Kingdom Come : Deliverance : Notre premier aperçu

Maréchal de l'Empire
Thématique
29 mars
2016
Info sur le jeu
Plateforme
  • PC Windows
  • PlayStation 4
  • Xbox One
ÉditeurWarhorse Studios
DéveloppeurWarhorse Studios
Date de sortie2016

Annoncé en décembre 2013, Kingdom Come : Deliverance a su nous faire saliver à travers de nombreuses vidéos et images partagées par les développeurs tchèques de chez Warhorse Studios. Très vite, une grande communauté s'est rassemblée autour de ce jeu qui avait lancé une campagne Kickstarter, récoltant ainsi plus de 1.200.000€. Il est d'ailleurs toujours possible de financer le jeu sur le site officiel en le précommandant. Cela a permis d'essayer la version Alpha et de jouer actuellement à la version bêta comme c'est le cas pour plus de 57.000 backers.

Kingdom Come : Deliverance est présenté comme un action RPG réaliste et historique prenant place durant le Moyen-âge. À cette annonce, les développeurs frappèrent fort car il existe très peu de jeux de rôle portant sur cette période et qui ne sont pas liés au domaine du fantasy comme Skyrim ou The Witcher 3.

Il est également intéressant de noter que chez Warhorse studios, crée par Daniel Vavra (qui participa à la création de Mafia I et II), on compte des développeurs ayant travaillés sur les célèbres franchises des Arma et Operation Flashpoint. C'est dire que le réalisme, ça les connait.

Cela fait maintenant plus de 2 ans que nous suivons assidûment le développement de Kingdom Come : Deliverance. autant dire que nous attendons beaucoup de ce jeu historique réaliste sur la période du Moyen-âge.

Kingdom Come : Deliverance

Un contexte historique au service de l'intrigue

Dans les années 1400, nombreuses furent les querelles au sein de la maison de Luxembourg. À la mort de l'Empereur Charles IV (possédant les titres de Roi des Romains, Roi de Bohême, Empereur des Romains et comte du Luxembourg), son fils Wenceslas IV lui succéda.

Au début, les territoires acquis par le père se retrouvèrent séparés entre ses différents fils dont : Wenceslas, Sigismond et Jean.

Le fils cadet se fit très rapidement remarqué, en prenant parti sur des questions religieuses et en soutenant le pape Urbain VI. Il ordonna également la mort d'un archevêque de la ville de Prague, ce qui va créer de grandes tensions avec des seigneurs et des personnalités religieuses.

Pour beaucoup, il ne répondait pas aux attentes d'un futur Empereur en délaissant certaines affaires d’état qui lui vaudront bien des reproches.

Alors que Wenceslas IV se retrouvait dans des situations politique et religieuse particulièrement difficiles, son demi-frère : Sigismond décida de faire un coup d'état. En 1402, il fait prisonnier son frère et le confia aux Hasbourg.

Pour réussir cette entreprise, Sigismond avait réuni une puissante armée pour envahir les terres de Wenceslas IV. Et c'est ainsi que l'on retrouve notre personnage : Henry.

En effet, notre personnage va voir sa famille et son village décimés par les hommes de Sigismond. Dès le début, on apprend dans une cinématique qu'Henry réussit à s'enfuir mais ce dernier s'en veut de ne pas avoir réussi à protéger les siens. Ses remords le rongent, il souhaite alors se racheter afin de venger sa famille et ses amis, et servir le souverain légitime.

Quant à la suite du scénario, je ne peux en dire davantage. Kingdom Come se composera de 3 Actes et nous avons ici le premier qui se nomme Delivrance. La bêta nous apprend quelques petites choses vis-à-vis de l'histoire de notre personnage et de la situation politique mais rien de plus. Warhorse nous présente de manière intelligente une bêta dont le scénario est volontairement limité pour pouvoir profiter pleinement de celui-ci une fois le jeu officiellement sorti.

Kingdom Come : Deliverance  Kingdom Come : Deliverance  Kingdom Come : Deliverance

De l'Alpha à la Bêta

Lorsque j'ai eu accès à ce jeu, il était encore en alpha pour deux jours avant de passer à la bêta j'ai donc pu constater les améliorations et le travail des développeurs d'une mise à jour à une autre et on peut dire que ces derniers ne chôment pas.

Tout d'abord l'alpha était évidemment moins bien complète que la bêta, ce qui semble logique. Néanmoins nous avions eu la possibilité de s'essayer à quelques petites quêtes annexes, de jouir de l’interaction avec tous les PNJ d'un village et de leur demander plusieurs choses, ou d'avoir la possibilité de prendre part à des duels dans une petite arène près d'un camp militaire. Toutefois, la carte était relativement limitée en taille.

Puis est arrivée la bêta. Où grand nombres d'améliorations ont vu le jour. Dès lors, nous avons eu le droit à des petites cinématiques nous renseignant mieux sur le contexte historique ainsi que sur le scénario.

Nous sommes donc dans les prémices d'un Open-World qui promet d'être encore plus grand à l'issue de cette bêta. Nous pouvons nous balader à travers les champs et les villages comme bon nous semble.

Kingdom Come : Deliverance  Kingdom Come : Deliverance  Kingdom Come : Deliverance

Vis ma vie de chevalier errant ou de vil criminel

Kingdom Come : Deliverance se joue à la première personne ce qui rend la chose encore plus immersive. Nous avons donc une grande liberté d'aller là où on veut mais aussi d’interagir comme tous bons RPG qui se respectent avec les habitants et militaires du coin.

On peut donc leur demander selon nos quêtes s'ils savent des choses sur une personne afin de pouvoir mener notre petite investigation, ou bien juste demander comment vont les choses dans la région, où se trouvent certains endroits clés d'un village comme la taverne, ce genre de petits détails qui nous plongent dans un certain réalisme vraiment plaisant.

La plupart des habitations ont été modélisées, nous pouvons donc rentrer dedans légalement ou pas car il s'avère que parfois certaines ont leurs portes verrouillées. Parmi les ajouts de la bêta, on note la présence salutaire du système de crochetage, nous permettant de forcer les portes. Jusque là, c'est du déjà vu comme dans le très bon Skyrim. Néanmoins, la manière de déverrouiller la porte est originale, il suffit de maintenir une touche enfoncée puis nous voyons apparaître une serrure en 2D, avec la souris cette fois-ci, il nous faut sonder une partie de cette serrure pour trouver une sorte de point faible, celui-ci trouvé l'icône de la souris va se mettre en surbrillance et avec une touche du clavier il faut faire tourner cette serrure tout en gardant la souris sur le point faible. En gros, il faut effectuer une rotation de la serrure tout en maintenant la souris sur un point unique (avec une marge tout de même) pour pouvoir ouvrir la porte.

Évidemment, si certains gardes vous surprend à crocheter des portes ou des coffres, vous risquez d'avoir des ennuis. Ici, l'approche des gardes se fait de différentes manières, ils essayeront notamment de vous interpeller et vous demanderont de payer une amende mais vous pouvez essayer de négocier de différentes façons.

Lorsque nous commençons le jeu, nous avons la possibilité de choisir trois types d'aptitudes. La première fait de votre personnage une personne apte à manier de la meilleure façon la diplomatie et la persuasion. La seconde est un mixte entre une bonne diplomatie et un assez bon combattant. Et la troisième aptitude fait de vous un bon combattant mais un piètre négociateur.

Selon la caractéristique choisie, lors des quêtes ou face aux gardes vous pouvez par la parole essayer de les persuader ; ce qui a de très bonnes chances de marcher en diplomate mais pas en combattant. Vous pouvez – évidemment - soudoyer ces derniers ou bien battre le fer.

Car il arrivera que vos tentatives de persuasion échouent, il faudra donc essayer de trouver d'autres solutions selon votre mission (ou pas).

Dans le cas d'une quête cela est vraiment intéressant, car parfois, pour accuser ou démontrer un fait, il vous faudra trouver plus de témoins ou plus de preuves pour pouvoir obtenir de la personne ce que vous voulez.

Kingdom Come : Deliverance met en avant un système de dialogue assez bon qui va vous permettre de plonger un peu plus dans le réalisme (mais pas trop) et vraiment mettre en valeur de nombreuses discussions pour mieux cerner les histoires qui vous entourent vous et et les autres personnages.

Ce jeu ne se cantonne pas à donner du dialogue pour du dialogue, il y a un véritable travail de fond.

Puisque je parlais d'actes illégaux par le biais d'intrusion illégale dans des maisons fermées, on peut évoquer le système de crimes introduit et amélioré dans la bêta. En effet, en tout bon Open-World - bien que cela ne soit pas toujours le cas - vous pouvez aussi tuer n'importe qui.

Si vous faîtes cela dans un village et qu'un témoin vous voit, ce dernier va stopper net son activité pour partir en criant afin d'alerter les gardes. Selon la gravité de l'acte, les gardes chercheront ou pas à discuter avec vous. Dans le cas d'un meurtre, ils vont difficilement vouloir parler avec vous...

Si jamais vous réussissez à vous enfuir, les gens ne vous oublient pas et cela est visible sur la carte par un petit symbole, donc prenez garde !

Néanmoins si vous êtes un genre de splinter cell médieval et que votre assassinat se fait dans le plus grand des silences et dans la nuit (ou même le jour mais vous avez plus de chances de vous faire griller) vous pouvez transporter les corps. Néanmoins, puisque le jeu est assez proche de la réalité, un corps pèse son poids et le porter trop longtemps vous fera chuter.

Ce petit détail qui peut paraître anodin fait la force de jeu, car il y en a de toutes sortes. Pour en citer un autre, lorsque vous êtes à cheval et que vous êtes dans une forêt où en plein champs et que vous décider de passer à côté d'un arbuste, gare aux branches car vous pouvez chuter à cause d'elles, le tout à la première personne, cela rend la chose vraiment immersive et parfois rigolote (ou chiante dans d'autres cas).

Histoire de renforcer un peu le réalisme, vous pouvez vous accroupir pour passer plus inaperçu que jamais et vous faufiler derrières vos ennemis pour les étouffer.

De ce fait, surgit une nouvelle amélioration de la bêta, le fait de pouvoir infiltrer un camp ennemis.

Par exemple, alors que je voyais deux hommes lourdement armés (et ennemis) en forêt, j'ai décidé de m'agenouiller et de les contourner par les petites fougères afin de passer inaperçu, ainsi j'ai pu en surprendre un, le tuer, le cacher et m'attaquer au second.

Une fois ces derniers hors d'état de nuire, j'ai pu leur voler leurs armures et leurs habits.

Arrivé à un camp ennemi, ces derniers m'ont pris pour un des leurs. Toutefois, votre tête n'étant pas spécialement connu ces derniers vont vouloir vous parler. Mais si, par exemple, ces personnes étaient des envahisseurs et qui ne parlent pas la même langue que vous, vous pouvez vous retrouver dans un sacré pétrin.

Ainsi, la capacité de notre joueur à être bon parleur pourra vous aider.

Vous pouvez essayer de parler la même langue qu'eux, les renvoyer paitre ailleurs ou battre le fer. Avec la dernière solution, je doute que votre couverture ne dure longtemps.

Sauf si vous êtes dans un coin isolé et que... COUIC !

Lorsque vous êtes chez vos ennemis, libre à vous d’empoisonner leur nourriture avec des aliments périmés, ce qui peut-être assez fendard dans certains cas ou encore de détruire certaines armes.

Depuis quelques lignes, je vous parle de personnes mal attentionnées à notre égard. Si la ruse ne fonctionne pas, il faudra donc combattre. Cela tombe bien, nous allons parler combat.

Je les trouve personnellement trépidants. En effet, les développeur ont mené leur recherche et le fait d'être en armure à cette époque ne fait pas de vous une personne peu mobile. Bien au contraire.

Les phases de combats sont vraiment intéressantes, un peu à la sauce Warband mais améliorées façon Kingdom Come, avec la possibilité de choisir la direction de votre attaque par le biais de votre souris (de même pour la parade) . Ce qui rend la chose magnifique, c'est lorsqu'un ennemi nous attaque et que nous arrivons à le contrer pile au bon moment, cela se fait en slow motion et vous pouvez par cette bonne parade lancer une contre attaque parfois dévastatrice, le tout est presque en slow motion pour revenir à vitesse normale.

Cela va rendre les combats épiques, car vous et l'IA pourrez arriver plusieurs fois d'affiler à contrer de la bonne manière les phases d'attaques et de parades alliant le tout en slow motion et vitesse réelle.

A l'heure actuelle, nous avons un petit panel d’armes, épée courte, bouclier, arcs. Là encore, pour les arcs, la visée est réaliste ce qui signifie : pas de petit curseur (enfin du moins pour l'instant).

Toutefois les combats à mains nues ne sont pas encore disponibles (il me semble que cela soit visible dans un trailer) à mon plus grand regret. De plus, il n'est pas encore possible d'utiliser ses armes à cheval.

Comme dans un RPG, vous évoluez en accomplissant des actions et en évoluant dans le monde qui vous entoure. Dans Kingdom Come, il y a un système de niveau selon les caractéristiques. Par exemple, si vous êtes bon diplomate et que vous résolvez plus de quêtes en pratiquant la voie de la parole alors votre niveau de persuasion augmentera.

Je ne prends pas trop le temps de m'attarder sur cela car c'est du déjà vu sur de nombreux jeux. Néanmoins, histoire de renforcer le réalisme, notre joueur aura des besoins comme celui de manger et de dormir. Si vous ne le faîtes pas assez manger, cela aura des incidents sur votre santé. Si vous êtes trop fatigués, vos yeux se mettront à clignés et puis vous vous évanouirez.

Ou encore vous vous sentirez un peu « gros » si vous avez trop mangé d'un coup.

Bref que des petits détails qui rendent le jeu encore plus sympathique.

Kingdom Come : Deliverance  Kingdom Come : Deliverance  Kingdom Come : Deliverance

IA en version bêta

Je voudrais vous parler un petit peu de l'IA en général. En combat et à l'heure actuelle, elle n'est pas une des meilleures que j'ai vu. En effet, on arrive sans trop de difficulté à mettre nos ennemis KO (ils seront plus coriaces s'ils possèdent de bonnes armures) mais elles gardent une logique vraiment trop basique.

Si vous en attaquez une IA et que vous vous mettez derrière une barrière, elle va courir bêtement en votre direction et restera souvent bloqué.

De plus, parfois en combat elle sera vraiment longue à la détente. Vous pouvez tuer un de ses camarades face à elle et elle mettra plusieurs secondes avant de dégainer son arme et essayer de vous chercher des noises.

Parfois elles ne verront rien...

Mais ces points négatifs, qui seront – on l'espère - corrigés pour la sortie finale du jeu, se compensent par le réalisme qu'ont voulu apporter les développeurs de Kingdom Comes : Delivrance.

En effet, les PNJ dans les villages mènent une véritable vie, en début de journée vous les verrez se lever puis manger. Certains parleront ensemble et finiront par aller travailler aux champs ou ailleurs.

La journée se passe, une averse tombe, ceux qui travaillent dehors vont vite se précipiter sous des abris tels que des arbres pour se protéger du mauvais temps.

À la fin de la journée, ils rentreront chez eux, mangeront, discuteront, iront à droite à gauche avant d'aller se coucher.

Qui dit bêta, dit bugs

Lors des mes parties, on sent le travail qui a été apporté à ce jeu afin qu'il puisse nous paraître le meilleur qu'il soit, néanmoins le beau tableau est parfois gâché par des bugs. Il en existe de toutes sortes.

Des IA qui ne spawnent pas, ou qui restent immobiles dans des phases de combats, des crashs comme malheureusement celui du lancement de la bataille finale de la bêta ou encore le fait qu'une mission ne se lance tout simplement pas.

Des armes qui n'apparaissent pas, des IA au comportement parfois incompréhensible, le fait de ne pas pouvoir parler à un PNJ alors qu'on en a besoin pour une mission ou bien des musiques qui se lancent alors qu'elles ne devraient pas.

Bref en soit pas de gros vilains bugs (à part pour la bataille finale que je n'ai toujours pas pu faire...) mais plutôt ce genre de petits soucis assez récurrents qui nous forcent à redémarrer la partie et ce n'est pas forcément agréable, ça rompt toute l'ambiance dans laquelle nous sommes plongés.

Mais lors de la sortie de la première version de la bêta, une MAJ fut très vite disponible (4 giga tout de même) pour régler moultes soucis. Forcément, plus on s'approchera de la sortie final, plus les bugs devraient être réduits à néant. En tout cas, c'est tout le mal qu'on leur souhaite et c'est aussi à ça que sert une bêta.

Kingdom Come : Deliverance  Kingdom Come : Deliverance  Kingdom Come : Deliverance

Contemplation

Le jeu utilise le fameux Cry Engine 3 et on peut dire que c'est une réussite, le jeu est tout simplement magnifique, visuellement ça envoi du lourd.

Les paysages sont de toutes beauté, des champs magnifiques aux herbes hautes ou bien des forêts tout simplement MA-JE-STU-EUSES !

C'est la première fois que je vois des forêts aussi bien faites et aussi réalistes ! À tel point qu'il peut nous être compliqué d'avancer tellement il y a de la végétation, ceci peut paraître un détail mais les paysages renforcent le côté réaliste d'un jeu, je n'ose imaginer des forêts de ce type là sur Arma 3 par exemple, il y aurait un sentiment de « réel ».

Les effets de lumières sont aussi très jolies sans parler de la météo qui nous offrent de très jolis effets ! Sauf quelques shaders qui rend des choses un peu plus moches mais bon à la vue de la qualité générale, on passe très vite à côté.

Les personnages et certaines expressions sont relativement bien détaillés et joliment faites. De même pour les armes, bâtiments etc.

Bref dans l'ensemble un très bon level design, très poussé pour les environnements hormis l'intérieur des maisons qui se répètent à mon goût.

Par contre, bêta oblige, l'optimisation n'est pas parfaite. Ma configuration est la suivante :

  • GTX 970
  • I7 4790K
  • 16 Giga de ram
  • Windows 8.1 64bits

Cependant, le jeu n'a cessé de s'améliorer dans l'optimisation. En effet, lors de l'alpha malgré ma config je tournais en high mais avec des chutes de FPS importants. J'étais à peine entre 35 et 40 FPS. Puis, la bêta est arrivée et j'ai gagné quelques FPS et connu moins de chutes et encore moins avec la mise à jour donc touchons du bois de ce côté-ci...

A+
Kingdom Come : Deliverance

Vivement la sortie
Kingdom Come : Deliverance s'annonce comme un block-buster des RPG et des jeux historiques. A la seule et unique condition que la plupart des bugs soient réglés et que le jeu ait une meilleure optimisation à sa sortie. Le jeu possède toutes les caractéristiques requises pour être une réussite. Aux développeurs maintenant de mener ce projet de la manière des façons.
Intérêt historique :Lorsque que l'on plonge dans le jeu, nous sommes automatiquement plongés dans cet univers médiéval par la beauté des paysages, les longues traversées dans les champs à dos de cheval, les paysans labourant, les soldats s'entraînant, les combats épiques... l'immersion est totale !
  • +Ambiance médiévale réaliste
  • +Paysage et villages
  • +Combats jouissifs et tactiques
  • +Contexte historique original
  • -Les problèmes liés à la version bêta (bugs, optimisation, IA)

  • HammerHammer Le petit Napoléon, Chroniqueur, Historien, Youtubeur
  • "Ce qui ne me tue pas me rend plus fort." Alexandre III le Grand
  • "Du sublime au ridicule, il n'y a qu'un pas." Napoléon Bonaparte