Joseph d'Acquigny, Héros des Lumières

Da Veenci
Thématique
15 juin
2015
Info sur le livre
Titre originalJoseph d'Acquigny, Héros des Lumières
AuteurJérémie Pirard
ÉditeurCreateSpace Independent Publishing Platform
GenreRoman
Sortie30 mai 2015
Nombre de pages324

Le combat fait rage sur les deux navires. D'un côté, la galère barbaresque qui a accosté le navire de Marquet, commerçant maritime et transporteur de personnalités en fuite à ses heures perdues... L'équipage du navire marchand tient difficilement tête aux terribles guerriers musulmans. Mais tandis que sur le bateau français, l'équipage recule, Joseph D'Acquigny, dont la tête est mise à prix dans tout le Royaume de France et de Navarre, abat le capitaine maure. Ni une ni deux, il est déjà en train de sabrer les derniers pirates présents sur la galère quand soudain, l'équipage français se rend. Refusant de voir ces hommes passés par les armes, le brave chevalier se rend à contre-cœur.

S'ensuit un emprisonnement interminable en Afrique du Nord, où Joseph aura autant à lutter avec ses geôliers pour garder sa dignité qu'avec Marquet dont les idées sombrement mercantiles font plonger le Chevalier dans une colère profonde. Sortira-t-il de cet enfer où le soleil tape comme du plomb ? Mais au fait, qu'en est-il de la vérité historique derrière ce roman ?

Du côté de l'Histoire

Concernant l'attrait historique de ce roman, je citerais trois éléments primordiaux qui rendent le roman intéressant pour l'amateur d'Histoire. Premièrement, la guerre de Sept Ans (1756-1763) y est abordée de façon tout à fait originale. On y découvre un Montcalm « dorloté par ses valets » (mots utilisés par l'auteur, ndlr), et surtout l'incompétence notoire du haut-commandement français sous Louis XV. En effet, si l'on excepte Maurice de Saxe, une partie non-négligeable du haut état-major français était incompétente, disons-le ! Joseph d'Acquigny en tout cas n'est pas là pour manger des huîtres sous sa tente et mène d'une main de maître ses troupes franco-indiennes face aux Anglais. La bataille décrite est digne d'une de vos parties sur Empire : Total War dont on soupçonnera l'auteur d'être fan.

Un des autres « plus » historiques du roman est dans la description des, trop souvent, oubliés Barbaresques. Sujet relativement peu abordé, on découvre également une facette intéressante, si je puis dire, du trafic des Chrétiens et des moyens de libération en cours à l'époque. Une séquence intéressante bien que traînant un peu en longueur et mettant en scène des personnages (volontairement ?) démagogues.

Enfin, comme dernier gros point historique, je citerais Les Lumières. Là encore, sujet originalement traité. Groupe pré-maçonnique, constitutions libertaires, et autres palabres prohibés par l'autorité royalement despotique sont décrits dans ce roman. Ainsi, en suivant les pérégrinations d'un héros d'abord fort attaché à ses principes puis apôtre des droits de l'Homme, nous découvrirons, sous d'autres noms, les cercles qui ont pensé la Révolution de 1789. Pas forcément ceux qui ont agi, mais ceux qui ont fourni la matière grise... Le contexte est historiquement correct et est cohérent.

Du côté de la forme

L'auteur nous livre là son premier récit, mais déjà un certain talent émerge. La plume est rapide et précise, presque scientifique, mais certains défauts apparaissent rapidement au fil de l'histoire. Premièrement, les dialogues sont à certains moments forts ennuyeux, et dignes de débats politiques sur Europe 1. Autant vous dire que cela tranche avec une action très bien contée... L'action est présente et divertissante, mais l'atmosphère est quasiment absente pour une raison inconnue, particulièrement au milieu du récit. Vous avez l'impression d'être dans un univers sans couleur ni odeur à certains moments. Mais peut-être ce manque de description plaira à des esprits plus cartésiens, mais le romantique s'y perdra et s'ennuiera dans ce qu'on pourrait appeler le ventre mou du livre. L'action suit cependant son cours de façon tout à fait fluide et la fin comporte une chute surprenante et originale.

En bref

Un livre qui vaut la peine d'être lu pour autant qu'on aime la fiction historique et l'action politique et militaire. Évidemment des défauts sont présents, comme mentionné plus haut, mais globalement l'impression est, pour moi, positive. Nul doute que l'auteur, qui nous livre là son premier roman, peaufinera son style et ses ambiances au fur et à mesure de ses prochaines réalisations, dont nous attendons avec impatience la sortie pour constater les progrès. Histoire et politique sont donc au rendez-vous de ce livre ainsi qu'aventure et débats sans fin... Bonne lecture !

  • Da Veenci Le Bernard de la Villardière, Ancien membre d'HistoriaGames
  • « Vivant, il a manqué le monde. Mort, il le possède » écrit Chateaubriand à propos de Napoléon.