Age of Empires II HD : Rise of the Rajas

Le Spartiate
Thématique
Moyen-âge
23 février
2017
Info sur le jeu
PlateformePC Windows
ÉditeurMicrosoft Studios
Développeur
  • Forgotten Empires
  • SkyBox Labs
Date de sortieDécembre 2016

Encore un DLC pour la version HD d'Age of Empires II ! HistoriaGames avait vu juste lorsque nous vous avions annoncé la sortie prochaine d'une extension pour ce célèbre jeu de stratégie.

Sorti le 19 décembre 2016 et développé par les studios Forgotten Empires et Skybox Labs, ce nouvel opus nous emmène tout droit en Asie du Sud-Est. Au programme quelques ajouts sympathiques sans toutefois apporter une revolution de ce bon vieux STR.

Encore des nouvelles civilisations !

Rise of the Rajas ajoute un bon nombre de nouveautés dont quatre nouvelles civilisations, à savoir les Khmers (Cambodge), les Birmans, les Vietnamiens ainsi que les Malais. Celles-ci bénéficient d'unités uniques amusantes mais parfois trop puissantes par rapport aux autres peuples que l'on trouve dans le jeu d'origine.

Par exemple, les Birmans ont pour unité unique les Arambai, des cavaliers lanceur de fléchettes extrêmement efficaces contre les unités à pieds, à cheval et aussi contre les bâtiments via une technologie unique à développer au château. Cela fait beaucoup de points forts pour une seule unité !

Quant aux unités uniques des autres civilisations elles restent sympathiques sans être surpuissantes. En effet, on retrouvera une baliste sur éléphant capable de raser une forêt entière (pour les Khmers), un archer tout à fait correct (pour les Vietnamiens), et un guerrier peu couteux mais assez faible pour les Malais.

Test d'Age of Empires II HD : Rise of the Rajas

De toutes nouvelles unités

Une autre particularité est que ces nouvelles civilisations peuvent enrôler depuis leur écurie des éléphants de combat. Ceux-ci disposent d'un nombre de points de vie important ainsi que d'une bonne attaque mais ils restent faibles face au pouvoir de conversion des moines. Heureusement, cette nouvelle unité reste inférieure aux éléphants de guerre des Perses.

Concernant les bonus, les Vietnamiens sont orientés archerie (notamment avec le tirailleur impérial, une autre unité unique), les Birmans vers l'infanterie et la religion, les Khmers sont plus spécialisés dans les éléphants de combat, et les Malais sont plutôt une civilisation navale. En somme, on reste sur du classique.

Voyage en terre inconnue

Ces quatre empires sont agréables à jouer et apportent un peu de fraicheur à ce jeu qui date à la base de 1999. Encore une fois, les développeurs ont misé sur une partie du monde peu représentée dans le jeu vidéo. Cela est tout à fait salutaire, on prend réellement plaisir à découvrir l'histoire de ces peuplades injustement méconnues en Occident.

Bien évidemment, Rise of the Rajas nous gratifie de quatre nouvelles campagnes pour chacune de ces civilisations. Ainsi nous devrons aider Gajah Mada à devenir maître de l'Indonésie ou encore combattre aux côtés des Vietnamiens pour les délivrer de l'oppression chinoise.

Test d'Age of Empires II HD : Rise of the Rajas

Ce nouvel opus contient quatre campagnes inédites.

Ces nouvelles missions sont pour certaines plus difficiles que celles de l'opus précédent à savoir The African Kingdoms. Parfois vous aurez plusieurs choix pour mener vos troupes à la victoire. En revanche, vous n'aurez la possibilité de jouer qu'à seize missions alors que le DLC antérieur en comptait vingt.

Pour ce qui est des autres nouveautés, Rise of The Rajas dispose d'un nouvel environnement propre à l'Asie du Sud-Est avec une faune et une flore correspondant à ces contrées exotiques. Les développeurs ont vraiment réussi à mettre en avant les particularités de ces pays. Ainsi, on pourra mener son armée à travers la jungle, chasser le rhinocéros ou encore croiser le regard d'un tigre féroce. Quant à l'architecture des bâtiments, celle-ci a été soignée et dispose d'un certain cachet, ce qui est une belle réussite pour un jeu sorti il y a presque vingt ans.

Test d'Age of Empires II HD : Rise of the Rajas

Un soin particulier a été apporté aux nouveaux bâtiments.

Enfin, ce DLC ajoute des nouvelles cartes, une IA améliorée ainsi qu'un mode spectateur. Aucun nouveau mécanisme de jeu n'a été ajouté.

Comme vous vous en doutez le principal point fort de cet opus sont les nouvelles civilisations et les nouvelles cartes d'Asie du Sud-Est.

Des erreurs historiques ? Oui Toujours !

Que serait Age of Empires sans ses anachronismes et ses grossières erreurs historiques ? Ici on reprend des unités propres à l'Europe et on les calque sur toutes les civilisations, celles d'Asie du Sud-Est n'y échappent pas. On retrouve donc des chevaliers malais, des canons à bombarde vietnamien ou encore les très célèbres hussards birmans.

Comme nous l'avions reproché pour The African Kingdoms, Rise of The Rajas n'innove pas dans ce domaine et garde des troupes spécifiques au Moyen-âge occidental. Des différences civilisationnelles plus marquées auraient été bienvenues. Certes Age of Empires II ne se veut pas être une fidèle reconstitution du passé, mais il y a quand même des limites dans les arrangements historiques. L'un des nombreux points forts de ce jeu est le nombre de civilisations que l'on peut jouer, dommage que cela ne se ressente pas plus concernant les unités mises à notre disposition.

Mais malgré ces quelques petits défauts, Rise of The Rajas reste un DLC honnête qui vous fera découvrir des pays lointains et exotiques avec une recette qui a fait ses preuves depuis 1999.

7.0
Age of Empires II HD : Rise of the Rajas

Le constat est le même que pour The African Kingdoms, les quatre civilisations inédites et leurs campagnes sont agréables à jouer. Quant aux environnements d'Asie du Sud-Est, ils sont une réussite. Malheureusement, la prise de risque des développeurs s'est limité à cela. Pour résumer, Rise of the Rajas est un DLC tout à fait convenable mais sans réelles innovations.
Intérêt historique :Rise of the Rajas nous permet de découvrir l'Asie du Sud-Est et son histoire grâce à ces nouvelles campagnes et l'ajout d'un résumé dans l'encyclopédie. On pourra saluer la prise de risque des développeurs de mettre sur le devant de la scène ces civilisations assez méconnues en Occident.
  • +Les nouvelles civilisations.
  • +Le soin apporté à la modélisation de l'architecture et de l'environnement propre à l'Asie du Sud-Est.
  • +Des campagnes sympathiques.
  • -Pas d'innovations majeures.
  • -Manque de contenu justifiant le prix.

  • Brasidas Chroniqueur, Historien
  • "Les Spartiates ne s'inquiètent pas de savoir combien sont les ennemis, mais seulement où ils sont !" Cléomène III