Northgard : Notre premier aperçu

L'Amiral
Thématique
Mythologie nordique
20 février
2017
Info sur le jeu
PlateformePC Windows
ÉditeurShiro Games
DéveloppeurShiro Games
Date de sortieFévrier 2017 (Early Access)

Plus les années passent, plus le paysage du jeu vidéo se transforme. De la 2D isométrique à la 3D (voire à la réalité virtuelle), les jeux qui ont bercé notre enfance ne seront pas les même que ceux qui berceront celle de nos enfants. Mais une chose ne changera pas : l’attrait pour des styles de jeu bien particuliers. Et parmi eux, le STR, pour « Stratégie en Temps Réel » (RTS en langue de Shakespeare). Northgard nous ramène aux sources.

Northgard, un mélange des genres plutôt intéressant

Premièrement, une chose est à signaler : le jeu vient de chez nous. En effet, l’éditeur développeur est Shiro Games, installé à Bordeaux, et s’est fait connaître grâce notamment au jeu Evoland publié sur Steam en 2013. Avec Northgard, le studio récidive mais change singulièrement de registre : c’est un retour aux débuts du jeu vidéo.

Le principe est simple : vous choisissez d’incarner le chef d’un clan viking (clan du loup, clan de la chèvre ou clan du cerf) et vous devez développer votre petit village pour le mener à la victoire. Le titre a de nombreuses inspirations, qui s’intègrent parfaitement et lui donnent une réelle originalité : le système de construction est très proche d’un Age of Empires (bâtiment principal, habitations, cabane de bûcherons…), le découpage de la carte en territoires avec ressources spécifiques se rapproche de Civilization, et la gestion des travailleurs en fonction de l’été ou de l’hiver rappelle non sans mal Banished.

A l’heure où cette preview est écrite, le jeu n’est pas encore sorti. Nous ne disposons que d'un unique mode solo. Il sera disponible en accès anticipé le 22 février. Le mode multijoueur et le mode campagne seront alors jouables à ce moment-là.

Preview de Northgard  Preview de Northgard

1. Le système de colonisation des territoires est sympathique. - 2. Le clan de la Chèvre et sa description.

Un solo classique

Le mode solo est tout à fait classique et tire ses racines des STR connus. Plusieurs ressources sont disponibles sur la carte. Les essentielles sont le bois et la nourriture : elles sont inépuisables, c’est-à-dire que la forêt ne diminue pas et la nourriture de base est ramassée au sol par les paysans non-assignés à des bâtiments. Les autres ressources sont les pièces (accumulées par les marchands), la pierre et l’argent (trouvables dans des filons sur certains territoires). Enfin, il y a la ferveur qui s’accumule naturellement mais son rendement peut être amélioré par l’exploitation ou la construction de bâtiments religieux.

Une autre donnée est également à prendre en compte : le bonheur. C'est une ressource que le joueur récupère en construisant un bâtiment adéquat ou en donnant de bonnes conditions de vie à son clan. En fonction du bonheur du clan (qui varie en fonction des réserves de nourriture, des membres de clan blessés…), un paysan va apparaître dans un délai plus ou moins long à l’hôtel de ville.

Les paysans sont à la base du gameplay. Ils sont automatiquement créés par les maisons qui permettent d’héberger jusqu'à 5 habitants, et si la capacité d’hébergement des maisons est pleine, alors les paysans n’apparaissent plus à l’hôtel de ville.

Le paysan, quand il sort de l’hôtel de ville, est assigné de base à la récolte de nourriture sur le territoire. Mais il sert aussi à construire les bâtiments et à les faire tourner. Après la construction d’une hutte de bûcheron, il suffit d’assigner un paysan au bâtiment en faisant clic droit dessus. Le paysan deviendra alors bûcheron, ou tout autre métier via les bâtiments adéquats (un paysan sur un marché deviendra marchand et produira des pièces,...).

Preview de Northgard  Preview de Northgard

3. La Vouivre, animal mythologique. Rapporte des points de renommée au joueur qui la tue. - 4. Les recherches sont assez explicites et très utiles.

La guerre dans Northgard

L’aspect militaire est très basique : deux types d’unités sont disponibles, au moment de l'écriture de cette préview. Le guerrier basique (qui se crée en assignant un paysan à la caserne) et le chef de guerre, qui peut être engagé contre une somme de pièces et de lingots d’argent. Les guerriers sont assignables au chef de guerre, c’est-à-dire que bouger le chef de guerre permet de bouger aussi les guerriers. Le clan du Loup a la possibilité d’obtenir un berserker, une unité plus puissante mais pas invincible. Il n’y a qu’un bâtiment défensif : la tour de garde, qui tire des flèches sur les ennemis arrivant dans le territoire.

La guerre est variée dans Northgard : l’expérience la plus rapide - et parfois la plus douloureuse - est l’invasion du territoire par un animal sauvage ou un monstre (loup, Draugr). Les paysans présents sur le territoire vont alors se défendre mais ils sont bien moins puissants que les guerriers. La seconde expérience est le combat d’invasion, sur un territoire avec des monstres ou avec des ennemis. Si les soldats d’un clan entrent sur le territoire d’un autre et en ont tué tous les occupants, le clan possédant le terrain en perd la domination petit à petit. Si le territoire contenant l’hôtel de ville d’un clan est pris, alors le clan est éliminé. La guerre est plutôt classique mais reste très nerveuse et intéressante.

Preview de Northgard

5. Les conditions de victoire diffèrent beaucoup.

La victoire et les clans

Il y a plusieurs manières de gagner dans Northgard et cela rend le jeu encore plus intéressant. Voici une petite liste :

  • La domination : détruire les hôtels de ville de tous les autres clans.
  • La victoire par renommée : contrôler suffisamment de territoires, construire un bâtiment spécial, et gagner un certain montant de points de renommée.
  • La victoire commerciale : accumuler un certain nombre de marchands et de pièces.
  • La victoire par la sagesse : débloquer des faveurs des dieux (une est débloquée à chaque branche de recherche complétée).
  • La victoire décisive : cette victoire dépend des cartes. Si un bâtiment important et neutre occupe un territoire, sa capture et son maintien fait gagner le clan qui y dépose des hommes.

Pour l’instant, il y a trois clans jouables, chacun avec leurs spécificités. Le clan du Loup est spécialisé dans le combat ; le clan de la Chèvre est lui spécialisé dans le développement économique et le clan du Cerf dans le commerce et le bonheur ainsi que la sagesse. Les recherches sont donc modifiées en fonction des clans, mais pas dans leur forme : les arbres technologiques des recherches (améliorer les mineurs, la vitesse de soin, etc) restent les même malgré quelques traits spécifiques aux clans.

Preview de Northgard  Preview de Northgard

6. Des ruines peuvent être explorées et ramener des bonus sur des territoires. - 7. ne antre de loup, d'où ces derniers apparaissent pour attaquer les territoires.

Conclusion

Northgard séduit par sa simplicité et son retour aux sources. C’est un vrai plaisir de retrouver les mécaniques des premiers STR. Bien que l’état actuel du jeu ne permette pas de juger la totalité, le mode solo qui nous a été proposé est très convaincant. La gestion des ressources et des territoires est très intéressante et permet d’apporter une touche de nouveauté dans le genre. Les traits à la mythologie nordique sont intéressants (Draugr, Valkyries, Wyvern…) mais restent peu creusés. Il faut espérer que ces points soient un peu plus développés dans la version finale du jeu.

En l’attente, Northgard est un très bon pari. Son petit prix sur Steam (moins de 20€) en fait un jeu très abordable et d’une qualité-prix plus que correcte. La version finale sera parfaite si Northgard continue sur cette voie.

A
Northgard

Retour aux sources
Northgard est un jeu prometteur et à suivre. On peut regretter le peu de références mythologiques mais le retour aux sources des STR est rafraîchissant, et la gestion des territoires et des ressources est sympathique.
Intérêt mythologique :La partie de Northgard démarre en 800. Mais le lieu n'est pas précisé, et les clans sont des inventions liées au gameplay. Les références mythologiques sont un peu faibles mais il faut parier qu'elles seront développées dans la version finale.
  • +Un mélange de plusieurs titres très intéressant
  • +Facile à prendre en main
  • +Joli graphiquement
  • -Une IA un peu inégale
  • -Peu d'unités militaires pour le moment
  • -Une mythologie nordique peu développée

  • Witz Rédacteur, Testeur, Chroniqueur, Historien
  • « L'important n'est pas ce que l'on supporte, mais la manière de le supporter » Sénèque