Red Dead Redemption

Maréchal de l'Empire
Gallifreyen
23 avril
2012
Info sur le jeu
Plateforme
  • PlaySTation 3
  • Xbox 360
ÉditeurTake Two Interactive
DéveloppeurRockstar San Diego
Date de sortieMai 2010

Une fois n'est pas coutume, nous allons parler d'indiens et de cow-boys. En effet, il est question ici d'un jeu se déroulant au Far West vers 1910. Un jeu que beaucoup de PCistes auraient aimé avoir dans leur ludothèque. Ce jeu est Red Dead Redemption, un jeu d'action-aventure sorti exclusivement sur PS3 et Xbox 360. Vous y incarnerez John Marston, un ancien hors-la-loi voulant se racheter de son passer de voyou. Au service des agents fédéraux, vous allez devoir traquer vos anciens collègues de votre gang. Malgré vous, vous allez vous retrouvez en pleine révolution... Notez le rapprochement avec le titre puisque Marston cherchera la rédemption tout le long du jeu. Pour ce qui est du "Red Dead", je vous laisse deviner...

Bien ceci-dit, attaquons-nous au gameplay. Il est tout simplement excellent, vous pourrez utiliser un cheval, même plusieurs, avec un skin différent. Vous pourrez toucher à toutes les armes de l'époque, de la Gatling au pistolet Mauser, en passant par la - hum - dynamite. En effet, il plaira à beaucoup d'exploser des bonhommes à l'aide de cet outil merveilleux inventé par Nobel.

Vous pourrez participer a une ribambelle de missions aussi longue que la déclaration des droits de l'homme. Vous allez sûrement me demander, le développeur étant Rockstar (la série des GTA), si la map est grande ou non. Et bien, sachez qu'elle l'est. Elle représente une partie du sud des Etats-Unis et du nord du Mexique et mesure à peu près 50km², ce qui est bien plus que GTA San Andreas par exemple. Vous aurez l'occasion, ne vous inquiétez pas, de parcourir la région entière à la recherche de la moindre quête et de tous les mystères... Car, il y a bien des mystères dans Red Dead Redemption, mais je ne vous en dit pas plus...

Comme il vous faudra vous déplacer à travers cette grande région, vous aurez à votre disposition des chevaux que vous pourrez soit capturer ou dresser. Vous pourrez faire appel à des diligences qui peuvent vous emmener d'un point à un autre, ou bien monter à bord de la grande innovation de l'Ouest à cette époque : le train. Cependant si vous vous déplacer à  cheval, il faudra faire preuve de prudence avec votre cheval. Vous pouvez partir au galop, mais pas trop longtemps, car votre cheval possède une certaine endurance, qui varie en fonction de sa race. Si votre cheval est fatigué, vous pourrez être désarçonné. C'est pourquoi, il vous faudra le ménager. Profitez-en pour admirer le paysage pendant ce temps.

Pour ce qui est de la durée de vie, comptez environ 50h en jouant tranquillement et tout finir à 100%. Rajoutez-y 10 à 15h pour le DLC Undead Nightmare n'ayant rien à voir avec l'histoire ou presque. Enfin, rajoutez cinq siècles pour le multi, à condition que vous ayez des amis, des alliés, oserais-je même dire, pour se faire tout les repaires de bande, toutes les parties inimaginables en coop, tout les match à mort en équipe possible... Je rajouterais aussi qu'il est possible des faire quelques parties de poker, blackjack... sous l'ombre d'un ranch. C'est toujours bon à prendre pour l'immersion et Rockstar nous a toujours habitué à ces mini-jeux permettant de nous reposer entre deux missions.

Vous avez la possibilité de vous promenez là où bon vous semble. Rockstar a bien soigné l'environnement dans lequel vous évoluerez. Vous y verrez notamment toutes sortes d'animaux. (biches, vautours, hiboux, tatous, renards, loups, ours...). Libre à vous de les chasser, en ayant la possibilité d'y récupérer leur viande ou bien leur peau, pour les revendre dans la ville la plus proche.

Bref, attardons-nous maintenant sur le graphisme et sur l'environnement. En un mot, c'est époustouflant, magique, envoûtant, classe, réaliste, vaste... Bon ça fait plus qu'un mot, mais les graphismes sont extraordinaires et représente un plus indéniable pour l'achat du jeu. Rockstar a d'ailleurs poussé le vice jusqu'à faire bouger les lignes de télégraphe en fonction du vent et jusqu'à modéliser les muscles en mouvement du cheval ! En gros, une claque visuelle ! De quoi faire rager encore plus les PCistes.

Comme dit précédemment, vous serez plongés dans un univers très vastes. Vous y trouverez certaines villes de colons faites entièrement en bois, où le type de population se composent de chercheurs d'or, shérifs, mineurs, filles de petite vertu, barmans, pianistes, fermiers... Bref, il y a beaucoup de personnes donnant beaucoup de vie au villes.

Selon l'endroit où vous vous trouverez, les habitants, qu'ils soient ennemis ou amis, auront généralement des armes en fonction de la ville la plus proche. Prenons l'exemple de la ville américaine fictive de BlackWater, une ville fortement développée où vous y trouverez les premiers pistolets automatiques tel le Mauser. Si des bandits ou shérifs vous attaquent, ils auront des armes plus modernes comme des pistolets automatiques, le fusil Henry... Tandis que si vous vous trouvez dans la ville d'Armadillo, une autre ville américaine fictive, plongée dans le désert non loin de mines, les armes utilisées seront les éternels Colts et carabines Winchester.

Il n'y a pas que les armes qui se différencient d'une région à une autre, il y a aussi les animaux. Vous pourrez apercevoir aussi bien des animaux inoffensifs comme d'autres qui sont très dangereux. Dans la forêt non loin de BlackWater, vous pourrez y trouver des ours et des loups qui n'hésiterons pas à vous attaquer. Si vous vous trouvez non loin d'Armadillo, vous pourrez tomber sur des hyènes ou même certains types de serpents. Tous peuvent être très meurtrier, c'est pour cela qu'il vous faudra être sans arrêt sur vos gardes.

Du coté des effets sonores, et bien, c'est une nouvelle fois parfait. Il s'agit d'une claque auditive, comme c'est très bien le faire Rockstar. Par exemple, imaginons que vous tirez à 100 mètres d'un ami, il entendra le bruit du tir avec de l'écho. C'est immersif une nouvelle fois.

Allez, passons au scénario maintenant, ce qui nous permettra de vous présenter la qualité historique de la chose. À la fin de l'année 1910, un conflit civile éclate au Mexique, une Révolution soutenue par les États-Unis d'Amérique. Vous êtes un ancien hors-la-loi John Marston, au service des agents fédéraux pour traquer les anciens membres de votre gang. Malgré vous, vous allez alors, vous retrouvez en pleine révolution... En dire plus, serait gâcher l'intrigue, mais attendez vous à être surpris !

Maintenant, attaquons-nous à la géographie des lieux. Bien que les villes et la région soient fictives, on sent que l'on se trouve à la frontière entre les États-Unis et le Mexique. On s'y croirait même, l'environnement est admirablement reconstitué que se soit pour les paysage que pour les différentes localités. Il y a bien entendu tous les clichés des grands films de Western comme les tumbleweed ("l'herbe qui tourne") qui roule sur le sol au grès du vent. Un grand classique ! En faite dans Red Dead Redemption, les seules indications géographiques réelles que nous avons, sont une frontière, celle avec le Mexique, et le Rio Grande.

Enfin revenons à nos moutons, ou nos bisons plutôt. Red Dead Redemption reprend tous les grands clichés de l'univers Western et le monde fourmille d'Easter Egg. Vous aurez notamment un succès/trophée, qui consiste à éradiquer la race des bisons. En réalité ce n'est pas le résultat d'un seul homme, en l'occurrence Buffalo Bill, mais plutôt d'une chasse excessive de cette espèce. Je vous passe toutes les petites parodies américaines, les villes fantômes par exemple, qui sont censées être inhabitées, mais dans Red Dead Redemption, il en est autrement, certains ont jurés avoir vu des fantômes... Il y a également la révolution mexicaine qui est traité de manière parodique. On aide un révolutionnaire excentrique, malhonnête envers la gent féminine et qui se bat contre un tyran logeant dans un palace bien gardé.

Red Dead Redemption se posséde un multijoueur très complet, avec des modes classiques (et hardcore), Deathmatch par équipe, Deathmatch, Ruée vers l'or (équivalent de la capture d'un drapeau, sauf que là ce sont des sacs d'or), ou encore le grande mode classique de Rockstar, "le jeu libre". Vous êtes sur la grande map du jeu solo, et libre à vous d'aller ou vous le voulez (bien sûr en ayant d'autres joueurs avec ou contre vous).

9.5
Red Dead Redemption

Bref, vous l'aurez compris, Red Dead Redemption est un des grands hits comme on aimerait en voir plus souvent. À la fois immersif, magique, riche, intrigant, exigeant, surprenant, ce jeu est un véritable coup de maître de la part de Rockstar, à conseiller aux amoureux du Far West et de la liberté.
Intérêt historique :
  • +Respect historique des uniformes américains, et mexicains et de certains faits historiques
  • +Une grande aventure solo
  • +Possibilité de prendre part à la révolution mexicaine
  • +Un mode multijoueurs très complet
  • +Durée de vie conséquente
  • +Très beau graphismes
  • +Bandes sons uniques
  • +Liberté et immersion
  • -DLC pour le multijoueurs payant
  • -Quelques bugs encore persistants
  • -[Pour les PCistes] N'est pas sorti sur PC !

  • HammerHammer Le petit Napoléon, Chroniqueur, Historien, Youtubeur
  • "Ce qui ne me tue pas me rend plus fort." Alexandre III le Grand
  • "Du sublime au ridicule, il n'y a qu'un pas." Napoléon Bonaparte
  • GallifreyenAncien membre d'HistoriaGames