Red Orchestra : Ostfront 41-45

Fantômas
9 janvier
2012
Info sur le jeu
PlateformePC Windows
Éditeur1C Company
DéveloppeurTripwire Interactive
Date de sortieJuin 2006

Les tirs des canons, le sifflement des balles, les cris des blessés... Ce n'est pas un film, pas la réalité, pas un documentaire, c'est Red Orchestra : Ostfront 41-45 ! Pourquoi un tel nom ? Et bien l'Orchestre rouge c'est un mouvement d'espionnage dans l'Europe occupée...

Non vous n'incarnerez pas un résistant. Ni un Américain, ni un Britannique. Vous serez un frontovik russe ou un feldgrau de la Wehrmacht. Comme dans les Call of Duty ou Medal of Honor vous me direz ? Et bien non ! Car Red Orchestra : Ostfront 41-45 est un jeu à part.

Plus simulation qu'arcade, Red Orchestra : Ostfront 41-45 est un des FPS les plus réalistes. Du côté du background, eh bien c'est respecté ! Préparez-vous à crapahuter dans les steppes russes, dans les villages caucasiens ou dans des villes en ruines ! Eh oui, c'est le front de l'est ! Les uniformes et les armes sont divers et fidèles aux modèles d'origines : PPSH 41, Tokarev, SVT 40, MP40, MG 42... La liste est longue, sans compter les véhicules : T34, PZKW IV, Tiger...

Revivez les batailles de Stalingrad, Leningrad, de Kharkov et bien d'autres, du côté de n'importe quelle armée. De 1941 (début de l'opération Barbarossa) à 1945 (attaque du reichstag possible) combattez pour le Camarade Staline, ou le Führer ! A la manière du film Leningrad ou Ennemy at the Gates menez des assauts sur des villes en ruines, à pieds ou à bord de véhicules...

Venons-en au jeu lui-même. Il s'agit d'un jeu de conquêtes d'objectifs. A chaque frag, ou objectif capturé, votre équipe marque des points. A la fin du temps imparti, quand la limite de renforts est atteinte ou quand tous les objectifs sont pris, la partie s'arrête. En solo, vous combattrez au côté de bots pas très malins. Le solo servira juste d'entrainement.

Le jeu prend tout son intérêt en multi. Multi qui, en 2012 et après un second opus, reste assez fréquenté ! Au côté d'autres joueurs, coordonnez vos actions pour mettre en place une stratégie afin de vaincre l'ennemi. La difficulté c'est que ce dernier est humain et cherchera à en faire de même. Les retournements de situations se succèdent, marqués par des actions héroïques (charges à la baïonnette, séance de sniping, tirs d'artilleries…).

Pour les graphismes je serais direct, c'est joli, les textures sont agréables, mais il est clair qu'aujourd'hui on voit bien mieux chez la concurrence. Toutefois pour moi ce n'est pas le plus important. Pour ce qui est du gameplay, celui-ci est un peu plus compliqué que celui d'un Call of Duty ou Medal of Honor. Pilotez un char correctement nécessitera plusieurs membres d'équipage (pilote, chef, mitrailleurs, canonnier...).

De même certaines actions ont de quoi surprendre mais renforcent le réalisme : double clic pour pouvoir réarmer un fusil à verrou, possibilité de caler son arme contre un élément du décor pour réduire le recul, nécessité de se mettre à couvert, obligation de viser pour être précis car il n'y a pas de réticule…

Pourquoi Red Orchestra : Ostfront 41-45 est un jeu réaliste ? Et bien c'est tout simple, l'atmosphère et les éléments de décors sont immersifs, mais les explosions, les sifflements aux oreilles à cause des bombes et des balles, les blessures (une balle dans la jambe ou une explosion près de vous et vous êtes bon pour ramper ou boiter) vous plongent littéralement dans le jeu...

Et lorsque vous mourrez vous êtes surpris : d'abord c'est gore (démembrements et compagnie…). D'où venais la balle (si elle n'est pas traçante c'est compliqué !) ? Qui m'a tué ? Comment m'a-t-il vu ? Car en face vous avez à faire à de très bons joueurs. Ne soyez pas énervés par vos morts et persévérez (un couvert est le meilleur moyen de survivre) ! J'ai dû mourir plus de 50 fois avant de faire des ratios positifs !

Voilà, notons tout de même quelques défauts : la difficulté bien sûr et surtout le recul des armes très abusé : tirez avec la PPSH au niveau de la hanche et à partir de la dixième balle votre arme pointe vers le ciel !

    

    

9.0
Red Orchestra : Ostfront 41-45

Red Orchestra : Ostfront 41-45 est un excellent FPS. Misant particulièrement sur le réalisme des combats et l'ambiance générale, certains le trouveront difficile, d'autres lui voueront un culte.
Intérêt historique :

  • Lyrik Le Vétéran, Testeur, Historien
  • "I'm ashamed of you, dodging that way. They couldn't hit an elephant at this distance" Major général John Sedgwick avant d'être mortellement frappé par une balle sudiste...