Critique d'Alexandre le Grand

Par Kreuzberg

Info sur le livre


Titre des Tomes
  • - Le Fils du songe
  • - Les Sables d'Ammon
  • - Les Confins du monde
AuteurValerio Manfredi
ÉditeurPocket
GenreRoman historique
Sortie4 décembre 2003
Partager

Synopsis

Il meurt a 33 ans après avoir change le cours de l'histoire et réalise son rêve : conquérir le monde.

À vingt ans, Alexandre règne sans partage. Il s'est emparé des armes d'Achille, son héros légendaire. Il brûle les étapes de son rêve. Troie, Milet, Halicarnasse, Tyr se soumettent. Darius, le Perse, est une première fois vaincu, aux portes de la Syrie. L'Égypte se livre sans combattre. Alexandrie est fondée, comme le seront plus de soixante villes à son nom tout au long d'une route jalonnée de victoires et de conquêtes amoureuses. L'homme subjugue, autant que le guerrier.

Par son exceptionnel talent de conteur et d'historien, Valerio Manfredi réussit un exploit littéraire comparable à celui de Christian Jacq l'égyptien : faire de nous les contemporains de la plus belle épopée de l'antiquité.

Les biographies et essais fleurissent inlassablement pour ce personnage historique mondialement connu : Alexandre III le Grand, roi de Macédoine, roi de Perse, grand roi d'Asie, protecteur de l'Egypte, élu de Ré et aimé d'Ammon (appelez-le simplement Alexandre le Grand). Mais Valerio Manfredi signe ici une formidable série romanesque, peut-être même la meilleure existante.

La vie d'Alexandre le Grand est ici décomposée en trois tomes. Le tome 1 parle de l'enfance et l'adolescence, le tome 2 de la montée en puissance et le tome 3 de l'apogée du macédonien et sa mort brusque.

On y découvre non pas le traditionnel Alexandre tout puissant légèrement « cliché », mais bien Alexandre dans sa vie privée. Ses pensées, ses émotions, ses réflexions, son bon côté et son côté obscur sont ressentis par le lecteur qui parallèlement à cela découvre les portraits vivants de l'entourage du roi macédonien et prend une pleine bouffée d'air, ou plutôt d'Histoire en lisant ces trois livres. Le tout avec un style d'écriture très prenant et un rythme agréable.

Cependant, notons deux défauts à cette série. Premièrement, mais c'est l'atout des romans, on a des inexactitudes historiques. Deuxièmement, Manfredi donne énormément de place à son récit pour les aventures amoureuse d'Alexandre le Grand ; car ma foi ce n'est pas une nuit sulfureuse avec une servante ou une femme de vaincu qui va changer le cours de l'Histoire, du moins pas avec le roi macédonien.

Verdict

Un roman historique diablement bien écrit qui montre au public un visage nouveau d'Alexandre le Grand et de son entourage, quelque chose de vraiment sympathique ; on pourra même peut-être s'avancer en disant que ce roman est aussi une sorte de biographie, et qui plus est dans ce cas, la meilleure biographie existante de ce souverain.

  • Kreuzberg Ancien membre d'HistoriaGames
comments powered by Disqus