente, le mode difficile propose une balistique réaliste. À vous de bien connaître le terrain et les propriétés physiques vis à vis de la distance et du vent. Bien entendu, comme nous sommes en 1945 pas d'indicateurs électroniques pour vous dire que votre cible est à autant de mètres ni la voix d'Evelyne Dhéliat pour vous annoncer que vous devrez faire face à un vent de sud, sud ouest soufflant à 17 kms. Et c'est là où le jeu devient « simulation », à vous de ne faire plus qu'un avec votre arme et de viser juste ! Frustrant au début, le tout deviendra jouissif quand vous parviendrez à tirer juste du premier coup et toucher l'ennemi pile là où vous le visiez. Paradoxalement certains joueurs souhaitaient la présence de fusils sniper équipés de silencieux, ce qui n'existait pas à l'époque, de ce fait votre seul moyen de couvrir le bruit de vos tirs et de profiter du bruit des canons AA, d'un bombardement, d'un haut-parleur ou même du son d'une cloche qui résonne sans cesse ! Une excellente idée des développeurs qui renforce l'immersion déjà importante dans ce jeu.

Le jeu propose un système de notation qui récompensera de points vos tirs. Plus la distance est longue, et le tir précis, plus les points seront nombreux. Des notations littéraires sont également de la partie : « Tir en pleine tête, tuerie, silencieux, 2 pour le prix d'un »... de quoi agrémenter votre partie et vous évaluer. Dommage, ces phrases ne sont pas orientées « humour » ou jeux de mots comme dans d'autres jeux, et il n'y a pas de récompense pour les bijoux de famille... On pourra regretter que ces points ne servent pas à acheter des améliorations ou de nouvelles armes.

En dehors de cet aspect simulation du parfait sniper, le jeu de Rebellion demeure un TPS assez classique. Vue à la 3e personne, système de couverture tiré de Kill.Switch et popularisé par Gears of War et Uncharted. Rien de bien novateur, ni original donc. Néanmoins n'imaginez pas que Sniper Elite V2 est un jeu fade et sans personnalité. Le soft se démarque clairement de la concurrence par son contexte, sa kill cam (caméra qui montre de manière bien réaliste l'impact de la balle sur le corps humain), et son orientation tireur d'élite.

Test de Sniper Elite V2  Test de Sniper Elite V2  Test de Sniper Elite V2

Vassili Zaïtsev made in UK

Avant de continuer, il faut s'arrêter sur les nombreux regrets que Sniper Elite V2 installera chez les joueurs et notamment les passionnés du premier opus. Tout d'abord le nombre d'armes est assez limité : seulement 3 fusils (Springfield, Gewehr 43 et Mosin Nagant), 3 pistolets mitrailleurs (PPSh-41, MP40 et Thompson M1), et 3 armes de poings (Luger, Colt et Welrod), on peut aussi comptabiliser les mines, les 2 types de grenades, la dynamite, la MG42 et Degtaryov DP-28. Avec tout l'armement qui pouvait se trouver à Berlin en 1945, les développeurs n'offrent pas un grand choix d'armes et zappent par exemple le Kar.98 ou encore le SVT 40.

Mais c'est surtout le manque d'infiltration/discrétion qui déçoit dans ce Sniper Elite V2. Souvenez vous, dans le premier opus l'on pouvait choisir son uniforme, on devait gérer son camouflage, et l'on pouvait même passer incognito en utilisant le bon combo uniforme/équipement. Ici, tout a été supprimé. Un seul uniforme du début à la fin, pas de pourcentage de camouflage, et une infiltration qui ne dépend que de nous. C'est vraiment regrettable d'autant plus qu'à la moindre alerte le jeu se transforme en Uncharted version WWII où il faut se camoufler et tuer l'ennemi depuis notre couverture. On se contentera d'un nombre de munitions limitées (quoi que très nombreuses pour le fusil sniper) et de la possibilité de tuer à mains nues et de manière discrète, par derrière, nos ennemis. Dans le premier opus marcher lentement était indispensable et il fallait éviter les débris, ici pas de soucis ! Marchez sur le verre sans soucis, votre « adversaire » n'entendra rien. Parfois l'on peut même courir sans se faire repérer ! La liberté dans Sniper Elite V2 est très minime. Si les maps sont assez grandes et ouverts il faudra suivre un chemin prédéfini (que l'on peut quand même modifier légèrement en contournant tel ou tel mur) et les points de vue nous sont indiqués et ne peuvent être choisis par le joueur ! Quel dommage. Si l'on peut piéger les corps en posant une mine à côté, pas question de les utiliser pour repérer les autres snipers ou de tendre des pièges comme on peut le voir dans Stalingrad, n'imaginez même pas vous planquer sous les véhicules ou sous des corps, les cachettes sont très très limitées voire inexistantes dans certains niveaux ! En somme, Sniper Elite V2 déçoit dans le sens où il oublie d'être un véritable jeu d'infiltration et ne revête qu'un « skin » sur un TPS classique encré dans le seconde guerre mondiale. Voilà la plus grand déception de ce jeu et son principal défaut !

    

Côté graphismes le jeu offre des environnements variés mais conçus avec des éléments de décors parfois beaucoup trop similaires ! Les effets d'ombres et de lumières sont très bien rendus et sont de bonne qualité. La réalisation graphique du titre n'est pas époustouflante mais pas aussi laide ou « d'un autre âge » que certains veulent bien le dire. Ni beau ni moche, Sniper Elite V2 offre une réalisation sobre, soft mais qui a son charme.

Techniquement le jeu de Rebellion aurait gagné a être un peu plus fignolé. Trop de bugs de collisions, de murs invisibles, de rebords incontournables allongé ou accroupi... C'est bien dommage dans un jeu où chaque centimètre compte ! Plus affligeant, l'impossibilité de tirer à travers les structures métalliques. Ainsi, face à une grille il vous sera impossible d'atteindre un ennemi ! La balle terminera sa course dans un mur invisible. L'I.A, quant à elle, est très nerveuse. Au moindre tir, toute la zone sera alertée ! Idem au moindre cadavre découvert. De même, il n'est pas rare d'être repéré à des centaines de mètres ou même derrière un mur !

Mais l'IA  du jeu possède aussi ses côtés bébête : ne pas fuir lorsqu'une grenade est lancée ou ne pas toujours se planquer en cas de tir. Le contournement n'est pas souvent d'actualité pour les ennemis qui n'hésiteront pas à faire un remake du D-Day en fonçant tous ensemble vers vous ! Et oui, il faut s'y faire la grande majorité des jeux vidéo n'ont pas une I.A très développée, tout le monde ne peut pas s'appeler F.E.A.R.. Pire, en coopération, les ennemis ne détectent qu'un joueur sur deux. Facile, alors, de les contourner et de faire un carton.

En ce qui concerne la bande son, Sniper Elite V2 s'en tire plutôt bien. Dialogues des soldats en VO, narration du héros en VF, musiques d'assez bonne facture et bruitages convaincants. Malheureusement ces derniers bénéficient parfois d'une sorte d'écho qui décrédibilisent l'ensemble. Le bruitage de certaines armes manque également de crédibilité et de réalisme. Les musiques sont également le meilleur moyen de détecter la présence d'ennemis qui vous recherchent sur la carte, la musique d'alerte ne s'arrête qu'une fois l'ensemble des forces ennemies éliminé.

    

7.5
Sniper Elite V2

Sniper Elite V2 est un bon titre qui montre qu'il y a encore matière à faire des jeux estampillés World War II ! Si le jeu est plus classique, et plus abordable que son aîné il n'en reste pas moins un titre clairement original qui se démarque de la masse des jeux d'action et de guerre disponibles sur PS3, 360 ou PC ! Le scénario n'est pas très développé mais très bien intégré dans le contexte historique. Le jeu est immersif, prenant et parfois jouissif ! Malheureusement les regrets sont nombreux et entachent un peu l'expérience de jeu. On regrettera que certaines idées du premier opus ne soient pas présentes à nouveau et que le titre de Rebellion ne soit pas assez axé sur l'infiltration ! L'arsenal limité et la répétitivité des missions risque également d'en refroidir certains. Il ne reste plus qu'à espérer que Rebellion corrige ces imperfections pour son 3e opus !
Intérêt historique :
  • +Un vrai jeu de sniper
  • +Immersif
  • +La kill cam
  • +La coopération
  • +La balistique poussée
  • +Le contexte historique
  • -Répétitif
  • -L'IA
  • -Pas de coop offline
  • -Pas assez infiltration
  • -Des idées laissées de côté

  • Le_Moine Fan de Rallye et des brunes, Ancien membre d'HistoriaGames
  • « La fin de l’espoir est le commencement de la mort. » De Gaulle
    « If in Doubt, flatout. » Colin McRae