Critique de Françatome - Aujourd'hui l'atome, demain l'espace

Par Calisaque

Info sur le livre
Titre originalFrançatome - Aujourd'hui l'atome, demain l'espace
AuteurJohan Heliot
ÉditeurHélios Mnémos
GenreRoman, Science-fiction
SortieJuin 2013
Nombre de pages247
Partager

Johan Heliot (de son vrai nom Stéphane Boillot-Cousin) est considéré comme un des auteurs les plus talentueux de la jeune génération francophone, son écriture lumineuse et son imagination prolifique saluées par la critique trouvent leur pleine expression dans son premier roman, La Lune seule le sait (2000), récompensé par le prix Rosny aîné du meilleur roman de science-fiction francophone, aux frontières du steampunk et du space opera. Il a également été professeur de français et d'histoire-géographie dans la Haute-Saône. Il vit aujourd'hui dans la contrée peu développer des Vosges (ne me lapider pas je suis meusien je viens d'un endroit pire) avec sa femme et ses chats.

Résumé

Et si des savants nazis avaient rejoint le programme spatial français ?

Et si le général de Gaulle avait obtenu les pleins pouvoirs ?

Et si la France avait conquis l'espace avant les Américains ?

Et si une dictature « nucléocrate » avait vu le jour ?

La Roue, pour ses détracteurs et l'ennemi américain l'Orbe, a fait sécession et menace de son feu nucléaire le monde. Magnus Maximilian, concepteur du fleuron de notre programme spatial, a rejoint la station avec une poignée de partisans, dont le professeur Clain. Père de la pile atomique, ce dernier a offert à la France sa totale indépendance énergétique. Rappelons qu'il y a vingt ans, le général de Gaulle avait lancé un vaste programme afin d'étendre notre empire jusqu'aux étoiles. La base d'Hammaguir dans le désert algérien fut le lieu de tous les possibles. Aujourd'hui l'Hexagone est la proie des activistes indépendantistes et notre armée a bien du mal à restaurer un semblant de paix sociale.Bref, comme dirait feu le Général : c'est la chienlit...

Il a publié aux éditions Mnémos plusieurs uchronies d'ambiance steampunk, notamment une trilogie (La Lune seule le sait ; La Lune n'est pas pour nous ; La Lune vous salue bien). Il est également l'auteur de deux romans relevant davantage du registre fantastique / policier (Faërie Hacker ; Faerie Thriller) ainsi que de romans pour la jeunesse (Les Vagabonds de l'Entremonde ; Ados sous contrôle ; La Légion écarlate).

Johan Héliot utilise également les pseudonymes suivants : Edgar Delaist, George Profond, Luc Dutour (collectif) ou encore Wayne Barrow, pseudonyme qu'il utilise avec Xavier Mauméjean. Les deux auteurs ont même été jusqu'à inventer une biographie fictive à ce "romancier" : né en 1951, fils d'un père bostonien et d'une mère indienne navajo, il aurait quitté les États-unis en 1972 pour échapper à la guerre du Vietnam avant de s'installer au Canada en faisant différents travaux de force (bûcheron, pécheur, ouvrier sur une plateforme de forage…) jusqu'à enfin pouvoir vivre de sa plume. C'est sous ce pseudonyme qu'ils ont publié "Bloodsilver" en 2006, une réécriture de l'histoire de la conquête de l'Ouest américain couronnée par le Grand Prix de l'Imaginaire en 2008.

Critique

Avant tout je voudrais vous dire que je suis un nostalgique de la grandeur de la France. Alors, imaginez vous, vous êtes à la Fnac et là vous tombez sur un livre au titre étrange. Vous le retournez et là vous lisez le résumé et d'un coup vous êtes projeté dans un monde où la France est une hyperpuissance. Résultat vous vous retrouvez le soir même en train de lire le livre.

Que nous est-il raconté

1980, Vincent Clain, français expatrié aux États-Unis depuis 20 ans, reçoit un appel de sa sœur Alice restée en France, leur père est mort, il doit rentrer pour l'enterrement. De plus le monde vit sous le coup d'une sérieuse menace la Roue de l'Espace et ses générateurs menacent de s'écraser et de détruire le monde.

A peine arrivé à Paris, Alice l'emmène à une réunion avec les généraux ayant pris la succession du général De Gaule. Il apprend alors que sont père n'est pas mort mais gravement irradié sur la Roue qu'il a rejointe en suivant Magnus Maximillian le père de la Roue. Ce dernier connaît un moyen de limiter les dégât mais exige de voir son fils avant de mettre en place la solution.

Nous suivrons ainsi Vincent pendant ça formation de spationaute et nous ferons des petits flash-back sur son enfance en Algérie sur la base d'Hammaguir.

Et notre histoire là dedans ?

Comme vous pouvez vous en douter l'histoire n'est ici pas respectée sauf dans la chronologie présente à la fin du livre. Je vous conseille d'ailleurs de la lire en premier. Elle vous permettra de mieux appréhender la chronologie du livre.

Mais ce livre a tout de même en valeur historique. En effet, Vincent raconte régulièrement ses souvenirs d'enfance. Ce sont ces rêves qui représentent la valeur historique du livre. Vous êtes plongé dans la vie des militaires et surtout des scientifiques français envoyés en Algérie. Vous y voyez certains événements très proche de la réalité, comme par exemple la première bombe atomique française. C'est d'ailleurs un vrai coup de force de l'auteur, ayant lu pas mal de livres sur l'Algérie française et la décolonisation, je peux vous assurer que l'atmosphère du livre et très proche de notre réalité. D'ailleurs ce livre en profite pour dénoncer la course à la technologie pour la technologie et la course aux armements.

Comment est écrit ce livre ?

Ce livre est comme vous vous en doutez une uchronie1, exercice qui peut être relativement compliqué car il est rapide de tomber dans la sience-fiction. L'auteur ici évite le piège en décalant des événements réels dans le temps. En fait, la quasi totalité de l'uchronie repose même sur le fait que De Gaulle soit devenu un dictateur éclairé, ayant réussi l'exploit de garder Von Braun (Très bon article d'Hammer sur le sujet) en France. De plus, le projet de conquête spatial français du livre est dans sa structure très proche du programme américain de l'époque.

Ici, le roman est écrit à la première personne, avec beaucoup de dialogue. Il se lit très bien, surtout que les descriptions sont très précises sans être rébarbatives. L'histoire avance relativement vite, ce qui nous tiens bien en haleine, sauf quelques passages un peu longuet mais, qui permettent finalement une petite pause intellectuelle. Concernant le héros il est parfois trop spectateur de l'action et trop torturé. Les états d'âmes c'est bien mais, là c'est un peu trop. Surtout quand vous avez l'impression que c'est la quatrième fois qu'il passe par la même réflexion en 10 pages. L'auteur a un style tout de même très fluide et agréable à lire. Le plus difficile sera sûrement d'ailleurs de trouver le livre.

En bref

Si vous aussi vous regrettez la grandeur passée et les grands projets à la française lisez ce livre. Il vous bercera de belles idées et vous passerez de bons moments. L'histoire vous tiendra jusqu'à la fin, qui n'est pas forcément aussi évidente. Surtout avec ce héros pas forcément à la hauteur des attentes posées sur lui. Par contre, il est important que vous maîtrisiez un minimum la période 1946-1960, la chronologie présente à la fin sera utile pour cela.

---------------------------------------

1 L'uchronie est un genre qui repose sur le principe de la réécriture de l'Histoire à partir de la modification d'un événement du passé.

  • Calisaque Testeur, Critique, Chroniqueur
  • "Les hommes de génie sont des météores destinés à brûler pour éclairer leur siècle.” Napoléon

comments powered by Disqus