Empire : Total War

Maréchal de l'Empire
Thématique
15 mai
2012
Info sur le jeu
Plateforme
  • PC Windows
  • Mac OS X
  • Linux
ÉditeurSEGA
DéveloppeurThe Creative Assembly
Date de sortieMars 2009

Rome ne s'est pas faite en un jour, les États-Unis d'Amérique non plus. Dans Empire : Total War, prenez la tête des premiers colons britanniques, qui ont fondé Jamestown et aidez-les à vaincre toutes les menaces extérieures, comme l'Angleterre, jusqu'à la signature de votre indépendance.

Empire : Total War est le cinquième opus de la grande série des Total War, sorti en 2009 sur PC et toujours développé par The Creative Assembly. Celui-ci porte sur le XVIIIème siècle et se concentre plus particulièrement sur les empires coloniaux. Comme ces prédécesseurs, cet épisode propose deux types de gameplay qui conviendront aussi bien aux stratèges militaires qu'aux gestionnaires d'Empire. En effet, Empire : Total War est à la fois un jeu de stratégie au tour par tour dans lequel vous gérez votre empire, ses territoires, ses infrastructures, sa diplomatie... mais également un jeu de stratégie en temps réel qui vous place à la tête d'une armée plus ou moins grande combattant contre un ennemi sur un champs de bataille. Vous évoluez sur une carte stratégique dans la partie gestion et pour les batailles sur une map 3D.

Dans Empire : Total War, il existe deux types de campagnes. Il y a tout d'abord la campagne scénarisée, intitulée "La route vers l'indépendance", qui se joue en 3 chapitres. Ces derniers font office de tutorial vous permettant d'en apprendre plus sur le jeu et la période qui va de la formation de Jamestown à la déclaration de l'indépendance américaine. Lors du premier chapitre, vous prenez la tête des premiers colons qui ont fondés Jamestown et vous devez les aider à vaincre les menaces amérindiennes embusquées à chaque coin de colline tout en commençant à développer votre territoire colonial. Dans le second, vous participerez à la guerre de Conquête appelée également French and Indian War, qui a eu lieu entre 1754 et 1760. Créez des alliances avec des tribus amérindiennes et combattez les français pour le contrôle des territoires exploités d'Amérique du Nord. Enfin le troisième chapitre, concerne la guerre d'indépendance américaine (1775–1783) qui va vous opposer à la couronne britannique jusqu'à la déclaration d'Indépendance des États-Unis.

Ensuite vous avez la classique "Grande Campagne" où vous avez le choix entre 11 factions jouables : le Royaume-Uni, le Royaume de France, les Provinces-Unie, le Royaume de Suède, l'Empire ottoman, le Royaume de Prusse, l'Empire russe, le Royaume d'Espagne, l'Union de Pologne-Lituanie, l'Empire d'Autriche et l'Empire Marathe. Il existe également une multitude de factions non-jouables (Écosse, Grèce, Hongrie, les tribus amérindiennes, les rebelles, les pirates...).

L'une des nouveautés de cet opus est de proposer trois théâtres d'opérations différents : l'Inde, l'Europe et l'Amérique. Vos parties seront ainsi différentes les unes des autres selon les factions que vous choisissez. Prenons l'exemple de la France, vous aurez des territoires en Europe et en Amérique. Vous devrez donc gérer vos différents territoires sur les deux fronts et y combattre différemment. En Amérique vous aurez à faire notamment à des méthodes d'embuscades dans les forêts avec les indiens, tandis qu'en Europe il s'agira de batailles rangées avec d'immenses armées. Ainsi le jeu crée divers styles de combats selon vos ennemis et le lieu. À vous de choisir les bonnes unités adaptées à tel ou tel type de terrains.

Comme dans tout Total War, vous avez droit à un certain nombre d'agents. Il en existe 3 types (les prêtes, les libertins et les gentilshommes) qui vont apporter leur aide pour diverses tâches et missions. Si vous êtes par exemple une faction coloniale, vous pouvez utiliser des prêtes dans le Nouveau-monde pour convertir les factions amérindiennes. Dans le cas contraire, ayant une religion différente de la vôtre, il y a de fortes chances qu'une révolte éclate. C'est pour cela que vous devrez y placer vos missionnaires afin de convertir la population, facilitant ainsi la mainmise sur le territoire.

Vous avez également les libertins, des assassins ou espions qui sont chargés d'espionner les villes et armées adverses, de saboter des infrastructures ou d'assassiner des agents ou généraux ennemis. Chez les gentilshommes vous avez les érudits pour améliorer les recherches de nouvelles technologies. Les gentilshommes peuvent aussi provoquer en duel un agent rival ou dérober des technologies des autres factions.

En plus des combats terrestres classiques d'un épisode à un autre, il y a cette fois-ci une grande nouveauté, les tant attendues batailles navales. Indisponible dans les précédents opus, les batailles navales vous mettent à la tête de votre flotte. Ici, le système des combats est différent, vous ne contrôlerez pas votre flotte comme vous le ferez pour votre armée terrestre. Vos navires se déplaceront au grès du vent et devront tirer boulets, boulets chaînés ou mitraille au bon moment sur les navires ennemis. Vous avez aussi la possibilité de vous emparer d'un navire ennemi en l'abordant. Ces batailles navales sont vraiment spectaculaires avec une localisation des dégâts sur chaque navire et un rendu de l'océan magnifique.

Une autre nouveauté fait également son apparition et est liée à l'époque : la poudre. Vos hommes seront maintenant armés de fusils et de baïonnettes ce qui redéfini les stratégies par rapport aux opus précédents qui se concentraient sur les combats aux corps à corps. Vous commandez toujours vos unités sur une map 3D en contrôlant une ou plusieurs unités à la fois avec leur propres spécialités (par exemple pour l'infanterie : mettre la baïonnette à bouchon).

Si vous n'aimez pas les batailles mais si vous avez l'âme d'un gestionnaire, il vous reste le développement de technologies. Vous en avez un large éventail permettent de développer un certain nombre de technologies dans les domaines économique, industriel, philosophique (oui car ne l'oublions pas nous sommes dans le siècle des lumières) et militaire. Chacune des technologies trouvées vous apportent des effets positifs, sur votre armée, votre production, votre diplomatie..., mais peut avoir un impact négatif sur un type de population. Selon vos recherches effectuées, elles donnent des effets positifs mais aussi négatifs pour certaines, donc avant de chercher une technologie, il vous faut toujours prévoir l'éventuel impact que cela peut avoir sur votre faction/population.

A la différence des précédents opus, vous n'avez pas des missions données par votre chef d'état. Lorsque vous choisissez votre faction, vous avez le choix de choisir "campagne courte" ou "longue". En fait vous devez contrôler un nombre fixé de territoires avant un temps imparti. Une fois le tout réussi, vous avez le choix entre continuer ou arrêter la partie. La diplomatie a aussi été améliorée, au lieu d'envoyer un émissaire à la rencontre de la faction souhaitée, il vous suffit de cliquer sur un onglet et de choisir la faction avec qui parlementer directement.

En plus des campagnes, vous avez des modes classiques comme les batailles personnalisées (Batailles terrestres/navales/siège), des scénario équivalant aux batailles historiques permettant de revivre de grandes batailles et le multijoueur permettant de jouer à des batailles terrestres ou navales jusqu'à 8 joueurs

8.0
Empire : Total War

Empire : Total War réunit des événements historiques mondiaux, la colonisation des Indes et de l'Amérique, le siècles des lumières, l'indépendance de l'Amérique, la guerre de Sept Ans et autres conflits entre les grandes nations européennes, auquel vous pourrez prendre part, certaines choses ont disparu des anciens opus, mais de nouveaux apparaissent dans celui-là comme les batailles navales. Toujours en respectant l'Histoire, The Creative Assembly frappe fort une fois de plus.
Intérêt historique :
  • +Batailles navales spectaculaires
  • +Unités et artilleries respectées
  • +Longue durée de vie
  • +Faits historiques
  • -Disparition du système de prisonniers à l'issue des batailles et des options après la prise d'une ville
  • -Amérindiens non-jouables
  • -IA toujours perfectible notamment lors des sièges
  • -Beaucoup de DLCs
  • -Optimisation moyenne

  • HammerHammer Le petit Napoléon, Chroniqueur, Historien, Youtubeur
  • "Ce qui ne me tue pas me rend plus fort." Alexandre III le Grand
  • "Du sublime au ridicule, il n'y a qu'un pas." Napoléon Bonaparte