Test de 7554

Fantômas
Thématique
Guerre d'Indochine
4 mai
2013
Info sur le jeu
PlateformePC
ÉditeurEmobi Games
DéveloppeurEmobi Games
Date de sortie16 décembre 2011

Les deux guerres mondiales, la guerre du Vietnam, la guerre en Irak... autant de conflits pour lesquels il est relativement facile de trouver un jeu. Mais des jeux sur la guerre d'Indochine, il en existe très peu. Quelle ne fut pas alors ma surprise lorsque j'ai découvert 7554. Derrière ce nom mystérieux se cache un jeu plutôt original, puisqu'il permet de revivre les grandes phases de la guerre d'Indochine côté... roulements de tambours... Vietminh !!!

Après Uprising 44, voici un nouveau test d'un jeu indépendant, vietnamien cette fois ci. En effet, le jeu a été développé par un petit studio vietnamien, Emobi Games et est sorti le 1er mai 2012 chez nous. Petit studio et sujet original riment-ils avec qualité ? Vous n'allez pas tarder à le découvrir...

Test de 7554  Test de 7554  Test de 7554

Un prologue à la guerre du Vietnam...

7554 est un FPS doté d'une campagne de 13 missions permettant de revivre certains des moments forts de la guerre d'Indochine, comme la révolte de Hanoi, la bataille de la « colline des médailles » ou encore la fameuse et terrible bataille de Dien Bien Phu.

On y suit les pérégrinations d'un petit groupe de Vietnamiens (j'emploi ce terme pour faciliter la compréhension) au cours de ces événements : Ha, son frère An, Vinh et Binh. Tous sont jouables au cours de la campagne et certains se croiseront même au cours des missions.

Abordons ces dernières. Celles-ci tentent de se diversifier aussi bien par leurs environnements (jungle, campagne, villes, camps militaires et villages) que par leur structure. Nous sommes expédiés en pleine guerre d'Indochine, opposant l'armée française (c'est assez rare dans un jeu vidéo pour être notable) à l'armée du Vietminh. Outre les missions bateaux, type « allez d'un point A à un point B » pour défendre ou capturer une position, on a aussi la possibilité d'assister à une mission d'infiltration (tout du moins à son début),  une séance de sniping et même un passage de défense anti-aérienne. Malheureusement, les objectifs se ressemblent tous et les niveaux étant linéaires à souhait, la lassitude s'installe plutôt vite.

La campagne se boucle assez rapidement, en 6 heures pour ma part, mais les différents modes de difficultés peuvent facilement la rehausser. A cela s'ajoute aussi un mode survie, dans lequel  le joueur est livré à lui-même face aux soldats français ou même des zombies. Plus il alignera les frags, plus il disposera d'argent à investir pour de l'équipement. Mais on est bien loin du fun ressenti lors d'une partie du mode zombie de Call of Duty, puisqu'ici, il est impossible de jouer en multi-joueurs.  Le jeu se veut donc un Call of Duty-like à bas prix (une dizaine d'euros) et sans multi. On retrouve des combats opposant des dizaines de soldats des deux camps, un enchainement de différents types  de missions et un mode survie. Néanmoins, la ressemblance s'arrête là. Le jeu est donc plutôt complet pour le prix, mais la qualité n'est pas au rendez-vous.

Test de 7554  Test de 7554  Test de 7554

...Qui se veut équivalent à Call of Duty, mais sans y parvenir.

Le jeu se veut proche de la trame historique. On suit l'évolution du conflit lors des introductions aux missions, agrémentées de plans, de photos d'époque et de la lecture de passages du journal d'un des protagonistes sur fond de musique asiatique (cinématique que l'on se tape de bout en bout, sans possibilité de la zapper avant le début de la fin et qui ne cache même pas un chargement puisque celui-ci débute après la cinématique). L'arsenal du jeu est plutôt complet, outre les armes tirées directement de la seconde guerre mondiale comme des MP-40, Thompson, M1 Garand, on trouve aussi bien l'arsenal Viet de l'époque avec des armes soviétiques comme des PPSH ou des Mosin-Nagant, que l'arsenal français, avec des Mas-49 et des Mat-49. Du côté des véhicules, un effort remarquable a été entrepris par ce petit studio : camions de transport, jeeps Willis et M8 Greyhound forment l'ossature des véhicules terrestres français, les chars M24 Chaffee étant implantés vers la fin du jeu, dans les niveaux sur Dien Bien Phu. J'ai employé le terme terrestre car le jeu met aussi en scène des avions français comme des chasseurs-bombardiers (Hellcatt ou Bearcatt, je n'ai pas réussi à les identifier clairement). Enfin, on peut remarquer la diversité des troupes chez les Français, avec notamment la présence de combattants africains et nord-africains.

Le jeu se veut donc proche historiquement mais est bien loin d'être réaliste. Commençons par un élément assez énervant, la résistance des ennemis : certains soldats pourront encaisser plusieurs balles dans des zones critiques avant de mourir. Plus gênant pour le caractère historique : le nombre de forces en présence. Dans la plupart des combats de la guerre d'Indochine, l'armée du Vietminh pouvait compter sur le nombre face aux Français. Ici, c'est le contraire : notre dizaine de Vietnamiens doit faire face à des centaines de soldats ennemis, pas très futés et ayant un goût prononcé pour se placer en plein dans votre ligne de mire. Pas très réaliste en somme. Notons tout de même le fait original d'incarner des Indochinois pour la première fois dans un jeu face aux forces françaises faisant partie du camp ennemi.

Côté technique,  malgré une réalisation visuelle correcte grâce au moteur graphique Havok's Vision Engine 8 (le même qu'Arcania : Gothic 4, Stronghold 3 ou Orcs must die !), le jeu est truffé de bogues (si ! ce terme existe, c'est la francisation du terme anglais « bug(s) » !) en tout genre, de fautes d'orthographe dans la traduction, les personnages ont un comportement de robots, un simple élément du décor suffit à vous stopper, les actions contextuelles se limitent à n'utiliser qu'une seule touche, vous vous retrouvez souvent limités dans une petite zone (pas souvent la meilleure d'ailleurs) lors de certaines missions pour vous obliger à accomplir un objectif, les niveaux sont en couloirs et l'IA est complétement à la ramasse. On s'ennuie assez rapidement à force de devoir toujours accompagner un soldat avec l'indication « suivre » au-dessus de la tête et une fois le jeu fini, (si vous avez la force et la motivation de le terminer) il est fort probable que vous n'y reviendrez plus. Vous le comprenez, je n'ai pas aimé ce jeu.

3.0
7554

Clonage raté
Parfois, un petit studio peut adopter une idée originale et malgré les défauts, aboutir à un jeu relativement correct comme ce fut le cas pour Uprising 44 du studio polonais DMD Enterprise Studio. Mais avec 7554, on tombe de haut. Le sujet original aurait pu permettre un jeu plus que correct, en revivant le conflit du point de vue vietnamien, mais à vouloir imiter les ténors du genre, le studio s'est tiré une balle dans le pied. Archi-scripté, rempli de bogues, ennuyeux, le titre amasse les écueils du genre et ne parvient pas à se montrer correct malgré une réalisation agréable, un respect de la chronologie et un petit prix. Un jeu qui aurait pu marquer les esprits s'il s'était démarqué de la masse. C'est vraiment dommage.
Intérêt historique :
  • +Contexte historique original
  • +Réalisation visuelle
  • +Contenu correct pour le prix
  • +Premier jeu vietnamien
  • -IA, bogues et autres problèmes techniques
  • -Ennui ressenti
  • -Les niveaux en couloirs
  • -Tente de copier les ténors, ne cherche pas à se démarquer

  • Lyrik Le Vétéran, Testeur, Historien
  • "I'm ashamed of you, dodging that way. They couldn't hit an elephant at this distance" Major général John Sedgwick avant d'être mortellement frappé par une balle sudiste...