Total War Saga : Thrones of Britannia révèle l'Angleterre anglo saxonne

Wodderick
Thématique
5 janvier
2018

Dans un nouvel article, l'équipe de développement de Thrones of Britannia nous en apprend plus sur le contexte historique de cet opus, et sur la manière dont ce contexte sera représenté dans le jeu.

Les royaumes Anglo Saxons

Tout en précisant la place historique des royaumes anglo-saxons depuis le Vème siècle, les développeurs nous indiquent que le jeu se déroulera à partir de 878, à l'apogée de ces royaumes. Et on peut le dire, on nous vend du rêve avec une adaptation de l'histoire aux mécanismes de jeu qui nous semble fort prometteuse ! Chaque culture, et en dessous, chaque faction de cette même culture, bénéficie de traits qui lui sont propres, à l'image de ce qui se trouvait déjà dans Rome II ou Attila.

Dans le cas des factions anglo-saxonnes, par exemple, issues des migrations germaniques sur les îles, un premier trait culturel nous est dévoilé : il s'agit du Fyrd, le système militaire saxon, basé sur des levées d'hommes libres bénéficiant de leur équipement propre, dont la réforme fut une des clefs du succès d'Alfred le Grand.

Pour refléter ce système, les faction anglo-saxonnes pourront recruter des troupes additionnelles basées sur le nombre de villes en leur possession, permettant un apport militaire substantiel.

Mais attention au retour de bâton : des levées trop importantes risquent d’entraîner des révoltes contre les conscription et impacter sévèrement l'Ordre Public.

De part l'importance qui lui est donné dans l'article, ce système pourrait avoir une importance significative pour les factions anglo-saxonnes.

Total War Saga : Thrones of Britannia

Royaumes et Leaders

A l'image d'un Warhammer Total War ou d'un Total War Rome II : Empire Divided, faction et leaders semblent étroitement liés dans ce nouvel opus. Deux d'entre elles et leur leader respectifs se dévoilent ici : le Wessex (West Seaxe) et la Mercie (Mierce).

Incarnant l'essentiel de la résistance aux invasions scandinaves et à l'origine de l’unification de l'Angleterre, le Wessex, peut donc compter sur son leader, Alfred le Grand, pour les mener à la gloire. Il est le prétendant le plus sérieux au trône de Britannie, et peu compter sur ses grands talents et sur ceux de ses armées, ainsi que sur le trait unique de sa faction, le Witan, qui agit comme un conseil de noble qui fera périodiquement des propositions au joueur, avec des conséquences positives et négatives, renforçant ainsi l'immersion, tout en impactant les troupes issues du Fyrd.

La Mercie, s'étendant au centre de l'Angleterre actuelle, était un royaume riche avant que la Grand Armée Danoise ne la ravage et ne s'empare de l'Est du territoire en 877. Pour empêcher ce funeste destin, le roi Ceowulf, historiquement dernier roi de Mercie indépendante, tenta de sauver son royaume moribond en devenant une menace sérieuse du royaume de Gwynedd.

La Mercie aura pour trait de faction les Provisions (Hoards), lui permettant, en cas d'excès de trésorerie, d'en répartir une portion avec son peuple, pour des bénéfices divers. S'il est donné à l'armée, ceci réduira les frais d'entretien et augmentera le comblement des rangs. S'il est donné aux nobles, il augmenterait leur loyauté et les profits commerciaux. Enfin, donné au peuple, il augmenterait l'ordre public et les revenus agricoles. Attention cependant : si le joueur choisit de garder son trésor et de ne pas le partager, il subira des malus de frais d'entretien et d'ordre public.

Total War Saga : Thrones of Britannia

Et voilà, c'est tout pour le moment. Mais autant vous dire, que, personnellement, je suis plus impatient chaque jour d'en apprendre plus sur un titre qui nous semble de plus en plus prometteur !

Nous vous tiendrons bien évidemment au courant de toute nouveauté qui parviendrait à nos yeux et nos oreilles !