Partager

Le Codex Atlanticus de Léonard de Vinci sur Arte Samedi 16 novembre

12 novembre 2013 par Aymdef | Documetaire Arte | Époque moderne

Le Codex Atlanticus de Léonard de Vinci sur Arte Samedi 16 novembre

Arte diffuse ce samedi 16 novembre à 20h50 Léonard de vinci dans la tête d’un génie, un documentaire qui vous plonge dans l’univers et l’esprit de Léonard de vinci grâce à l’exploration du Codex Atlanticus, le plus important des carnets de notes du génie de la renaissance.

En attendant, nous vous invitons à relire la chronique d'Orochti sur ce personnage illustre, par ICI.

Léonard de vinci dans la tête d’un génie

Documentaire de Julian Jones

CoproduCtion : arte FranCe, iWC media, Handel produCtions, bskyb, vision tv, Zoomermedia (FranCe/royaume-uni/Canada, 2013, 1H30mn)

Les carnets de notes – dits Codex – de Léonard de vinci représentent six mille pages et sont dispersés dans diverses collections aux quatre coins de l’europe. Ce documentaire déroule celles du Codex Atlanticus, le plus important d’entre eux, conservé dans les sous-sols de la bibliothèque ambrosienne à milan. accompagné des commentaires des meilleurs experts, il nous immerge dans l’esprit du génie de la renaissance, incarné par un comédien. une manière de partager avec lui ses réflexions sur le monde, son mode de pensée, ses dons d’observation et ses processus d’expérimentation dans des domaines aussi variés que la géologie, l’anatomie, l’ingénierie…

La Passion de L’invention

Qu’il s’agisse du vol d’un oiseau, du fonctionnement de notre corps ou des schémas mathématiques prévalant dans la nature, l’étude des dessins et des notes contenus dans le Codex Atlanticus – dont nous découvrons la beauté du manuscrit original – révèlent le désir obsessionnel de Vinci de tout connaître. Ils nous font saisir son époustouflante capacité à comprendre le monde environnant et sa passion de traduire en inventions diverses ce qu’il observe dans la nature.

Le Codex Atlanticus

Il est constitué de 1119 pages manuscrites. un seul de ses feuillets peut être estimé à plusieurs millions de dollars. Léonard de Vinci a rédigé ce manuscrit dans une écriture que seul lui et quelques-uns de ses élèves étaient habilités à comprendre. Il a écrit en miroir, c’est-à dire de droite à gauche. pour un gaucher comme lui, c’est la façon la plus naturelle d’écrire. en procédant ainsi, comme il utilise une plume d’oie et de l’encre, cela lui évite de faire des traînées en passant sa main sur l’encre encore humide. mais il tient jalousement à protéger ses écrits, ses secrets. Ce journal personnel est si précieux à ses yeux qu’il passe plus de temps à le rédiger qu’à peindre. il écrit en moyenne trois pages par jour.

Tout le passionne jusqu’à l’obsession, l’ingénierie, la géologie, la biologie, et l’anatomie. Il se définit pourtant comme étant un homme inculte « un homme sans lettres » car il n’est pas allé à l’université mais refuse de se laisser disqualifier par son manque d’érudition. il élabore un mode de pensée révolutionnaire.

Dans son codex, léonard énonce très clairement l’ambition qui l’anime : se distinguer du commun des mortels. Il veut accéder à la célébrité de son vivant, mais aussi que son renom passe à la postérité. A cette époque, les peintres ne sont pas des super-stars, dans l’échelle sociale. Ce sont les ingénieurs et les architectes qui tiennent le haut du pavé.

comments powered byDisqus