Crusader Kings II : Legacy of Rome

Orochti
Thématique
1er novembre
2012
Info sur le jeu
Plateforme
  • PC Windows
  • MAc OS X
  • Linux
ÉditeurParadox Interactive
DéveloppeurParadox Development Studio
Date de sortieOctobre 2012

A peine 4 mois après la sortie de Sword of Islam (voir le test), Paradox Interactive nous sort un nouveau DLC situé non plus dans le monde islamique, ni celui des catholiques, mais dans le monde orthodoxe, avec le prestigieux Empire Byzantin. Apportant une amélioration du gameplay pour tout joueur ambitieux de jouer le Basileus, ce DLC vaut-il le coup à l'achat ?

Les vestiges de l'Empire Romain

Prendre le contrôle du Basileus de l'empire Byzantin n'est pas une tâche aisée ! En effet, cet empire n'est que le fragment restant de l'antique empire romain ! Et, il faut bien l'avouer, en 1066, ce vieil empire se retrouve dans une situation assez délicate. En effet, l'empire romain n'a plus le prestige de son passé, ayant subi de nombreuse invasion barbare. Seule l'Orient, et la puissant ville de Constantinople a su résisté à ces attaques, tandis que l'Occident et Rome sont passé à autre chose. De plus, à l'époque médiévale, l'occident ne reconnaît plus l'empire byzantin comme étant les reliques de l'empire romain. Quel blasphème pour le Basileus que vous êtes ! Le DLC vous propose de réparer cette erreur. En effet, désormais, vous pourrez refonder l'empire romain. Cependant, la tâche ne sera pas aisée. Il vous faudra récupérer des territoires clés qui ont su faire la puissance de Rome. Ainsi, le jeu vous donne des casus belli gratuit, portant le doux nom de reconquête impériale, afin de vous aider à la tâche. Un ajout très intéressant, qui ravira les plus ambitieux.

Cependant, la reconquête impériale sera difficile. En effet, avec le nouveau système de faction, vos vassaux feront le maximum pour prétendre à vos titres, vous qui êtes pourtant porphyrogénète, c'est à dire né « dans le pourpre » ! Vous devrez alors bien gérer les exigences de ces derniers, tout en évitant de vous faire piéger. D'autre part, vous devrez préparer une armée puissante pour mener à bien cette conquête. Plus que tout autre partie, il vous faudra user de concentration et de choix stratégique pour à la fois vous défendre face aux nombreuses invasions arabes, mais également attaquer les territoires qui vous appartenait il y a plusieurs siècles.

Effacer le grand schisme de l'histoire

Le DLC propose également un autre objectif, outre l'aspect politique. En effet, la chrétienté a subi des années auparavant ce que l'on appelle le grand schisme, qui est à l'origine de la séparation entre catholique et orthodoxe. Vous, Basileus, êtes un homme de la branche orthodoxe, et par conséquent, votre religion admet comme chefs religieux cinq patriarches à des villes clés de la religion chrétienne : Jérusalem, Antioche, Alexandrie, Constantinople, et bien sur Rome. Le DLC propose de réparer ce tort sur la religion chrétienne, et d'effacer le schisme de l'histoire. Un objectif et un pari assez loufoque que nous propose Paradox Interactive ! En effet, pour cela, il faudra remplir encore une fois des conditions. Tout d'abord, il faudra replacer un patriarche sur les cinq villes citées précédemment. Cependant, vous avez à coté de vous deux puissantes religions : le catholicisme et l'islam ! D'un coté, la papauté possède Rome. Oserez-vous attaquer le chef religieux des chrétiens catholiques, au risque de vous mettre à dos l'occident ? De l'autre coté, vous avez les califes qui portent la parole d'une tout aussi puissante religion : l'islam. Il possède notamment la ville de Jérusalem, qui est le principal objectif des croisades. À vous donc d'attaquer d'une part les califes, et de récupérer les villes clés.  D'autre part, il faudra obtenir une autorité religieuse très forte afin de pouvoir prétendre à la destruction du schisme.

Malheureusement pour nous, l'empire Byzantin n'est pas aussi puissant que les califes musulmans du XIIème siècle, face aux Fatimides et aux Seljukides. Ces derniers d'ailleurs vous chatouilleront très souvent, afin de récupérer des territoires, comme l'Arménie, ou encore la Grèce. Ils enverront rapidement de puissantes armées, souvent plus nombreuses que vous. Ces armées pourront même profiter de la situation de crise entre vous et vos vassaux pour vous voler discrètement des territoires. De plus, en tant que chef orthodoxes, vous aurez moins d'alliances, vu que la majorité de l'Europe est catholique. Vous l'aurez vite compris, contrôler l'armée du Basileus sera difficile.

Deux objectifs qui changent l'histoire

Le DLC pourrait se résumer rapidement par ces deux objectifs qui sont vraiment intéressant, et qui promettent des parties de longue haleine. Evidemment, ils sont complètement fous, et, ne se sont jamais réalisés, mais reflètent bien là les désirs de l'Empire Byzantin. Legacy of Rome propose également un long éventail d'événements aussi drôle que réaliste. En effet, régulièrement, durant votre partie, des événements subviendront, comme des attaques de pirates, et vous demanderont alors des choix à faire, avec des conséquences derrière.  Respectant toujours aux mieux l'histoire, le DLC renomme les principaux titres de vos vassaux, qu'ils sont fonciers ou honorifiques.

8.0
Crusader Kings II : Legacy of Rome

Le 2ème DLC
Ce DLC n'est pas aussi riche que son frère Sword of Islam, mais est proposé à un prix deux fois moins cher, et reste malgré tout un ajout intéressant au jeu. Legacy of Rome propose de se concentrer sur l'Empire Byzantin, proposant alors un jeu nouveau et intéressant, pour toute personne passionné d'histoire, et aux joueurs en manques de défis sur Crusader Kings II.
Intérêt historique :
  • +Jouer le Basileus
  • +Les deux principaux objectifs
  • +Les nombreux événements
  • +Le respect historique
  • -Manque de contenus
  • -Les vassaux trop puissants

  • Orochti Le Chti templier, Ancien membre d'HistoriaGames
  • "Tu dois aimer la France, car la nature l'a faite belle, et son histoire grande." Ernest Lavisse
  • "Eureka !" Archimède