1979 Revolution : Black Friday : Au coeur de la Révolution

Jérémy
Thématique
Révolution iranienne
18 avril
2016
Info sur le jeu
Plateforme
  • PC Windows
  • Mac OS X
ÉditeuriNK Stories
Développeur
  • iNK Stories
  • N-Fusion Interactive
Date de sortieAvril 2016

A l'heure où les rues sont de nouveaux remplies de la foule des gens ordinaires, protestant contre un système qui ne les comprend pas, voilà un jeu qu'il est bon de regarder. Qu'on le regarde de l'œil du manifestant ou de l'œil de l'historien, 1979 Revolution : Black Friday sait attirer l'attention par son sujet original dans le monde du jeu vidéo : la Révolution d'Iran.

Un jeu résolument historique

Le jeu démarre en effet en 1980, lorsque Reza, le héros principal, est interrogé dans la prison d'Evin – fameuse prison politique d'Iran - pour acte de sabotage. L'interrogatoire est alors l'occasion pour notre héros de se souvenir de son retour au pays en 1978, où il trouve son pays au bord de la révolte.

Pour ceux qui n'ont jamais entendu parler de la Révolution iranienne, celle-ci prend place de 1978 à 1979 dans un Iran alors sous contrôle du Shah Mohammad Reza Pahlavi. Le pays subis à cette époque une crise économique sans précèdent, les inégalités sont grandes, la corruption généralisée et la majorité chiite de la population critique le gouvernement laïque du Shah. De plus, le pays auparavant fermé à toute contestation à cause de la SAVAK, la police secrète, s'ouvre depuis quelques années suite aux pressions des Etats-Unis. Cette situation crée le terreau nécessaire à une opposition de plus en plus grande et organisée face au régime et très vite, de nombreux mouvements se forment, manifestent et appellent à la grève générale.

Ces manifestations prennent de plus en plus d'ampleur et sont de plus en plus durement réprimées, jusqu'au 8 septembre 1978 où plusieurs centaines de manifestants sont tués lors du Vendredi noir (qui donne son sous-titre au jeu). A partir de là, les contestations se font encore plus violentes, chez les iraniens mais aussi à l'étranger. Le Shah doit quitter le pays le 16 Janvier 1979 et peu après, l'ayatollah Khomeiny arrive au pouvoir et instaure la République islamique d'Iran.

La majorité de l'action se passe en 1978, avant le Vendredi noir, quand les manifestations ont déjà pris beaucoup d'ampleur dans le pays. L'interrogatoire, lui, se déroule donc lorsque la République islamique d'Iran a déjà été mise en place.

Le jeu prend la forme « classique » d'un jeu narratif à la mode des Telltale, en y ajoutant donc un contexte historique réaliste. On y retrouve le même fonctionnement de choix à effectuer, qui influeront sur votre aventure future. Et on a rarement vu des choix aussi difficiles à faire.

Test de 1979 Revolution : Black Friday  Test de 1979 Revolution : Black Friday

Reza l'étudiant, l'ami, le frère, le cousin, le photographe

Ce qui fait la force de ce jeu, et qui rend les choix que l'on nous donne à faire vraiment difficiles, c'est toute l'humanité (dirait-on même la petitesse) de Reza. Dépassé par des évènements plus grands que lui, il doit choisir, et de ses choix découleront des conséquences que l'on imagine sinistres. Aider la révolution au risque de mettre en danger sa famille ? Trahir la confiance de son cousin pour rallier son frère au service du régime ? Envenimer ou non la situation lors d'une manifestation pacifique ? Choisir entre deux membres de votre famille en moins de 5 secondes ? Voilà des exemples de choix que vous donnent les développeurs de iNK Stories.

D'autant que par soucis de réalisme, et pour sortir du manichéisme, les développeurs ont parfaitement remis en question les décisions qu'un joueur pourrait trouver normal : les soldats ne sont souvent représentés que comme de la chair à canon dans les jeux vidéo. Ils suivent un leader, ce leader est mauvais, les tuer semble donc légitime. Seulement ici le contexte est tout autre. Oui les soldats sont les garants du régime, oui ils viennent pour arrêter une manifestation pacifique, mais ces soldats ne sont-ils pas eux-mêmes des victimes, ne revêtant leurs uniformes que pour gagner le peu d'argent nécessaire à la survie de leur famille ? Votre frère lui-même fait partie de ces garants du régime en place ! Il devient alors d'autant plus difficile de choisir entre les deux camps, et ce même en choisissant de suivre une idéologie particulière.

Car 1979 Revolution raconte également l'histoire d'une famille, celle de Reza qui, comme la société, se retrouve divisée en plusieurs groupes, en plusieurs factions. Prenant comme base l'histoire de Navid Khonsari, un des développeurs du jeu dont la famille a fui l'Iran en 1979 (en la romançant quelque peu), c'est, au-delà du destin du pays, le destin de votre famille dont vous allez décider.

Pour cela, vous alternerez donc entre 3 phases : les phases de dialogue, les phases « QTE » et les phases de recherche et de prise de photos. C'est cette dernière phase qui permet aux développeurs de faire le lien avec l'Histoire. Ainsi, après chaque photo prise, on nous montrera la vraie photographie, permettant de mettre en relation ce que l'on vit dans le jeu, et ce qui s'est réellement passé. On ne le cachera pas, ces phases manquent un peu de dynamisme et cassent parfois le rythme global de l'aventure. Néanmoins, il est difficile de caser un peu de connaissance à travers une scène d'action ! La tentative est louable, et l'on sent que iNK Stories a voulu transmettre aux joueurs la vision la plus juste possible du contexte de 1978 - 1979. On sent surtout l'effort de recherche, de détails et de documents qui apportent à l'univers une véritable cohérence.

Au rang des défauts on pourra aussi noter une réalisation graphique assez moyenne (mais dans la lignée des jeux narratifs), quelques petits bugs ainsi qu'une narration parfois un peu confuse, mais peut-être est-ce là une volonté des développeurs pour garder le mystère sur certaines révélations qui viendraient ensuite.

Test de 1979 Revolution : Black Friday  Test de 1979 Revolution : Black Friday

8.0
1979 Revolution : Black Friday

Entre jeu vidéo, cours d'histoire et récit de famille, 1979 Revolution : Black Friday intrigue par son sujet, et par l'obscure clarté de son récit. Tantôt un peu lent, tantôt trop rapide, le rythme paye peut-être le prix des mystères entourant la narration. Néanmoins, on prend plaisir à le parcourir, et à découvrir ce que les développeurs ont à nous dire pendant les quelques heures de jeu. Porté par une bande son de bonne facture, de très bon doublages et par des choix vraiment cornéliens, 1979 Revolution a su se frayer une place parmi les jeux narratifs de bonne facture. On attend maintenant la suite – qui n'a pas encore été prévu – pour découvrir le fin mot de l'histoire.
Intérêt historique :Par les multiples références historiques documentées, allant du journal au film de famille, les petits gars d’iNK Stories nous en apprennent beaucoup sur la réalité de la Révolution iranienne, sur le mode de pensée et de vie de l’Iran à la fin des années 70. Cela ne remplace pas un cours d’histoire sur le sujet mais un tel souci de réalisme historique ne peut être que récompensé.
  • +Aspect historique très travaillé
  • +Très bons doublages
  • +Des choix vraiment cornéliens
  • +Un sujet original
  • -Un aspect graphique assez pauvre
  • -Quelques bugs
  • -Un rythme quelque fois pataud

  • Jérémy Ancien membre d'HistoriaGames
  • "L'homme de l'avenir est celui qui aura la mémoire la plus longue" de Nietzsche