Civilization V

Orochti
Thématique
Toutes les époques de l'Histoire
29 octobre
2012
Info sur le jeu
Plateforme
  • PC Windows
  • Mac OS X
Éditeur2K Games
DéveloppeurFiraxis
Date de sortieSeptembre 2010

Civilization V est le 5ème opus de la grande série des Civilization, après une vingtaine d'existence. Le 4ème opus avait reçu un fort succès auprès de la presse, ainsi qu'autour des joueurs. Est-ce que le dernier né de la série vaut-il autant que ses frères ou marque t-il l'épuisement d'une ancienne série ? Étant donné que je suis un joueur découvrant la série par ce titre, je ne pourrai juger le jeu que par un avis extérieur, n'étant pas un fan des premières heures. Cependant, en voici ma critique générale en tant que nouveau joueur.

Fonder votre Empire...

Le but de Civilization V est très simple. Avant de commencer une partie, vous devrez avant tout paramétrer votre partie. D'abord, choisir votre civilisation, et par conséquent votre dirigeant. Le jeu est assez riche, et propose un choix assez conséquent de personnage allant de Napoléon et l'Empire Français, à Darius Ier de Perse, en passant par George Washington et les États-Unis. Chaque nation possède leurs caractéristiques, donnant des bonus passifs, ou encore une unité exclusive.  Ensuite, vous devrez choisir le type de map, plus ou moins grande, ainsi que la difficulté des ordinateurs. Pour tout amateurs, ou professionnels, le jeu propose 10 niveaux de difficulté, ce qui donne une durée de vie et de nombreux défis à tous fans. Une fois en jeu, vous devrez d'abord établir votre capitale et vous lancer dans une grande et longue aventure. Effectivement, la partie sera longue ! Certaines peuvent durer plusieurs heures sans en voir le bout !

En jeu, le gameplay est vite acquis. Chaque ville que vous fonderez sera entourer de cases hexagonales qui représentent l'influence, et surtout votre territoire. Tout ce qui se trouvera à l'intérieur vous appartiendra et personne ne pourra les traverser sans votre accord (un libre-passage sera donc requis). Évidemment, vous aller devoir trouver des ressources essentielles pour vous développer telles que le blé, la fourrure, le pétrole, les perles, l'encens... Ainsi, le placement de vos villes est un choix stratégique ! Il faudra ainsi choisir de vous placer près des ressources, mais aussi près des littoraux pour bénéficier des atouts maritimes. De plus, toutes les ressources ne sont pas développés au début du jeu, et il vous faudra d'abord avancer technologiquement pour découvrir des ressources utiles, tel le charbon, ou encore l'aluminium. Ceci dit, ce ne sera pas facile. Vos concurrents voudront également certaines positions, et alors, des tensions peuvent naître...

En ce sens, le début de jeu commence très bien, et demande une bonne concentration, et surtout de l'observation pour savoir exploiter aux mieux la map, et les relations diplomatiques. De plus, les camps barbares viendront vous embêter de temps à autre, et donc, il faudra vous en occuper. Cependant, la partie se joue sur le long terme. En effet, nous retrouvons quasiment nos périodes en histoires commençant par l'antiquité, passant par le moyen-âge et terminant par… le futur. Un système de datation est mise en place, et on ne peut qu'applaudir la réussite des développeurs d'avoir réussi à proposer des dates cohérentes. En effet, l'époque moderne, avec la renaissance débutera bien vers le XV-XVIème siècle, et laissera place aux périodes contemporaines et industriels vers le XIXème siècle. Pour passer d'une période à une autre, vous devez trouver les grandes avancées scientifiques de leurs temps, par exemple l'âge de fer pour passer à l'époque médiévale.

Test de Civilization V  Test de Civilization V  Test de Civilization V

Survivez aux ravages du temps...

Dans une partie, nous pouvons retenir 4 branches de développements de civilisation, et 4 moyens de gagner la partie. En effet, le jeu ne propose pas seulement de gagner militairement, mais laisse choix aux joueurs de jouer de la façon qu'ils le souhaitent, et c'est excellent. Ces 4 branches sont : l'armée, qui nous permet donc de nous battre, et de dominer le monde par une force militaire. La science,  qui permet d'une part d'avancer dans les technologies, et d'autre part de changer de période historique. Une civilisation forte peut gagner grâce à une avancée technologique supérieure aux autres ! La diplomatie, qui permet donc de jouer avec les alliances avec les autres nations, mais aussi d'avoir les cités-états dans notre camp. Enfin, la dernière branche est une branche « doctrinales ». Elle permet, selon le développement de la culture de notre empire, de développer des doctrines comme le système de mécénat, ou encore le militarisme, voire même le communisme/fascisme.

Vous l'aurez vite compris, même s'il suffit d'une des 4 branches pour terminer la partie, il est évident que vous aurez besoin des 4 tout le long de la partie. En début de partie, l'armée sera quasi-essentielle étant donné la science peu présente alors. Cependant, la tendance s'inversera peu à peu au fur et à mesure de la partie. La diplomatie servira en revanche au début comme à la fin, cependant, il faut avouer qu'elle est assez obsolète. Les alliances avec les cités-états se perdent très facilement, et les différents moyens pour pouvoir les compter comme amis sont très difficile. La plupart vous demanderont de détruire une cité-état ennemi, ou alors de transmettre des ressources très rares. Ceci dit, vous pourrez toujours donner des pots-de-vin excessifs, mais au final, vous laisserez rapidement de coté les cités états. Surtout qu'au final, elles n'aident que très peu. Ainsi, le coté diplomatiques est bancale. En ce qui concerne les doctrines, elles sont passives... Plus utile que la diplomatie au final, mais les bonus qu'elles nous procurent sont utiles, mais jamais décisives. Disons que lorsque nous débloquons une nouvelle doctrine, nous sommes heureux, mais sans plus.

Test de Civilization V  Test de Civilization V  Test de Civilization V

Un manque d'intérêt... ?

Si durant les premières heures de Civilization V, nous sommes vraiment dedans, et que nous prenons du fun, nous déchantons très vite. En effet, hormis durant les phases militaires qui demandent une stratégie, et de l'attention, nous avons une tendance à décrocher rapidement aux jeux pour différentes raisons. La première raison est un paradoxe même ! Le jeu nous propose de gagner de différentes manières, mais développer en priorité la science, la culture ou la diplomatie demandent uniquement de la patience, et des tours. Alors, en plein-milieu du jeu, vous ne ferez que passer des tours en attendant de débloquer votre recherche, puis d'en sélectionner une autre, et repasser des tours... Ça devient vite ennuyeux non ? D'autant plus qu'on pourrait s'attendre à une réaction brutal des ordinateurs, mais qui se révèlent assez tatillon au final, et montre une faille au niveau de l'intelligence artificiel qui est vite surmontable.

Bon, ce n'est pas grave, revenons alors au coté militaire, produisons des unités de combats en grands nombres et allons dominer le monde ! Les combats unités contre unités et réussis, très stratégiques selon nos positions et le type d'unités. Un vrai bonheur. Mais, pour gagner réellement la guerre, il faut faire des sièges, et c'est là que le bas blesse. En effet, les sièges sont très difficiles, rendant les villes quasi-imprenables. Seuls quelques unités sont adaptées aux prises de sièges, mais prennent beaucoup de temps pour être construites. Au final, la prise de siège est vraiment une rupture dans la bataille, causent des grosses pertes, et dégoûté un peu le jeu militaire.

Ceci dit, après un portrait peu élogieux du jeu que je viens de faire, il ne faut oublier la richesse du titre, car effectivement, le jeu propose un bon nombre de choses à faire. Il y a beaucoup d'unités militaires différentes, de monuments à construire dans chaque ville, de doctrines, d'avancé technologiques... Ainsi qu'un système de ressources, de gestion du bonheur, de la population, et de la nourriture dans chaque ville. Civilization V propose un système de gestion assez intéressant, ce qui donne un bon intérêt dans une partie. Il ne faut pas oublier que le jeu propose également un multijoueur, qui donnent évidemment un gros plus au jeu, ainsi que des facilités pour moder, laissant une communauté de fans libre de création.

Test de Civilization V  Test de Civilization V  Test de Civilization V

Histoire et Civilisation

Soyons clairs, le jeu ne reprend en aucun l'histoire qu'on peut étudier, et se veut complètement anachroniques. C'est un jeu avant tout bac à sable, c'est-à-dire on vous donne les rennes et vous inventer vous-même votre histoire ! Ainsi, la Tour Eiffel peut être tout à fait construite par Catherine de Russie ! Cependant, le jeu propose avant tout des grands chefs de l'histoire des nations, avec des représentations réussites, ainsi que le caractère de ces derniers grâce aux différents bonus. Par exemple, l'Empire Grec aura un bonus avec les cités-états, ce qui rappelle le comportement de la Grèce Antique avec la ligue hellénique.

D'autre part, le jeu propose un large choix de bâtiments qui se débloquent au fur et à mesures du temps et qui respectent une certaines logiques (pas d'antenne de Radio au moyen-âge par exemple). Tout comme les différentes unités qui sont de plus en plus perfectionnées, selon les technologies scientifiques que nous débloquons. D'une certaine manière, le jeu nous permet de nous apprendre comment une civilisation doit se développer au fur à et mesures des siècles, et de comprendre les enjeux durant chaque période du temps.

Enfin, Civilization V propose souvent des citations réelles de grands hommes historiques, ainsi que l'apparition de noms plus ou moins connus pour les marchands, ingénieur, artiste et généraux illustres, qui font souvent mouches aux joueurs. La seule critique que je pourrai réellement faire sont l'apparition des barbares qui au début de jeu est logique, mais qui l'est beaucoup moins lorsque nous sommes en l'an 2000.

Test de Civilization V  Test de Civilization V  Test de Civilization V

7.5
Civilization V

Civilization V est clairement un bon jeu, où on s'amuse bien, et qui possèdent une grande richesse. Cependant, seul, le jeu arrive rapidement à ses limites, qui peuvent facilement décrocher le joueur. Un jeu conseillé pour des joueurs en manque de jeu de stratégie/gestion.
Intérêt historique :
  • +Graphisme semi-cartoon réussi
  • +Une durée de vie quasi-illimitée
  • +Une richesse incroyable
  • +Facilement modulable
  • +Une logique historique présente
  • -Une IA facilement maîtrisée
  • -Mauvais équilibrage avec la diplomatie et les doctrines
  • -La politique des DLCs
  • -Religion et espionnage absents

  • Orochti Le Chti templier, Ancien membre d'HistoriaGames
  • "Tu dois aimer la France, car la nature l'a faite belle, et son histoire grande." Ernest Lavisse
  • "Eureka !" Archimède