Crimes and Punishments : Sherlock Holmes

Le_Moine
Thématique
15 janvier
2014
Info sur le jeu
Plateforme
  • PC Windows
  • PlayStation 4
  • Xbox One
  • PlayStation 3
  • Xbox 360
ÉditeurFocus Home Interactive
DéveloppeurFrogwares
Date de sortieSeptembre 2014

Frogwares et Sherlock Holmes, c'est une longue histoire d'amour. Après de nombreux épisodes en point'n'click pur et dur, la série est passée dans le mélange des genres à mi chemin entre point'n'click et jeu d'aventure. Le nouvel opus de Sherlock Holmes est baptisé Crimes & Punishments et partira véritablement dans le jeu d'aventure teinté de réflexion et d'énigmes. Nous avons eu la chance de découvrir l'une des 6 affaires qui composera le jeu, en voici notre avis.

Le Pays des Rêves

Sherlock Holmes : Crimes & PunishmentsDans Sherlock Holmes : Crimes & Punishments, pas de course poursuite avec Jack l’Éventreur ou d'histoire sur le testament de Sherlock Holmes. Frogwares nous offre, à la manière des séries TV, 6 petites histoires, six enquêtes sur lesquelles les talents d'Holmes et de Watson sont nécessaires. En route pour l'une de ces investigations du plus célèbre des détectives. Celle présentée nous envoyait dans un joli petit jardin de la banlieue londonienne. Un homme y a été retrouvé harponné au mur de sa cabane. Mais avant toute chose, il est bon d'interroger la veuve. Dès lors, commence la chasse aux détails. Le jeu nous propose de scruter les vêtements du témoin, et ce qui l'entoure afin de déceler d'éventuels indices. Une excellente idée, car chaque détail peut peser lourd pour la suite de l'enquête.

Enquête, c'est bien le mot clef de ce Crimes & Punishments. Frogwares nous donne la liberté de suivre l'affaire comme on le sent. S'il y a bien un cheminement à suivre, beaucoup de choses dépendent de nos actions. Ces dernières auront d'ailleurs beaucoup de répercussions sur le choix final à faire. Car oui, c'est à nous d'accuser ou d'innocenter les suspects ! Les développeurs nous donnent le pouvoir d'inculper ou non, ceux qui pourraient être responsables du meurtre. C'est là que le sens de l'investigation est très important. Les détails comptent, il faut mémoriser le plus de choses possible afin d'avoir le plus de preuves pour condamner la personne qui nous paraîtra responsable des crimes que nous auront à élucider dans le jeu. Ainsi, lors de notre cession de jeu, nous avons donc condamner un innocent, persuadés d'avoir bien sur déduit la vérité des indices que nous avions ramassé. Et oui, les choix moraux sont la pièce maîtresse de cette véritable simulation d'enquête !

Un véritable jeu Sherlock Holmes, encore plus fidèle et plus proche de l'esprit originel de l’œuvre de Sir Arthur Conan Doyle. Holmes est encore plus déjanté, comme le prouve la scène d'introduction de l'affaire que nous avons pu essayer : Watson arrive au 221B à Baker Street, et découvre Holmes les yeux bandés, en train d'essayer de lui tirer dessus avec son arme. Une scène interactive se lance, et c'est à nous de nous mettre à l’abri dans un bon timing tout en essayant de raisonner Holmes. Ou encore, plus tard dans l'enquête, Holmes mettra en jeu des aveux via un combat de boxe improvisé. Une séquence se lance alors, et c'est à nous de frapper l'adversaire dans la bonne zone et dans un bon timing pour gagner. L'affaire que nous avons pu essayer est également tirée de la nouvelle « Peter le Noir » publiée en 1904. 

Comme dans les précédents opus, tout passe par le tableau de déduction. Celui-ci a eu le droit à un lifting complet qui nous plonge dans les méninges de Sherlock Holmes. Une véritable réussite de la part des développeurs qui permet de renforcer l'immersion et, par un jeu de couleurs, une meilleure lisibilité de l'affaire. À noter qu'à tout moment ce tableau est accessible, il est également possible de consulter son carnet de notes, et d'obtenir un plus grand nombre de détails sur l'affaire en cours. Une véritable simulation de détective, on vous le disait ! Chaque nouvel indice, chaque ligne d'interrogatoire permet de compléter ce carnet, et chaque point crucial apparaît dans le tableau de déduction. À nous de relier les éléments entre eux, afin de faire apparaître des mobiles ou des éléments capables d'innocenter ou non un suspect. Lors des interrogatoires, Sherlock Holmes a accès à des affirmations spécifiques via un petit jeu de QTE. Un petit bonus qui fera appel à nos réflexes (un peu comme si l'on interrogeait réellement le suspect, et qu'une idée nous traversait l'esprit en une micro-seconde) et qui se révèle véritablement décisif à certains moments.

Comme dans les précédents opus, Crimes & Punishments regorge de mini-jeux. Du simple puzzle, au QTE en passant par quelques petites activités annexes, il y a de quoi faire et de quoi passer du temps sur les affaires. On citera un puzzle en perspective, où il faut reconstituer une image d'un bateau, le fameux laboratoire de chimie de Holmes où il faut retrouver une formule chimique, ou une ouverture de coffre en forme de labyrinthe à reconstruire. Un paquet de bonnes idées, variées, bien pensées et originales. Un superbe travail de la part de Frogwares, qui confère à ce Sherlock Holmes : Crimes & Punishments un plaisir de jeu optimal et vraiment prenant ! On plonge véritablement au cœur de l'enquête et l'on ne s'ennuie pas un seul instant. Une véritable réussite, savoureuse et qui colle parfaitement au jeu.

Printemps

Sherlock Holmes : Crimes & PunishmentsDu côté de la réalisation, Crimes & Punishments passe à l'Unreal Engine 3. Le résultat est frappant ! Le fossé entre Crimes & Punishments et le Testament de Sherlock Holmes est grand. Les développeurs ont su maîtriser le nouveau moteur graphique pour un résultat qui fera plaisir à vos yeux. Nous ne sommes pas face à une réalisation digne d'un Uncharted ou d'un The Last of Us, mais il faut bien avouer que le nouvel opus de la saga Sherlock Holmes est beau. Le tout fourmille de détails et renforce l'immersion dans l'ambiance de ce « vieux Londres ». Plutôt réaliste, cette modélisation détaillée des environnements offre un beau voyage historique. Si les maps ne sont pas très grandes, elles sont variées et assez détaillées pour nous dépayser. Le travail des développeurs offre un résultat soigné et convaincant. La modélisation des visages est bien plus travaillée et détaillée que par le passé. L'animation faciale est également plus poussée, pas au niveau d'un L.A Noire, mais plus convaincante que dans un grand nombre de jeux AAA actuels. Les jeux et effets de lumières sont très agréables à l’œil et renforcent l'ambiance qui se dégage des différents niveaux traversés dans ce Crimes & Punishments. Tout cela nous donne encore plus envie de découvrir les 5 autres affaires.

Quelques petites choses mériteraient encore d'être peaufinées d'ici la sortie du jeu. Ainsi, nous avons trouvé l'ensemble relativement facile. En dehors de deux puzzles, l'affaire de l'homme harponné, ne nous a pas donné trop de difficulté. Comme dans le dernier opus, il est possible de zapper les énigmes/puzzles qui nous donnent trop de fil à retordre, et Sherlock Holmes possède également une vue spéciale qui fait apparaître les éléments clefs d'un lieu en une couleur bien voyante. Une vision à la Batman Arkham, un peu trop impersonnelle, illimitée et qui facilite grandement le jeu. Dommage. On espère également que les affaires ne soient pas toutes tirées/copiées des 56 nouvelles de Sherlock Holmes, sinon il sera bien trop facile de découvrir qui est l'assassin... Enfin, on peut regretter qu'aucune histoire « en fil rouge » ne relie les enquêtes entre elles. Et en dehors d'un classement, il semble que les choix que l'on peut faire, n'ont pas de répercussions sur les autres affaires que l'on aura à mener.

Prévue pour le 2e trimestre 2014 sur PC, Playstation 3, Xbox 360 et Playstation 4. Une version Xbox One est également à l'étude. En tout cas, quand on découvre la qualité de ce nouveau Sherlock Holmes, et son univers savoureusement travaillé, l'on devient vite  impatient de découvrir le Call of Cthulhu sur lequel travaille actuellement Frogwares et qui nous a été annoncé en même temps que la présentation de ce Crimes & Punishments.

Merci à Marie-Caroline de Focus Home et à Olga Ryzkho de Frogwares pour son temps et sa gentillesse.

Sherlock Holmes : Crimes & Punishments  Sherlock Holmes : Crimes & Punishments  Sherlock Holmes : Crimes & Punishments

Sherlock Holmes : Crimes & Punishments  Sherlock Holmes : Crimes & Punishments  Sherlock Holmes : Crimes & Punishments

Sherlock Holmes : Crimes & Punishments  Sherlock Holmes : Crimes & Punishments  Sherlock Holmes : Crimes & Punishments

Sherlock Holmes : Crimes & Punishments  Sherlock Holmes : Crimes & Punishments  Sherlock Holmes : Crimes & Punishments

Sherlock Holmes : Crimes & Punishments  Sherlock Holmes : Crimes & Punishments  Sherlock Holmes : Crimes & Punishments

A-
Crimes and Punishments : Sherlock Holmes

Cette première approche de Sherlock Holmes : Crimes & Punishments a su véritablement nous séduire. Plus beau, plus détaillé, encore plus proche de l’œuvre de Conan Doyle, plus prenant et totalement immersif, ce nouveau titre de Frogwares a de véritables atouts pour devenir l'un des meilleurs jeux de cette année 2014, dès lors que l'on quitte les sentiers battus des AAA. Les développeurs ukrainiens ont fait un superbe travail et l'aspect très détaillé des enquêtes et des choix à faire, sont de véritables arguments afin de convaincre les joueurs de se plonger dans les 6 enquêtes qu'offrira ce Crimes & Punishments. Une seule chose nous tarde : sa sortie !
Intérêt historique :

  • Le_Moine Fan de Rallye et des brunes, Ancien membre d'HistoriaGames
  • « La fin de l’espoir est le commencement de la mort. » De Gaulle
    « If in Doubt, flatout. » Colin McRae